La teigne : un appât naturel pour la pêche à la truite

Dès l’ouverture de la pêche de la pêche de la truite, les insectes vivants font partie de la panoplie obligée du pêcheur. Cette période printanière est certainement la meilleure saison pour la teigne avant que l’été s’installe et qu’elle soit délaissée pour d’autres esches  

La teigne (Galleria Mellonella) appelée aussi fausse teigne de la cire ou « Ver du rucher » est une larve parasite de la famille des mites (Pyralidae) qui colonise les ruches. Après la ponte, l’œuf se transforme en larve, puis après 60 à 80 jours, suivant la température du lieu d’élevage, il deviendra un papillon nocturne. La teigne est l’une des esches préférées des pêcheurs de truites, notamment pour la pêche au toc.

La teigne du rucher

Cette larve sévit dans les ruches où elle se nourrit du miel. Elle ressemble à une chenille de 1,5 à 2 cm de long, tendre, blanche jaunâtre avec une petite tête marron foncé et c’est ce mimétisme avec d’autres larves présentes dans les eaux douces qui trompent les poissons, les salmonidés en premier. Le papillon mesure 20 mm pour la femelle et 12 mm pour le mâle. La teigne est vendue dans des godets où elle est mélangée à des copeaux de bois blanc. Celle-ci est d’ailleurs plus consistante et plus pâle que la teigne vendue en rouleaux cartonnés et alvéolés. A conserver à l’abri de l’humidité, à une température constante de 8 à 10 °C. Lorsque l’une d’elles meure, elle devient brune et dégage une odeur désagréable. Ôtez là avant quelle ne contamine le reste de la boîte.

Teigne Papillon
Le papillon de la teigne est un insecte nocturne

Où trouver des teignes ?

A moins de connaître un apiculteur qui se fera un plaisir de vous offrir ces « teignes » qui polluent ses ruches, elles sont disponibles chez votre détaillant d’articles de pêche. Vous trouverez trois variétés de cet insecte.

  • La fausse teigne blanche. Parfois aussi appelée « teigne dorée » c’est la larve la plus commercialisée. Préférez celles qui sont vendues en vrac dans des copeaux de sciure vous ainsi vérifiez l’état de fraîcheur de votre appât.
  • La teigne « rose » est une variété du genre qui possède les mêmes caractéristiques que la teigne dorée, légèrement plus dodue et… rose !.
  • La « miniteigne » est apparue sur le marché voici une dizaine d’années. De petite taille (environ 1 cm) la Galleria Bianchino est importée d’Italie et se révèle également très prenante.

Comment pêcher à la teigne ?

La teigne s’utilise aussi bien en eaux courantes que dans les plans d’eau. En eaux vives, le toc est privilégié et c’est dans ce cas précis, lorsque les eaux sont basses, que la « miniteigne » se révèle alors très efficace.

En lac de montagne la pêche au buldo est intéressante, mais la pêche à l’anglaise avec un waggler se révèle bien supérieure car plus sensible et moins repérable par le poisson à l’engamage. Eschage sur hameçon fin de fer n° 12 à 14.

Cette esche est bien plus intéressante pour la pêche en ruisseau et torrent et en lac d’altitude ; les truites sont moins sélectives puisque les milieux sont beaucoup plus pauvres que dans la plaine.

Comment conserver des teignes ?

Vous les placez au frigo et pour conserver plus longtemps vos teignes, placez un morceau de sucre dans la boîte.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer