[Test] Jon Boat Souther, un bateau aluminium vraiment léger

Les gros bass-boat font rêver la plupart des passionnés. Mais ces bateaux, parfaitement étudiés pour la pratique de la pêche possèdent aussi leurs contraintes, comme le transport, la capacité de mise à l’eau, le budget que ce soit à l’achat ou à l’utilisation. Dès lors de nombreux pêcheurs se sont tournés, faute de trouver un modèle convainquant et adapté, vers la transformation artisanale d’embarcations. Et bien que ces modifications s’avèrent judicieuses pour gagner en confort et en « pêchabilité », n’est pas bricoleur qui veut. Pour ces derniers, comme pour des pêcheurs plus exigeants mais ayant à faire face à des contraintes de déplacement, de stockage ou rencontrant des mises à l’eau peu ou pas adaptées, les Jon Boat Souther représentent une solution adéquate.

Souther est une enseigne connue et reconnue au Japon et pour la réalisation de ces coques aluminium à fond plat, la marque s’est ainsi appuyée sur de nombreux retours d’expérience des pratiquants japonais. Et même si cela ne suffit pas à en faire l’un des principaux arguments de ces produits, il n’en est pas moins un gage de qualité de part l’histoire de la pêche du black bass en bateau qu’ils possèdent (bien plus longue et développée qu’en France) et l’attention portée aux détails de ces passionnés de matériel.

Souther propose en France deux modèles de coque, l’un de 3,30m qui sera parfait pour pratiquer seul ou occasionnellement à deux et un autre de 3,60 qui sera l’embarcation choisie pour pêcher confortablement en équipe. De plus, il existe dans la gamme de multiples versions. De quoi répondre aux attentes de chacun. En gros, cela va de la coque seule, qui pourra avoir la préférence des bricoleurs, au modèle peint entièrement équipé pour ceux qui désirent un modèle clés en main en passant par un équipement minimaliste destiné aux baroudeurs qui opteront pour un rapport équipement/poids optimal.

Barque Aluminium Souther Jon Boat
A deux pêcheurs, on peut la mettre sur le toit d’une voiture!

Toutefois, même entièrement équipées, les coques Souther demeurent parmi les plus légères du marché et peuvent facilement se hisser sur une galerie de voiture à deux. Il n’est donc pas nécessaire d’investir dans une remorque ce qui donne de l’air au budget. On peut donc se permettre de l’équiper correctement en électronique par exemple. Disons qu’avec environ 3000 euros, on obtient un bateau équipé d’un moteur électrique et d’un sondeur correct. L’accès à la pêche en bateau n’a jamais paru si aisé.

Et c’est peu dire. Car en plus d’être accessible financièrement, son atout principal réside dans sa facilité de mise en œuvre et sa capacité à rendre « pêchables » les endroits alors réservés au float tube. Car pour mettre les Souther à l’eau, la présence d’infrastructures n’est pas indispensable.

Barque Aluminium Souther Jon Boat
Il y a de la place, même pour un gros silure!

On a alors accès aux endroits délaissés, oubliés, inexploitables par les bateaux plus gros qui réservent bien souvent de belles surprises et l’on retrouve les sensations de découvertes. Une fois sur l’eau, les coques s’avèrent relativement stables et équilibrées même s’il faut le reconnaitre, il ne s’agit pas de leur domaine de prédilection mais c’est le cas de la quasi-totalité des fonds plats.

Sur les modèles 3,60m que l’on privilégiera car il apporte une meilleure sécurité, on pêche à deux pêcheurs sans se gêner et l’on peut se permettre d’embarquer tout le matériel de pêche nécessaire pour la journée et profiter ainsi de ces endroits oubliés que peu de bateaux peuvent exploiter. Les Souther, elles le peuvent et c’est en cela que réside leur atout principal.

Barque Aluminium Souther Jon Boat
La stabilité y est très bonne

Dimensions :

  • Longueur : 330 et 360cm
  • Largeur : 117cm au maître bau
  • Poids : à partir de 35kg jusqu’à 45kg selon la version
  • Ep. Coque : fond : 2mm, bords : 1,2mm
  • Motorisation : 6CV max.
  • Prix : de 1490 à 2190€ selon la version

 

Le Souther, pour quelles eaux ?

Même si leur stabilité est bonne pour ce type de coque, on réservera l’utilisation de ces embarcations légères aux plans d’eau de petite taille jusqu’à moyenne, et aux rivières. En gros tous les endroits qui ne provoqueront pas de houle.

Quelle motorisation pour ce bateau?

Les Souther sont motorisables jusqu’à 6CV sur le plus gros modèle grâce à un renfort du tableau arrière. Notre avis ? Préférez un deux temps plus léger qu’un quatre. Et surtout ne sur-motorisez pas ces coques au risque d’engendrer des déformations irréversibles aux tableaux arrières. Mais vous pouvez également choisir un équipement entièrement électrique avec un moteur avant et un moteur arrière ce qui vous permettra d’avoir accès aux plans d’eau où ce type de motorisation est imposé.

Avantages :

  • Petit budget
  • Facilité de transport, stockage
  • Modularité et versionning proposé
  • Confort de pêche
  • Finitions

Inconvénients :

  • Stabilité (fond plat et faible largeur)
  • Absences de rangements
  • Distribution limitée

 

 

Magazine de pêche 1max2peche #12

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
51 Partages
Partagez51
Tweetez
Email