Comment réussir ses photos de carnassiers au bord de l’eau ?

Photo de prise de type poisson carnassier
Un bel aspe présenté horizontalement et de biais pour lui donner plus de relief. La mise au point est faite sur l’œil du poisson, cela n’empêche pas de l’admirer dans sa totalité et de constater une malformation sur son tiers arrière.

C’est au travers de vos clichés que vous allez pouvoir immortaliser des lumières du matin, des lumières du soir, des images de la nature, mais aussi et bien évidemment les jolies prises couronnant vos sorties au bord de l’eau.

Quel appareil au bord de l’eau ?

Parmi les appareils photos, il y les modèles reflex qui sont d’une qualité extraordinaire mais pour nous les pêcheurs, il faut bien avouer, qu’à part sur un bateau, ils prennent trop de place et risquent trop la casse au cours de nos déplacements. Notre choix va donc naturellement se tourner vers des modèles compacts. Ces derniers présentent l’avantage de prendre peu de place comme leur nom l’indique et d’être désormais pour certains étanches, un vrai plus quand on sait que l’appareil va évoluer souvent au ras de l’eau… Pour l’avoir vu à plusieurs reprises, il n’est pas rare que l’appareil soit confronté à l’humidité, voire même tombe dans l’eau, alors pour éviter cet accident choisissez les modèles waterproofs, en plus de pouvoir les sauver de l’humidité et des chutes dans une faible profondeur d’eau, vous pourrez vous essayer aux prises de vue sous -marines.

Parmi les appareils photos numériques étanches, tous ne sont pas égaux, en fonction des photos que vous allez réaliser, il va falloir prendre en compte les vitesses de déclenchement (sujet en mouvement), le zoom en fonction des attentes de chacun, l’ouverture d’angle pour les photos de près. Une fois le choix du modèle établi et la lecture du mode d’emploi faite, il ne vous reste plus qu’à vous essayer sur quelques prises de vues.

Photo de prise de type poisson carnassier
Un magnifique paysage qui se reflète sur la Loire, contraste des lumières, dessin des nuages. La partie mise en avant étant le ciel, il occupe quasiment les 2/3 de la photo.

Réussir une belle photo, ce n’est pas juste appuyer sur le bouton !

Certes cette façon de voir les choses est un peu réductrice, mais combien de fois voit-on les clichés pris à la va-vite. Le fait d’avoir sorti l’appareil photo signifie que l’on souhaite garder le souvenir de cet instant, alors quitte à le faire, autant le faire bien.

 

Le paysage

Il vous a attiré l’œil, il vous plaît, alors, posez vous la question, pourquoi ? Est-ce la lumière, les nuages, la nature ? Que souhaitez-vous mettre en valeur ? En fonction de votre réponse il faudra essayer de respecter le principe simple de 2/3 pour ce que vous voulez mettre en valeur et 1/3 pour l’autre partie. Ce qu’il faut éviter c’est de centrer ce que vous voulez montrer.

 

2 astuces

– L’eau sans vent est un miroir que ce soit au dessus ou en dessous, alors n’hésitez pas à jouer avec ces effets !

– Si vous êtes seul, utilisez un mini pied et faites une photo au retardateur, pour préserver le poisson laisser le dans l’eau, dans l’épuisette ou dans un sac à poisson (sauf pour le sandre), le temps de tout préparer.

Le pêcheur et sa prise

Là, il y a énormément à dire et il est parfois plus simple de réaliser une belle prise que d’immortaliser ce moment. Dans l’ordre des choses il va falloir :

Choisir le cadre

Définir le cadre de la photo pour que le sujet ressorte bien, trouver un fond contrasté et propre (pas de déchets ou détritus). Ne pas se placer dos au soleil sauf pour faire un contre jour volontaire, le flash même s’il se déclenche, a une portée très courte et aura du mal à mettre les couleurs en valeurs. La bonne position en journée est soleil de face alors que le soir il est mieux d’avoir le soleil de 3/4 cela évite de « brûler » les couleurs des poissons clairs qui paraissent alors tout blancs.

 

Présentation du poisson

Tenir correctement le poisson, car un poisson photographié posé au sol ne présente pas grand intérêt, sauf pour des cas particuliers, comme lorsqu’il est placé sur une toise pour montrer sa taille, ou pour montrer une partie particulière du corps, une malformation par exemple. Le poisson pour être mis en valeur ne doit pas être collé au corps, de façon à ne pas écraser la photo. Les bras sont décollés du corps sans les tendre à l’extrême, cela permet de mieux restituer la réalité visuelle ainsi que de mettre plus en valeur le poisson. L’erreur qui est souvent commise dans l’orientation du poisson est la mise en avant du ventre. La personne qui tient le poisson ne s’en rend même pas compte, car elle ne voit pas l’image qu’elle renvoie, c’est à celui qui est du côté de l’objectif de lui dire comment orienter sa prise, il suffit de la redresser un peu pour assurer un cliché de bien meilleure qualité, car la ligne de dos est toujours plus jolie et plus contrastée que la ligne ventrale. Le sujet est positionné ne reste plus qu’à déclencher la prise de vue.

Photo de prise de type poisson carnassier
Mise en valeur de ce joli brochet métré, présenté verticalement légèrement de biais, la ligne de fuite conduit tout droit au pêcheur, avec illustration de l’effet miroir. Une belle photo offre un beau souvenir !

Clic

Si cela peut sembler simple d’appuyer sur un bouton, il faut prendre avant quelques précautions. S’assurer que l’appareil ne soit pas sur un programme reconnaissance des visages qui force la mise au point sur le visage du pêcheur, car le sujet principal ce n’est pas lui, mais bien le poisson. Choisissez la zone de mise au point de l’appareil, sur l’œil du poisson en principe ou sur le leurre qu’il a dans la gueule. Pour provoquer la mise au point, il suffit d’enfoncer à moitié le bouton déclencheur. Recommencez jusqu’à ce que vous soyez sur la bonne zone. Une fois sélectionnée, vous allez pouvoir conserver la zone de mise au point en maintenant le doigt appuyé sur le déclencheur. Décentrez votre sujet en décalant légèrement l’angle de la photo pour jouer sur les lignes de fuite, stabilisez et finissez d’appuyer en douceur. Il ne faut pas hésiter à doubler les photos, le numérique a ça de bien, vous pouvez stocker effacer et retravailler à volonté à la maison. N’oubliez pas de jeter un œil à vos photos en cours pour immédiatement réagir et changer un cadrage, une mise au point ou autre, une fois le poisson reparti ce sera trop tard.

 

 

 

7 principes de base

  • Éviter de faire une photo carte postale lorsque vous sélectionnez un sujet.
  • Jamais le soleil dans le dos du sujet.
  • Attention à la projection de l’ombre du photographe sur le sujet.
  • Penser au principe 1/3-2/3.
  • La ligne de fuite, donne un chemin visuel à suivre.
  • Choisir sa zone de mise au point.
  • Appuyer progressivement sur le déclencheur

Un commentaire

  1. Moi perso je prends toujours plusieurs photos avec des prises différentes comme ça pas de surprises et je fais le trie chez moi.En plus maintenant c’est du numérique on n’as aucune malchance de gacher la pelicule. Ha la la à cette époque il ne fallait pas rater ses Photos sinon…….Malheuresement ca m’est arrivé mais bon le souvenir reste toujours en tête.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page