Le sar, poisson de mer de la famille des sparidés apprécié pour la pêche

Il est difficile de parler du « sar », puisqu’il existe un nombre important d’espèces dans cette famille de sparidés. Ils présentent à la fois des dents latérales arrondies, comparables à des molaires et des dents antérieures plates et coupantes comparables à des incisives. Dans la famille des sars, le sar commun est le plus répandu. On le trouve en grande quantité en Méditerranée où il vit indifféremment le long des côtes rocheuses, aux abords des jetées et dans tous les endroits pouvant lui fournir un refuge et une alimentation régulière sachant que les sars sont des poissons qui ne sortent que la nuit pour s’alimenter.

Le corps du sar est comprimé latéralement, comme un ovale large avec une nageoire caudale fourchue et robuste. Le museau est obtus, légèrement arrondi.  La bouche est relativement petite, la livrée argentée est marquée de sept ou huit bandes noirâtres, verticales et fines, qui s’estompent vers le ventre. Sa taille adulte est de 40 à 45 cm et il dépasse rarement le kilo mais certains spécimens atteignent parfois les deux kilos.

Il fréquente des eaux variant de 50 cm à plusieurs mètres de profondeur où il se déplace en bancs de quelques individus à plus d’une dizaine, même chez les adultes. En période d’inactivité, ou en cas d’alerte, le sar se camoufle et s’abrite dans les failles rocheuses ou les cavités, sous les roches. Il se nourrit de crustacés, de poissons, de mollusques et s’alimente parfois d’algues. Hermaphrodite, le sar se reproduit entre la fin avril et le mois de juin, les œufs sont flottants.

Les différentes espèces de sars

  • Le sar à grosses lèvres possède des lèvres épaisses, 10 et 12 incisives à sa mâchoire supérieure et 5 bandes sombres sur les flancs plus larges que les bandes claires. Il mesure environ 55 cm.
  • Le sar à museau pointu possède 8 incisives inclinées vers l’avant. Ses lèvres sont minces et son corps présente 6 à 7 rayures sombres verticales. Il mesure environ 45 cm.
  • Le sparaillon possède 8 incisives à la mâchoire supérieure, une tâche noire ronde sur le pédoncule caudal et des nageoires pelviennes de coloration jaunâtre. Il mesure environ 18 cm.
  • Le sar à tête noire possède 8 incisives à la mâchoire supérieure, deux tâches noires l’une sur la nuque, l’autre sur le pédoncule caudal, s’étendant sur les nageoires dorsale et anale. Il mesure environ 30 cm.

 

Suivant l’espèce la maille est différence :

  • Sar commun : 23 cm
  • Sar à museau pointu : 18 cm
  • Sar à tête noire : 18 cm

Autres articles intéressants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer