Test 7Bass Jungle Operator

Cet objet flottant non identifié est une nouveauté découverte lors du salon de Clermont CNPL 2015. Une embarcation qui sort du lot, hybride entre le monde des float-tubes, des paddles et des pontoons. Sans attendre que l’eau se réchauffe, nous avons tenu à essayer ce nouveau type d’embarcation! C’était le coup de cœur du salon de Clermont 2015 et certainement la nouveauté qui a fait le plus de bruit durant ces 3 jours. Nous avons eu la chance de pouvoir le tester. Alors float-tube, pontoon ou encore paddle, qu’est-ce donc vraiment que ce Jungle Operator de 7Bass?

A première vue, c’est un produit fabriqué comme un paddle, mais avec une forme de float-tube. La fabrication paddle permet d’être parfaitement plat, de flotter très facilement et d’être léger tout en étant très résistant. La forme de float-tube permet de s’assoir facilement et de naviguer en toute facilité. Avec autant de qualité, on rejoint le monde des pontoons puisque la place disponible est grande, tellement grande que l’on peut mettre des rames et les utiliser pour se déplacer et, surtout, on va pouvoir motoriser l’OFNI (objet flottant non-identifié) pour s’économiser.

  Test du 7Bass Jungle Operator

Utilisation

Comme un float-tube, il suffit de la gonfler au bord de l’eau en quelques minutes et vous êtes parti sur l’eau dans des zones inaccessibles du bord. C’est l’avantage principal : un faible encombrement et un faible poids qui permet de le balader et le mettre à l’eau là où bon nous semble. 2 petites ailettes situées dessous permettent de se déplacer plus facilement et limitent un peu les effets du vent et du courant. Mais comme toutes les embarcations plates et légères, si le vent se lève, vous allez dériver à vitesse grand V, optez pour une ancre flottante dès l’achat.

Une fois assis, on est vraiment confortablement installé et la place ne manque pas. Derrière le siège, ou encore sur les côtés avec 2 grosses poches fournies que l’on peut remplir de matériel. Il existera certainement des adaptations pour un support de canne car c’est ce qui peut manquer lorsque l’on sort les rames, nous y reviendront plus tard.

Le gros point fort, c’est la stabilité de la structure avec la possibilité de se mettre debout. Avoir un peu de hauteur, c’est une bonne chose pour pêcher et un reproche que l’on peut faire à l’utilisation d’un float-tube. Là, il est possible de se mettre debout et de se laisser dériver tranquillement. Attention tout de même, ce n’est pas non plus hyper stable et vous risquez la chute, mais c’est suffisamment stable pour se mettre debout et bouger sans tomber à l’eau facilement.

Test du 7Bass Jungle Operator Test du 7Bass Jungle Operator Test du 7Bass Jungle Operator

Motorisations

3 modes sont possibles, pour des utilisations bien distinctes. Le moteur électrique est un vrai bonheur pour les grands déplacements, à l’instar d’un pontoon. En dehors de cette utilisation, il ne sert pas vraiment à quelque chose si ce n’est à aider à lutter contre le vent ou le courant en ralentissant la dérive en marche arrière. Les rames sont un vrai plus! Pour ceux qui n’ont pas besoin d’un moteur et qui veulent se déplacer plus vite qu’à coups de palmes. Pour gagner en hydrodynamisme, on peut même reposer ses pieds hors de l’eau et ramer plus vite. Petit bémol, la dame de nage manque de hauteur et on se cogne un peu, on ne peut pas faire de grands mouvements mais bon, ce n’est pas un aviron, on le savait! Autre petit bémol lors de notre utilisation, c’est la canne à pêche quand on rame, on ne sait pas bien quoi en faire mais il existera très certainement des petits accessoires pour remédier au problème.

Les palmes sont quasi obligatoires. A vrai dire, cela reste un float-tube et on contrôle vraiment l’engin du bout des palmes avec précision. Ne comptez pas pêcher en utilisant seulement les rames, éventuellement au moteur électrique en étant débout mais ce n’est pas très pratique tout de même. Rien de mieux que les palmes pour s’approcher et évoluer avec précisions, tout en ajustant sa dérive en action de pêche.

 test-7bass-jungle-operator-07 Test du 7Bass Jungle Operator Test du 7Bass Jungle Operator

Pour qui?

Avec un tarif de 800€, il n’est pas accessible à toutes les bourses. Là où il va surclasser toutes les embarcations, c’est pour les pêcheurs voulant se faufiler dans des endroits impossibles, et pour se tenir debout en action de pêche, notamment pour les pêches à vue où il n’a aucun concurrent ! Et également pour ceux qui ont de grandes distances à parcourir, le choix entre rames et moteur est un plus.

Il peut s’adapter à la plupart des situations, c’est le 4×4 de l’embarcation! C’est son gros point fort et vous ne serez jamais pris en défaut.

Les +

  • Possibilité de se mettre debout
  • Stabilité
  • Place disponible
  • Poids
  • Encombrement replié
  • Motorisation possible
  • Rames disponibles

Les –

  • Tarif
  • Rames pas très pratiques
  • Possibilité de chute : gilet obligatoire
  • Pas facile à transporter gonflé

Les concurrents

Float-tube

Par rapport à un float-tube, il y a de nombreux avantages et aussi des inconvénients. Par rapport à un float-tube de grande qualité comme un 7Bass Cobra, on a la possibilité de se mettre debout, de motoriser l’embarcation mais en contrepartie il est moins aisé à transporter une fois gonflé et il est un peu plus lourd et un peu plus encombrant. C’est donc une question d’utilisation qui fera la différence, notamment sur des grands lacs où le vent est présent.

Pontoon

Par rapport à un pontoon, on perd l’avantage de la motorisation mais on garde l’avantage de pêcher debout. Mais le pontoon permet de se déplacer avec les rames, est un peu plus haut également ce qui permet de gagner en confort de pêche en en ramant. Le pontoon est également un petit peu moins cher à l’achat, mais reste tout de même dans une fourchette de prix très haute, le tarif ne fait pas vraiment la différence pour se décider.  Par contre la différence se fera dans la discrétion et le transport : le Jungle tient dans un petit coffre, et ressemble moins à une embarcation pour les lieux où la tolérance envers les float tube est « limite ». La place disponible reste un avantage indéniable pour le Jungle Operator, mais l’absence d’accessoires et extensions comme les float-tubes et pontoons peuvent avoir manque la fin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
35 Partages
Partagez35
Tweetez
Email