Cannes Ecluses , le port ou la pêche

Plans d’eau de Cannes Ecluse : enquête sur fond d’écologie lucrative

Situées sur la commune de Cannes Ecluse (77), d’anciennes carrières d’extraction de granulats exploitées jusqu’à la fin des années 70, forment aujourd’hui un ensemble de 4 plans d’eau reliés
entre eux et ouverts sur la rivière Yonne. On y pratique la pêche et différentes activités nautiques (club de voile, ski nautique…). Aucune association de pêche (Aappma) ne détient de droit de pêche. Un arrêté préfectoral réglemente les lieux depuis le 16 juillet 1999 afin de protéger ce biotope particulier.

Cannes Ecluses , le port ou la pêche

A 51 ans je suis adepte de la pêche depuis toujours et particulièrement de la pêche des poissons carnassiers (brochet, perche, silure etc…) en no-kill (relâche du poisson) depuis une quinzaine
d’année. Ce besoin vital de me retrouver au bord de l’eau, au plus près de la nature est bien plus important que le simple fait d’attraper un poisson. J’adore observer le spectacle de la vie animale. Pour moi c’est tout simplement le meilleur médicament. J’essaies au mieux de respecter mes prises et de minimiser mon impact sur les lieux où je me rends (pas des déchets laissés sur place, respect des zones de reproduction etc…) En 2010, je crée un forum pour rassembler les pêcheurs passionnés comme moi, en essayant de partager ma vision respectueuse de la pêche et aussi apprendre des autres pratiquants. Un membre du forum me fait découvrir les plans d’eau de Cannes écluse il y a environ 5 ans et c’est immédiatement le coup de foudre. Une telle étendue d’eau et de nature si près de Paris et des grosses agglomérations ! Un havre de nature où règne une impression de tranquillité (je reviendrais sur ce point….). Un site rêvé pour le pêcheur que je suis.
Après quelques recherches rapides sur le net, j’apprends que le site est réglementé par un arrêté préfectoral depuis 1999. La pêche y est autorisée en dehors de certaines périodes. Seul l’étang opposé à l’entrée de l’Yonne est interdit et réservé au club de voile résident. Cet arrêté à vocation de protection du biotope des étangs et ne rejette pas l’activité pêche. Enfin un spot de pêche digne de ce nom à une heure de la maison ! J’y pratique la pêche aux leurres en float-tube (sorte de bouée siège muée à l’aide de palmes) puis en bateau pneumatique propulsé par un moteur électrique.
Malheureusement ce paradis est parfois souillé par la faute de certains comportements de mes « collègues » pêcheurs, mais aussi des autres pratiquants d’activités nautiques autorisées ou non
d’ailleurs, ainsi que des promeneurs sur les berges.

Non-respect de l’arrêté préfectoral, non-respect des propriétés privées, non-respect de l’environnement, etc… sont trop souvent constatés sur l’eau et les berges…. Le week-end devient parfois l’occasion pour certains de faire n’importe quoi…. En toute impunité puisqu’en cinq ou six ans de pratique des lieux je n’ai fait l’objet d’aucun contrôle des autorités. Ce petit passage juste pour expliquer que je suis conscient que tout n’est pas rose du côté des pêcheurs mais je n’ai eu de cesse de faire des rappels de l’arrêté préfectoral sur le forum et de l’importance de notre comportement sur les lieux de pêche. La chance de pouvoir pratiquer notre passion dans un tel endroit était fragile. On se devait d’être exemplaire pour ne pas perdre ce droit. Et puis un jour une rumeur arrive à mes oreilles, ou plutôt à mes yeux puisque c’est un post sur le forum qui m’apprend que peut être la pêche serait désormais interdite. Comme je n’aime pas les rumeurs et les suppositions… je me rends sur place. Côté camping (qui nous autorisait bien gentiment il y a quelques temps, d’emprunter la mise à l’eau pour bateau en passant chez eux. Les abus ayant mis à mal leur patience, l’accès est devenu interdit… juste retour à la normale) aucun panneau pour interdire la pêche. Je file côté étang du club de voile et là un joli panneau bleu… avec une canne à pêche barrée… signalétique on ne peut plus explicite. Je cherche immédiatement l’auteur de cette pancarte…. Les espaces verts d’ile de France… jamais entendu parler d’eux…. Ma petite « enquête » commence…

 

Pêche intensive très fortement déconseillée… ???

Cannes Ecluses , le port ou la pêche

Je contacte donc par mail l’Agence des espaces verts pour me faire expliquer cet affichage un peu contradictoire.

« Bonjour Monsieur Je fais suite à votre demande. L’Agence des Espaces Verts de la région Ile de France a établi un Périmètre Régional D’Intervention Foncière sur la commune de Cannes-Ecluse qui a pour nom PRIF des Seiglats. Il englobe tous les plans d’eau acquis y compris celui de la RNR des Seiglats. L’Agence des Espaces Verts, en tant que propriétaire, n’autorise pas la pêche sur l’ensemble de ces étangs depuis leur acquisition. En effet, une étude d’aménagement touristique et écologique est en cours pour définir les aménagements et la politique touristique à mener. La pêche sera certainement autorisée à certains endroits et dans des conditions très précises tout en respectant l’arrêté préfectoral portant protection du biotope dit des « plans d’eau de Cannes-Ecluse » du 16 juillet 1999 qui fixe les modalités d’application des plans d’eau en vue de la protection de certaines espèces d’oiseaux protégés. La majorité de ces plans d’eau sont alimentés par l’Yonne, rivière du Domaine Public, ce qui implique la possession d’un permis de pêche si la pêche venait à être autorisée. En ce qui concerne la future organisation de la pêche sur nos plans d’eau, elle sera régie par un contrat de location (auprès d’une AAPPMA à créer) qui fixera les modalités d’exercice de la pêche (prix de location, nombre de pêcheur, modes de pêche, nombre de prise par jour, postes de pêche déterminés et à créer, période de pêche, modalités de circulation, embarcation interdite…). Si vous souhaitez plus de précisions, vous pourrez contacter M. ……….. Responsable de la mission chasse et pêche, à son retour de congés à partir du 8 septembre. Cordialement. »

Réponse beaucoup plus claire que le beau panneau bleu. Donc les espaces verts ont achetés l’ensemble des plans d’eau et la pêche devient par conséquent interdite. (En vert sur le plan ci-dessous). La suite de mes recherches m’amène à tomber par hasard sur un article du journal Le Parisien qui révèle ce qui se trame en coulisse derrière le côté écologie. On apprend deux ou trois choses importantes dans cet article. Le projet de création d’un port de plaisance dans un espace naturel régional grâce à la vente d’une parcelle à une entreprise privée. Le remblaiement d’un étang transformé en terre agricole.

Cannes Ecluses , le port ou la pêche

Cannes Ecluses , le port ou la pêche

Deux associations de sports nautiques obtiennent le droit de pratiquer (sous conditions) sur le site. Il s’agit d’un club de voiles/planches à voile et d’un club de ski nautique.

 

Ma conclusion…

Quand j’ai appris l’interdiction de pêcher sur les plans d’eau de Cannes-écluse, j’ai évidemment été frustré de ne plus pouvoir pratiquer ma passion là-bas, mais d’un autre coté j’étais heureux  qu’enfin « on » s’occupe sérieusement du lieu et qu’enfin une vraie règlementation s’applique. Mais j’ai vite déchanté… Moi qui croyais que les plans d’eau devenaient un vrai sanctuaire écologique, je comprenais vite que d’autres intérêts, économiques ceux-là, allaient scellés le sort de cette biodiversité.

Comment croire qu’un port de plaisance de grande ampleur puisse avoir sa place dans une zone de grand intérêt écologique ? Comment imaginer qu’un tel projet ne provoque pas de désordre dans le bien être des oiseaux si « scientifiquement » protégés ? Les pêcheurs paient le prix fort de ce gout nouveau à l’écologie moderne. Il est vrai qu’il est beaucoup plus préjudiciable pour la nature de taquiner le poisson… que toutes les pollutions qu’un port peut facilement engendrer. Devenus les pestiférés du coin, éloignés de la zone, nous laissons donc les poissons ainsi que leurs congénères volants, aux mains des experts de la nature. Bon courage amis à plumes ou écailles. Cela ne sera pas facile d’être tranquilles avec d’un côté un port de plaisance, polluant, bruyant et nauséabond et de l’autre coté la pratique de sports nautiques comme le ski nautique, qui comme tout le monde le sait n’engendre aucune gêne pour la faune… Sans compter qu’un autre gros projet de parc à thème (Napoléon) devrait naitre pas très loin, pour finir de vous dissuader de vous poser là, par les tirs répétés de coups de canons…. Voilà c’était mon petit hommage aux plans d’eau de Cannes Ecluse qui ne seront plus jamais comme nous les avons connus. Chacun se fera un avis. Moi je suis résigné et triste.

 

Philippe Mimaud

Créateur du forum www.carnessonne.com

 

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



4 Commentaires

  1. Merci Philippe.
    Que de travail effectué pour mettre au jour cette montrueuse arnaque.
    Croisons les doigts pour qu une aappma reciprocitaire voit le jour et nous permette tôt ou tard de retourner là-bas… Enfin avec les abus en tous genres qui continuent sur la zone j ai surtout peur que floats et barques soient définitivement proscrits.

  2. Merci Vincent et à 1max2peche
    Je suis allé au bout de mon besoin de comprendre
    Je pense qu il manque encore beaucoup d infos mais celles que j ai récolté m ont une fois de plus déçu du monde que l avenir nous réserve….

  3. Le site est un des plus beau dortoir à cormorans du département, si ce n’est le plus beau. Le protéger fait de cette réserve une réserve à cormorans. Des poissons sont fortement impactés sur le secteur, comme la perche, avec la capture de sujets de plus de 45cm devenue exceptionnelle sur l’année, alors qu’elles étaient quotidiennes dans les années 90. Cette année est encore pire, avec la période de froid qu’on a subi l’hiver dernier. Certains diront que c’est à cause des Corbicules, des silures, mais alors, pourquoi d’autres biefs subissant ces mêmes espèces ont plus de poissons et de plus grande tailles quand la pression de ces oiseaux est moins forte? Ensuite oui, le site est magnifique et des canards, des grèbes pondent… Mais les canetons qui ne sont pas protégés sous les ailes de leurs parent comme pour les grèbes n’arrivent jamais à maturité, bouffés par les corbeaux, à tel point que tout le linéaire navigables est bien plus productif que ce plan d’eau! Sans compter le silure sur les bordures qui défendent leurs nids sur leur principale zone de fraie qui seront plus enclins à gober les petits intrus s’il ne voient pas des leurres passer à longueur de journée devant leur bec…
    La protection de 99, une vaste fumisterie pour faire plaisir aux oisifs contemplatifs que sont les écolos. Durant mon enfance, je pouvais admirer des souches, des fuligules… dans les ports de la baltique… Et je peux vous affirmer que la navigation n’était pas interdite! Le dérangement? Il y a deux ans, sur le canal de Bray, j’ai partager mon sandwich avec un couple de fuligules… Sacrilège de déranger des animaux hautement trouillards!!!
    Tout ça pour dire, OK, qu’on autorise complètement la pêche en barque, ou pas du tout, mais mas de demi-mesure! Mais si on veut réellement protéger les espèces présente sur la plus belle frayère du bief, il va falloir passer par une régulation des corvidés et des cormorans, sinon, l’interdiction ne sera belle que sur le papier pour faire plaisir aux bobos parisiens et dans les faits ce sera un magnifique gâchis d’argent public bien inutile et difficilement acceptable au moins pour la quasi totalité des pêcheurs du coin.

  4. sinon on achète un permis de pêche avec ehgo pour pêcher ou????????????????????????? pire encore un float tube. si vous connaissez des spots svp….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *