Quels sont les meilleurs moments de l’année pour la pêche à la carpe ?

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Il est possible de faire des cartons en dehors des périodes décrites. La preuve avec ce beau poisson, pris au milieu de dizaines d’autres en fin de saison.

« Au bon moment au bon endroit » est l’adage qui se vérifie le plus souvent dans notre discipline. Ici nous allons nous occuper essentiellement du « bon moment » pour être sûr de ne pas passer à côté de sa saison.

La réussite d’une session et plus largement d’une saison de pêche dépend de plusieurs facteurs. L’un d’entre eux est primordial, le timing. Bien choisir son moment pour aller à la pêche est essentiel. Les conditions environnementales, dépendantes de la période de l’année, jouent un rôle important dans le degré d’activité des poissons. Certes, il est difficile d’aller à la pêche quand on le veut à cause du travail, des obligations familiales, etc., mais il est possible de cibler certaines périodes de l’année où les chances de prendre du poisson seront accrues. Nous allons décrire dans cet article 4 périodes de l’année à privilégier en fonction des saisons.

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Les périodes de canicule sont très productives.

Les légers réchauffements d’hiver

Comme chacun d’entre nous a pu le constater, l’hiver est une période délicate pour la pêche où chaque erreur est synonyme de capot. Pourtant il est possible de tirer son épingle du jeu en choisissant bien son moment. Le biorythme des poissons est au ralenti quand les températures sont basses. Peu de dépenses d’énergie, peu de déplacements, temps de digestion long… Bref, les carpes ne se nourrissent pas beaucoup. Cependant, un léger réchauffement de l’eau peut tout changer. Mais soyons clairs, nous parlons ici d’une élévation de température relative. Je m’explique ! C’est une augmentation de la température de l’eau qui active les poissons et non pas une température précise. Prenons un exemple. La température de l’eau est à 6 °C. Le temps est stable, ensoleillé, pas de vent… La température monte alors à 8 °C. Il ne fait aucun doute que les poissons vont se mettre en activité alimentaire et il sera alors possible de faire une belle pêche.  En revanche, admettons que la température de l’eau soit à 10 °C, mais qu’il n’y ait aucune évolution, cette période sera moins propice bien que la température soit pourtant supérieure de 2 °C à l’exemple précédent. C’est vraiment ces premiers réchauffements de l’année intervenant généralement fin février ou début mars qu’il faut cibler pour garantir le succès d’une session hivernale. Malheureusement en hiver, ces montées d’activité ne durent pas longtemps. 48 heures voire 72 heures maximum. Dans l’optique d’optimiser son temps de pêche, il vaudra mieux faire 3 sessions de 2 jours plutôt qu’une session d’une semaine.

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Premier réchauffement d’hiver… Attention aux départs !

La période de la fraie au printemps

La fraie est une période très importante dans une année tant pour les poissons que pour les pêcheurs. La première chose qu’il faut savoir, c’est que les poissons ne mangent pas pendant la fraie proprement dite. Disons qu’ils ont autre chose à faire à ce moment-là. En revanche, les carpes se nourrissent avant et après la reproduction, et ce en abondance. C’est le moment idéal pour les capturer. Tout d’abord il faut déterminer quand va avoir lieu la fraie. Le début de la reproduction est lié à plusieurs facteurs tels la température de l’eau, la lune, le niveau d’eau, etc. Disons que selon les régions, elle a lieu généralement entre la deuxième quinzaine d’avril et début juin. C’est important de bien connaître ses coins de pêche pour cibler cette période avec efficacité. La météo ainsi que la courbe des températures est à surveiller de très près dès fin mars. Mon frère et moi sommes aux aguets à ce moment-là, car il faut être sur le coup. Parfois, la reproduction ne dure que quelques jours voire quelques heures selon les cheptels. La période avant la fraie est la meilleure pour pêcher. Les poissons sont en forme et moins fatigués qu’après la reproduction. Leur capture à moins d’impact sur leur santé. De plus ils sont à leur poids maximal ce qui réserve souvent de bonnes surprises. Une semaine ou 10 jours avant le début de la fraie constitue réellement le meilleur moment. Les carpes changent de comportement et deviennent moins méfiantes. Elles prennent plus de risques pour se nourrir dans le but d’emmagasiner un maximum d’énergie avant le début des ébats amoureux. Un amorçage copieux assez large devrait normalement convenir à la situation. Les poissons cherchent à tout prix à prendre des forces sans en dépenser. La nourriture artificielle répond parfaitement à ce type d’attente. Quelques jours avant la fraie, les poissons arrêtent de se nourrir et se concentrent sur la reproduction. Cependant il est encore possible d’en sortir quelques-uns en changeant d’approche, en jouant plus sur l’agressivité des poissons. Plus besoin d’amorcer, une pop-up bien placée suffira à déclencher une touche.

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Pensez à bien amorcer avant la fraie ! Les poissons ont faim !

Les canicules d’été

Beaucoup de gens nous disent qu’ils n’aiment pas pêcher l’été et à plus forte raison pendant les grosses chaleurs. C’est pourtant une des périodes que nous affectionnons le plus mon frère et moi. Les berges sont souvent désertées par les pêcheurs qui ont prévu des vacances en famille ou qui ne supportent pas les chaleurs excessives. La température de l’eau est chaude et les poissons sont obligés de s’alimenter de manière conséquente. En prévoyant une session dans les trois premières semaines d’août, on a des chances de tomber sur ce genre de configuration. Attention, la pêche n’est pas forcement facile, car les poissons sont souvent localisés dans des secteurs bien précis. De plus, il ne faut pas espérer prendre des carpes 24 heures sur 24. L’essentiel de l’activité alimentaire a lieu la nuit, car les températures chutent légèrement quand le soleil est couché. Les poissons assommés par la chaleur journalière sortent de leur torpeur et se mettent en quête de nourriture. Il faut concentrer tous ses efforts sur la pêche de nuit et le petit matin. Et ça laisse toute la journée pour sonder, trouver des spots, pour préparer sa pêche en quelque sorte. Les périodes de forte chaleur sans un souffle d’air se terminent le plus souvent par un orage ou par une grosse tempête. Là, c’est le carton assuré. Les variations de pression atmosphérique et l’arrivée du vent rendent les poissons fous. C’est incontestablement un des meilleurs moments de l’année pour faire un carton.

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Les périodes cruciales doivent être ciblées pour espérer prendre des gros poissons.

Les cévenoles et tempêtes d’automne

Comment dire… C’est LE moment de l’année pour prendre de grosses carpes. Les poissons font leurs réserves pour l’hiver et mangent énormément. La température de l’eau est encore assez chaude pour que les poissons digèrent bien les appâts. Les plus gros cartons de l’année se font en général à cette période. Cependant il ne faut pas se tromper de moment. Il y a deux types de tempêtes en automne. La première est en général avec un peu de pluie et des vents forts et très froids. Ce genre de phénomène météorologique est catastrophique pour la pêche. Le vent glacé stoppe net l’activité alimentaire des poissons. Il est presque impossible de faire une touche. Dans ce cas-là, le mieux est de plier bagage et de rentrer au chaud. Pas la peine de perdre du temps. Ce type de tempête a lieu plutôt en fin d’automne. Le second type de tempête est celui où le vent est chaud et qui s’accompagne d’un bon orage et de beaucoup de pluie. Dans le sud de la France, on appelle ça des « épisodes cévenols ». Ils ont lieu en général entre début octobre et mi-novembre. Lorsque la météo prévoit ce genre de phénomène, il faut foncer à la pêche. Même si les conditions sont rudes et que l’on passe souvent trois jours complètement trempés, le sacrifice vaut le coup. Nous avons constaté qu’il est mieux d’être en action de pêche quelques jours avant que le phénomène ne commence. Premièrement, pour la bonne et simple raison que les places sont chères au bord de l’eau à cette période. Tout le monde sait que c’est le moment d’aller à la pêche et beaucoup de carpistes posent deux semaines de congé en automne espérant tomber dans ce genre de phénomène météorologique. La deuxième raison est liée à la pêche. Les premiers jours, avant que la dépression n’arrive, les poissons tournent au-dessus de l’amorçage sans vraiment se nourrir. Ils savent cependant qu’il y a des appâts au fond. Ils en picorent un ou deux par-ci par-là, sans rentrer en pleine activité alimentaire. Ces quelques bouillettes englouties les mettent tout de même en confiance. Dès que la météo tourne à l’orage, le festival commence. En plus, les poissons sont souvent à un poids élevé ce qui ne gâche en rien le plaisir.

Les gros épisodes orageux d’octobre ne sont bons que quelques jours. La pluie qui tombe sans discontinuer fait grossir les rivières, rivières où il est alors quasi impossible de faire tenir un plomb. Il en est de même pour les lacs. Les arrivées d’eau débitent énormément ayant pour effet d’augmenter de manière considérable la turbidité de l’eau, de charrier beaucoup de débris et de faire monter le niveau des lacs, rendant la pêche délicate et moins productive.
Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
L’hiver est la période la plus délicate pour la pêche de la carpe.
Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Les nuits sont rudes mais la journée est chaude. La température de l’eau monte, et cela se fait ressentir sur les résultats !

Conclusion

Choisir la bonne période pour aller pêcher est essentiel. Entre travail et autre obligation, les jours de pêche sont comptés dans une année. Autant les optimiser. Il est évidemment possible de faire des pêches magnifiques en dehors des périodes décrites précédemment, mais ces moments de l’année restent des valeurs sûres. Des moments à ne pas louper.

Mon frère et moi avons constaté en croisant la date de nos captures avec le calendrier lunaire que le cycle de la lune a une influence colossale sur les résultats. Ainsi les jours de pleine lune et de nouvelle lune sont, par exemple, assez peu productifs. Choisir une bonne période pour aller pêcher doit également tenir compte du calendrier lunaire.

Meilleurs moments pour la pêche à la carpe
Prise juste avant la fraie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer