Vairon, tout savoir sur ce petit poisson de rivière

Détermination du vairon

Le vairon est un petit poisson dont le corps est élancé et presque cylindrique dont le pédoncule caudale est comprimé latéralement. Les écailles du poisson sont petites et peu visibles et sa tête est proportionnellement grosse par rapport au corps. Le museau est arrondi et muni d’une petite bouche orientée vers le haut avec une mâchoire supérieure légèrement proéminente. La nageoire caudale est bien échancrée et la nageoire dorsale est haute. Le vairon possède une coloration du dos qui varie entre le vert olive et le brun, ses flancs portent des bandes transversales noires, bleues et jaunes et son ventre est de couleur grise-blanchâtre et une tache dorée vient orner l’opercule. La base de la caudale est également marquée par une tâche noire. Pendant l’époque de la reproduction les mâles ont des couleurs plus brillantes accompagnées de notes de rouge.

 

Taille du vairon

La taille courante de capture du vairon est de 4 à 10 cm, et certains spécimens peuvent atteindre la taille maximale est de 14 cm.

 

Longévité du vairon

Sa vie d’un vairon dure entre 3 et 6 ans.

 

Régime alimentaire du vairon

Le vairon est un poisson omnivore qui va se nourrir de larves d’insectes, d’oeufs de poissons, de vers, de crustacés, d’algues et de petits mollusques.

 

Reproduction du vairon

La reproduction a lieu d’avril à juillet dans des eaux réchauffées selon la région considérée. Le vairon migre vers l’amont des ruisseaux où il se reproduit en bancs sur les pierres et gravières à faible profondeur. La femelle dépose, en plusieurs pontes, des œufs qui adhèrent aux graviers.

 

Habitat du vairon

Le vairon est une espèce d’accompagnement de la truite et va donc se rencontrer dans des habitats similaires à celle-ci : eaux claires, limpides et peu profondes, petits ruisseaux et rivières rapides à fond graveleux.

 

Distribution du vairon

Le vairon est présent dans toute l’Europe à l’exception de la Grèce et de la Norvège.

 

Pêche

Le vairon se pêche à la ligne avec des petites cannes pour pratiquer la pêche au coup. Ce poisson n’est pas très recherché par les pêcheurs pour sa qualité gustative, il est cependant très recherché pour être utilisé en temps qu’appât pour la pêche de la truite avec la très célèbre et redoutable technique du vairon manié. Pour les capturer vivants, plutôt qu’une ligne, on utilise alors un piège nommé carafe.

Autres articles intéressants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer