Test canne Mitchell Avocet Powerback Spin

J’ai eu cette canne entre les mains lors de ma visite dans le showroom Mitchell. Laurent Checko m’a demandé de la prendre en main et de lui donner un prix et j’ai été très surpris par sa réponse! Je suis donc reparti pour essayer cette canne en conditions réelles pour donner un avis plus approfondi.

Le design est très tape à l’œil : un coloris argent recouvre l’intégralité de la canne, ligatures comprises et j’avoue être plutôt un adepte des cannes plus sobres. Mais vu le segment du marché visé, il semble tout à fait nécessaire d’attirer l’œil et c’est réussi. Le pommeau n’est pas recouvert d’EVA mais a été travaillé, il reste très simple, mais il apporte un petit plus visuel. La sérigraphie Mitchell sur le talon ne m’a pas plu, mais ce n’est pas le design qui fait pêcher, alors allons voir un peu ce qu’elle a dans le ventre.

La canne se prend très bien en main. Pas de fioritures, c’est du classique du talon au scion. Classique mais efficace : poignée EVA, anneaux LTS, blank carbone 24T, voilà la liste des ingrédients efficaces et peu onéreux qui composent cette canne d’entrée de gamme.

Test de la canne Mitchell Avocet Powerback Spin Test de la canne Mitchell Avocet Powerback Spin Test de la canne Mitchell Avocet Powerback Spin Test de la canne Mitchell Avocet Powerback Spin

Le modèle testé est la version 192cm en 2 brins pour une puissance de 7-28g.

Le plus étonnant dans cette canne est le comportement du blank. Lorsque je l’avais eu en main dans le showroom, j’avais été surpris par la rigidité de son ensemble ce qui m’avait poussé à surévaluer un peu son prix. Une fois au bord de l’eau, je n’ai pas été déçu! La canne travaille très bien sur des leurres d’une vingtaine de grammes. Je l’ai longuement utilisée avec un Koolie Minnow LL pour faire du bottom-tapping et ainsi ressentir différentes informations à la nage et au contact du fond.

Les informations transmises sont bien présentes et ne vous attendez pas à avoir une canne complètement molle! Période de fermeture oblige, je n’ai pas eu la chance de capturer un poisson avec mais j’ai eu cette impression que la canne peut atteindre ses limites sur de gros spécimens. On la sent moins à l’aise sur les extrémités de sa puissance alors qu’elle est bluffante sur des leurres de 15-20g.

Conclusion

A ce prix-là, c’est une aubaine! L’habit ne fait pas le moine. A première vue, on se rend compte que cette gamme est d’entrée de gamme, avec quelques efforts réussis pour la démarquer des autres. Mais c’est à l’utilisation qu’elle surprend avec un blank plutôt agréable sur des leurres de 15-20g. Elle trouve ses limites aux extrémités de sa puissance, mais à ce prix-là, c’est parfait pour se lancer dans la pêche des carnassiers sans se ruiner!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
16 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email