La tanche, un poisson d’eau douce avoir sur ce poisson discret et méfiant

La tanche est un poisson d’eau douce que l’on rencontre assez rarement, et même de plus en plus rarement dans certains endroits en France. C’est un poisson magnifique qu’il faut savoir séduire, un vrai défi pour les pêcheurs au coup. Le jour de la tanche est le 25 septembre selon le calendrier républicain.

Description de la tanche

Le corps de la tanche est épais, assez haut et trapu avec un dos légèrement bombé. De très petites écailles recouvrent le corps du poisson et sont profondément insérées dans la peau recouverte d’un épais mucus ce qui la rend particulièrement glissante. La nageoire caudale est large et courte. La tête n’est pas recouverte d’écailles et les yeux de la tanche sont petits, ronds et rouges. La bouche est arrondie et présente de chaque côte un petit barbillon qui lui sert pour la détection. Toutes les nageoires sont bien développées et sont arrondies à leur extrémité. Les nageoires pelviennes présentent une particularité selon le sexe : le premier rayon des nageoires est  plus large chez les mâles. Le corps de la tanche est verdâtre (vert olive à vert-brun) et plus sombre sur le dos avec des flans qui présentent des reflets irisés ou cuivrés et avec un ventre jaune clair à orangé. Les nageoires sont  elles de couleurs grises.

Taille de la tanche

La tanche est un poisson qui a une croissance lente. La taille courante de capture est de 30 cm pour un poids de 1 à 2 kg, mais certains individus plus âgés peuvent atteindre 85 cm pour un poids de 8 kg.

Régime alimentaire

La tanche est un poisson omnivore, elle peut manger des larves d’insectes (les chironomidés sont très appréciés), des invertébrés divers (vers, crustacés) et des débris végétaux qui sont généralement ingérés accidentellement suite à la prédation sur des macro- invertébrés benthiques. La tanche fouille les fonds vaseux, principalement durant la nuit, afin de trouver sa nourriture. Elle est capable d’hiverner en s’enfouissant dans la vase et en restant sans s’alimenter au cours de l’hiver en ralentissant son métabolisme.

Reproduction

La reproduction de la tanche se déroule entre les mois de mai et juillet/août dans des eaux peu profondes, généralement riches en végétation et dépassant les 20°C (21 à 25 °C). Les mâles se réunissent par groupe de 10 à 20 individus pour frayer. Les oeufs de la tanche sont très petits et adhèrent aux plantes aquatiques grâce à leur viscosité importante et leur incubation dure de 2 à 5 jours en fonction de la température de l’eau. Les larves sensibles à la lumière adhèrent également à la végétation aquatique.

Habitat

La tanche apprécie les eaux à faible courant, peu profondes, à fond vaseux et chaudes : rivières lentes, étangs peu profonds, lacs de basse altitude sont des principaux habitats où elle vit habituellement sur le fond. Elle possède une bonne tolérance aux faibles concentrations d’oxygène et pendant l’hiver, elle reste sur la vase où elle hiberne en attendant des températures plus clémentes.

Répartition

La tanche est bien présente dans toute l’Europe d’où elle est originaire et où elle a fait l’objet d’une dispersion à l’exception de l’Écosse, de la Scandinavie et du sud des Balkans. Elle a été introduite volontairement sur tous les autres continents.

Pêche de la tanche

La pêche de la tanche se pratique au coup, à l’aide d’amorce et d’esche comme les asticots, maïs et autres graines. La pêche de la tanche se pratique à la grande canne mais également à l’anglaise, pour atteindre des distances plus lointaines, que ce soir à l’anglaise coulissante ou l’anglaise fixe.

2 commentaires

  1. bonjour j’ai trouvé dans mon étang je pensé au début que c’était de la corde mais en approchant et en y touchant je me suis aperçu que c’était des œufs .J’ai pris des photos pour pouvoir les montrer à quelqu’un qui serai me dire.
    Si vous avez une idée dites moi le s’il vous plaît.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page