Rouler ses propres bouillettes, quel intérêt?

Actuellement, la majeure partie des pêcheurs de carpes ont recours aux appâts du commerce pour réaliser leurs parties de pêche. Ceci est largement compréhensible du fait qu’aujourd’hui, la plupart des bouillettes proposées sont de relativement bonne qualité et on peut avoir une totale confiance envers ces appâts. Alors, pourquoi s’embêter à fabriquer ses propres esches ?

  

Ces quelques farines vont être transformées en bouillettes productives
Ces quelques farines vont être transformées en bouillettes productives

 

Raison économique

La première raison qui peut être évoquée est tout simplement une question de coûts! Cet argument tient largement la route. Lorsque l’on analyse le prix moyen des bouillettes vendues dans le commerce, on tourne autour de 6 à 8€ le kilo pour du milieu de gamme et les plus haut de gamme peuvent dépasser les 15€ le kilo. Si l’on pêche peu souvent ou que l’on se contente d’un amorçage faible, cela reste intéressant. Mais pour les pêcheurs réguliers et/ou qui ont la main un peu lourde sur l’amorçage, le budget appâts peut rapidement devenir astronomique. Et le prix d’une bouillette maison dans tout ça ? Si vous achetez vos ingrédients aux bons endroits, il est possible de produire des appâts à différents niveaux de qualité entre 2 et 6€ le kilo (hors coûts du matériel de production). En résumé, réaliser ses propres appâts permet des diviser par 2 voir par 3 le budget, ce qui représente une économie non négligeable !

Le résultat final pour seulement 4€ le kilo.
Le résultat final pour seulement 4€ le kilo.

Maîtrise des composants

Il demeure important de présenter à vos futures captures des esches qui correspondent à leurs besoins, à un moment précis. Même si les appâts du commerce sont très bien conçus, leur composition reste méconnue et parfois même jalousement gardée. Seuls les ingrédients principaux sont évoqués. Ceci ne suffit pas toujours à nous permettre de faire nos choix pour une situation précise. De plus, ne vous est-il pas déjà arrivé de remarquer qu’un appât serait encore plus performant avec tel ou tel ingrédient ? C’est la raison pour laquelle fabriquer vos propres bouillettes, avec des composants précis, que vous aurez préalablement sélectionnés combleront entièrement vos attentes. Avec cette bille sur mesure, il vous sera ainsi possible de maîtriser le taux de protéines, glucides et lipides de vos appâts, vous assurant de leur digestibilité en créant un équilibre alimentaire et en vous assurant de la fraîcheur des composants. Vous pourrez vous assurer qu’il n’y a pas de conservateurs ni de colorants et arômes artificiels par exemple. Il vous sera également possible d’ajouter tous les attractants qui vous semblent productifs et qui vous mettent en confiance. A noter qu’en fonction des périodes de l’année, les besoins physiologiques et donc en éléments nutritifs de la carpe peuvent varier. Il est donc important de s’adapter en variant la composition de vos billes afin que celles-ci soient le plus rapidement acceptées et donc ingérées. Ce qui est tout simplement et totalement impossible avec les appâts du commerce dont les composants ne doivent pas varier afin de conserver une régularité de production.

Un magnifique poisson capturé en eau claire à l’aide d’un appât « home-made ».
Un magnifique poisson capturé en eau claire à l’aide d’un appât « home-made ».

Satisfaction personnelle

Il s’agit d’un motif rarement évoqué. Pourtant, la satisfaction de prendre du poisson avec ses propres réalisations est belle et bien réelle. De la même manière qu’un pêcheur de truite créé lui-même ses propres mouches, un carpiste peut concevoir ses propres appâts et obtenir des résultats de pêche impressionnants. Il s’agit donc d’un argument à ne pas négliger. On peut aussi noter qu’au-delà de ce fait, certains pêcheurs aiment tout maitriser dans leur passion en essayant de concevoir la majeure partie de leur matériel. Ainsi ils réalisent leur propre rod-pod, leurs cannes sont montées sur mesures. Le roulage de bouillettes s’inscrit donc dans cette logique.

Faire un gros poisson avec ses propres bouillettes : instant magique !
Faire un gros poisson avec ses propres bouillettes : instant magique !

 

Les contre-arguments

L’investissement dans du matériel de confection est indispensable pour la réalisation de ses propres esches. Celui-ci peut varier entre une centaine d’euros (table et pistolet manuel) pour le rouleur lambda, jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour le très gros rouleur (machine à bouillette, convoyeur avec poussoir automatique, gros pistolet avec compresseur, pétrin, four à vapeur). Bien évidemment, il faut acheter cet équipement en fonction de la quantité d’appâts que vous allez rouler. Ceci doit rester rentable.

Beaucoup de personnes vont prétexter le manque de temps. Il s’agit d’un bon argument car la confection de ses propres bouillettes demande plusieurs heures en fonction de la quantité. Cela dit, il est tout à fait possible de rouler ses billes pendant les longs week-ends d’hiver.

Le manque de place est une autre raison qui démotive les pêcheurs. Effectivement, réaliser ses appâts dans la cuisine familiale n’est pas toujours bien vu par les conjointes. De même lorsque l’on vit dans un petit logement, une installation adaptée devient rapidement envahissante.

Les odeurs générées ne sont pas toujours agréables notamment celles des farines carnées, celles de certaines épices telles que l’ail, etc. Il n’est bien entendu pas question de créer un malaise familial voir de se mettre à dos le voisinage pour quelques esches à l’odeur bien tenace.

Alors à vous d’estimer l’intérêt de réaliser vos propres appâts, mais croyez nous, cela est très intéressant.

2 commentaires

  1. Relativement d’accord dans l’ensemble hormis que des bouillettes , dignes de ce nom , à 2€/kg , cela relève de l’utopie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
209 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email