[Test] Canne Daiwa Tournament AGS 602 HMHFS pour la verticale

Daiwa a proposé une canne consacrée à la pêche en verticale en eau douce dans son catalogue 2015, l’occasion pour nous de tester cette canne spécifique. En proposant des anneaux carbones avec sa série AGS, Daiwa n’avait pas d’autres choix que de concevoir une canne dédiée à la pêche en verticale. En misant sur son savoir, on retrouve quelques détails bien pensés qui font franchement la différence.

Longeur : 183cm

Eléments : 2

Encombrement : 95cm

Matériaux : Carbone HVF en X45

Anneaux : 8

Puissance : 10-35g

Poignée : EVA

Prix : 239€

Fabricant : Daiwa

Test Canne Daiwa Tournament verticale avis

Test Canne Daiwa Tournament verticale avis

Côté design, pour ceux qui aiment les cannes sobres, c’est un must ! Couleur carbone, vernis anthracite et ligatures dorées, la canne est de toute beauté. Le seul petit bémol vient du mot « Tournament » écrit par 2 fois côte à côte, la seule fausse note.

Pour le reste, tout a été conçu pour obtenir un maximum de résonnance et ainsi permettre au pêcheur d’avoir un retour d’informations de manière précise. Que ce soit avec les fameux anneaux carbone, mais aussi avec le porte-moulinet Fuji ajouré qui permet d’avoir les doigts posés directement sur le blank, que l’on tienne la canne par le haut ou par le bas d’ailleurs. Côté pratique, et même très pratique, le scion est coloré en orange fluo, souligné d’un trait blanc, à la manière d’un scion quiver ou un flotteur. En action, cela permet de voir le scion et le moindre de ses mouvements, ce qui est franchement agréable lorsque l’on pose ses yeux pendant de nombreuses heures, dans des conditions de visibilité parfois précaire. On a aussi un accroche-leurre Fuji amovible, ce qui permet d’avoir le choix et convenir aux adeptes comme aux détracteurs.

La puissance permet de couvrir la gamme de pêches habituelles en verticale, y compris en fleuves lors des crues. Elle risque d’être cependant un tout petit peu puissante sur des pêches spécifiques sans courant avec de petits leurres.

Test Canne Daiwa Tournament verticale avis

Cette canne n’est pas une nouveauté 2016 mais tient la dragée haute à la plupart des cannes sorties cette année. En imaginant une canne spécialement dédiée à la verticale, Daiwa s’est permis quelques détails qui font nettement la différence et font de cette canne une vraie réussite pour les passionnés.

En détails

Test Canne Daiwa Tournament verticale avis
Avec le nom AGS, on bénéficie de la technologie des anneaux en carbone, transmettant ainsi plus facilement les vibrations au pêcheur. Pour les pêches verticales, c’est tout ce qu’il faut et cette technologie trouve vraiment son utilité dans cette pêche tactile !
Test Canne Daiwa Tournament verticale avis
Le scion possède un indicateur visuel bien pratique, une fois qu’on y goûte on se demande pourquoi on ne le retrouve pas sur les autres cannes. La petite touche orange fluo, soulignée de blanc, permet de bien voir le mouvement du scion, utile sur les petits tressautements.
Test Canne Daiwa Tournament verticale avis
Là-aussi, on se demande pourquoi toutes les cannes ne sont pas équipées d’un accroche-leurre amovible. Certes, certains pêcheurs peuvent ne pas les utiliser, mais du coup ils sont en mesure de les enlever. Le modèle Fuji livré est efficace et discret.
Test Canne Daiwa Tournament verticale avis
Le porte-moulinet Fuji est travaillé et plutôt réussi sur le plan de l’esthétique. Il est d’ailleurs ajouré pour pouvoir toucher directement le blank, ce qui est un petit plus certain en termes de sensibilité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer