Quel hameçon choisir pour pêcher les carnassiers ?

Des hameçons, il y en a pour tous les goûts. Des triples, des doubles, des simples et même des quadruples ! On le choisit souvent par défaut ou par habitude alors que c’est out simplement le premier élément qui retient le poisson, soit l’accessoire le plus important de notre matériel! Comment faire le tri pour la pêche des carnassiers dans cette offre pléthorique ?

Autant utiliser un simple pour la tirette semble logique, autant utiliser un circle pour ses poissons nageurs, non. Tout est pourtant là : tous les hameçons ont un point commun, ils piquent, mais leurs formes les destinent plus à certaines techniques qu’à d’autres.

A chaque technique ses spécificités

Alors, comment ne pas commencer par le triple ? C’est vrai, c’est rassurant un triple : trois pointes, c’est toujours mieux qu’une ! Et quand on peut en mettre deux, cela fait six pointes sur le leurre, donc six chances de ferrer un poisson.

Les triples peuvent être séparés en deux catégories :

  • Ceux dont l’attache n’est alignée avec aucune pointe
  • Et ceux dont l’attache est dans le prolongement d’une des pointes.

Les deux prendront bien entendu du poisson, mais est-ce une différence sans conséquence ? Et bien, non. Tous peuvent être utilisés avec tous les leurres, mais avec les poissons nageurs les seconds font vraiment mieux. Car, en queue du poisson nageur, si vous placez la pointe qui est dans l’alignement de l’anneau de l’hameçon vers le haut et, vers le bas en ventral, vous vous apercevrez qu’ils restent dans cette position pendant la nage, et qu’ils piqueront bien plus efficacement.

Veillez également à ce que le triple soit plus large que le leurre : ses pointes doivent dépasser quand vous le regardez du dessus.

Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Un triple ventral correctement placé.
Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Et celui de la queue également.

Vous les trouverez aussi avec différentes pointes :

  • Incurvée
  • Incurvée à canaux (Owner st 36, Daiwa « Triple mer », VMC tropic TI, BKK…)
  • Et à pointes droites.

Honnêtement, au ferrage sur le terrain, aucune différence. A la limite pourrait-on dire que les premiers ont plus de mal à ressortir et donc décrocher le poisson ? Mais comment s’en apercevoir ? L’important, c’est bien entendu l’aiguisage et la résistance à la torsion/tension.

Après, des pointes courbes pour le mort-manié ne sont pas adaptées car elles se dirigent vers l’appât. Pour les leurres également direz-vous, mais dans ce cas l’hameçon est totalement libre et se pique plus facilement qu’au mort manié. D’ailleurs à cette technique, plantez deux des trois pointes dans l’appât. L’hameçon est stabilisé et la pointe restante ne bouge plus. Ferrage efficace assuré, notamment avec des pointes droites !

Le triple apparait donc comme indispensable. Or, aux leurres, il peut être efficacement remplacé par un simple depuis quelques années avec les fameux « in-line ».

Les texans

Ils méritaient bien un encadré. Efficaces, quasiment impossibles à planter dans un obstacle, les texans sont vraiment une arme imparable. Prévus pour les leurres souples, vous pouvez les mettre ainsi derrière une cuillère ou simplement sans plombée: ils passent partout! A la touche, rendez la main un petit instant avant de ferrer. Les essayer, c’est les adopter.

Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Le texan, un vrai passe partout !

Les « in-line », la révolution ?

Le titre est volontairement exagéré bien entendu. Cependant, il est vrai que les « in-line » ont beaucoup apporté. Soyons honnêtes : la mode « no kill » y est pour beaucoup. Mais mode ou pas, ils sont extrêmement efficaces. Veillez à les placer correctement : pointe en haut en queue d’un poisson nageur et, pointe en bas, en ventral.

Par contre, si l’on veut aller jusqu’au bout, sur les cuillères tournantes, les triples sont un cran au dessus. Tournant continuellement sur son axe, une cuillère armée d’un triple proposera toujours une pointe correctement placée pour assurer un ferrage efficace. D’ailleurs VMC ne s’y est pas trompé, car leur référence hameçon simple 7239 BN prévue pour les cuillères n’est pas « in-line » (Un signe de la part d’un professionnel de l’hameçon). Pour les ondulantes, il en va autrement, vous pouvez l’utiliser avec un triple ou un simple, cette dernière tournant beaucoup moins sur son axe. Après, dans un souci de respect de la prise, les « in-line » apportent beaucoup.

Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Deux simples sans ardillon sont aussi efficaces sans blesser inutilement vos prises.
Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Un seul simple !

Quel hameçon pour  les pêches au posé ?

Triples pour le vif, simple droit pour le ver, c’est en général ce qu’il se passe. Mais un circle pour le vif fait aussi bien qu’un triple, et sans faire plus de dégâts. Révolu le temps où il fallait « griller une cigarette » avant de ferrer et retrouver ainsi le triple dans le fond du carnassier : un circle ne doit pas faire peur.

Laissez le libre sur votre vif et ne ferrez surtout pas. Il se logera tout seul à la commissure des mâchoires en tendant progressivement la ligne quand elle part. Un jeu d’enfant !

Vous pouvez tout aussi bien essayer pour les pêches au ver par exemple, en veillant à ne pas ferrer. Le montage coulissant est évidemment conseillé pour toutes ces techniques où il ne faut pas ferrer pile à la touche. Bien entendu, le « circle » n’est pas un miracle. Il a aussi ses limites, comme des ratés au ferrage mais il permet de voir sa prise repartir dans les meilleures conditions et ça, ça n’a pas de prix ! Quant à la façon de l’attacher, n’utilisez rien d’autre qu’une boucle. Un circle a besoin de liberté.

Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Méconnu en eau douce mais à essayer : le circle hook !

Et la matière, inox ou bronze ?

L’inox est présenté comme garant de longévité contre la rouille. Sur le terrain, ce n’est pas toujours le cas, notamment en mer. Mais en eau douce, quel intérêt ? Essuyer ses triples après utilisation est suffisant. Et même en mer, les hameçons au revêtement inox ne tiennent pas. Encore une fois, quel que soit le revêtement, mer ou eau douce, c’est le piquant qui compte. De plus, en cas de casse en mer, le bronze va rouiller plus vite et permettre au poisson de s’en débarrasser tout aussi vite. Bien entendu ce ne sera pas sans risque pour sa santé, mais c’est aborder ici un autre sujet, limite de notre passion question « no kill »…

Choix de l'hameçon pour pêcher les carnassiers
Decoy YW77, des forts de fer pour la mer.

Ainsi, certains hameçons peuvent être des « 4X4 » à la pêche comme notre bon vieux triple. Mais certains méritent d’être essayés pour plus d’efficience, notamment les « circle » sur appâts et les « in-line » pour les leurres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
20 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email