Pellet carpe : donnez un coup de boost à votre amorce!

Nombreux sont ceux qui comme moi utilisent le pellet pour compléter leurs amorçages pour la pêche à la carpe. Comment est il fabriqué ? Comment l’employer ? Pourquoi le pellet est il un formidable allié à nos bouillettes dans l’amorçage ? Nous allons tenter d’y voir plus clair sur le sujet par ces quelques explications.

Il existe de nombreuses variétés de pellets disponibles sur le marché de la pêche : extrudé, expansé, baby corn pour les plus connus et j’en passe. Que ce soit dans le rayon pêche au coup ou pêche de la carpe en batterie, le choix est vaste. Nous allons ici tenter de faire le tri dans les différents granulés utiles pour la pêche de la carpe et voir son utilité dans un amorçage.

Pellet carpe pour booster l'amorcage
Que renferme ces petits granulés, comment sont-ils fabriqués ?

Le pellet extrudé

Le pellet extrudé comme son nom l’indique est fabriqué à l’aide d’une extrudeuse. Le principe de l’extrusion consiste à lui faire subir une élévation de température et une pression lors de sa fabrication, ce qui a pour but de le rendre compact. L’inconvénient de ce processus réside dans le fait qu’il dégrade les protéines contenues dans le granulé, mais lui permet d’être plus riche en huile que les autres (ce qui nous intéressera pour la suite). Une fois dans l’eau le pellet extrudé va se gorger d’eau et gonfler, donc se ramollir, tout en conservant sa forme initiale. L’extrudé ne se dissout pas, ce qui permet de conserver son amorçage sur le fond plus longtemps suivant la température de l’eau et l’activité du poisson blanc. Le pellet extrudé est celui dont je me sers le plus dans mes amorçages en raison de son faible coût et de sa richesse en huile, même si les protéines subissent une petite dégradation, cela ne lui enlève en rien l’attraction qu’il émet sur les carpes.

Le pellet pressé

Contrairement à l’extrudé, le pressé est simplement compressé, sans subir d’élévation de température, ce qui a pour avantage de garder intact les protéines, mais ne permet pas d’être gorgé d’huile. C’est un appât à réserver pour les pêches rapides car contrairement à l’extrudé qui restera plusieurs heures entier sur le fond, le pressé lui va fondre très rapidement et se dissoudre au fond de l’eau ne laissant qu’une tâche de farine.

Le baby corn

Le baby corn connaît le même procédé de fabrication que l’extrudé puisque qu’il est lui aussi passé dans une extrudeuse. La principale différence réside dans sa composition, qui est majoritairement constituée de maïs, il sera donc moins riche, et apportera moins de protéines aux carpes.

Pellet carpe pour booster l'amorcage
Les gros poissons ont besoin d’un apport plus important en nourriture, le pellet leur apporte tout ce dont ils ont besoin !

La composition du pellet extrudé

Le pellet est employé à l’origine par le milieu de l’aquaculture, que ce soit pour l’élevage de cyprinidés, salmonidés ou poissons de mer. Il s’agit donc d’un aliment riche ayant pour but d’apporter tout ce dont les poissons ont besoin pour grandir vite et avoir une croissance optimale. Même si chaque fabricant possède ses recettes secrètes, on trouve généralement dans nos petits granulés marrons des farines végétales comme le blé, le soja, le colza sous différentes formes, semoule, tourteau…

Les pellets sont également riches en farines et huiles de poisson, ainsi que bon nombre d’acides aminés et autres additifs comme des vitamines, du calcium, des antioxydants et j’en passe. En résumé le pellet doit être suffisamment attractif pour inciter les carpes à s’en nourrir, leur apporter ce qu’il faut pour leur assurer une bonne croissance et suffisamment digeste pour qu’elles puissent en consommer en quantité, donc tout ce dont nous avons besoin pour créer un amorçage qui saura tenir les carpes sur le coup.

Sa fabrication

Tout se passe dans de grandes usines où les matières premières brutes sont acheminées puis transformées en farines. Ces différentes farines sont mélangées, puis y sont ajoutés les différents additifs en poudre qui composent la recette, le tout est brassé longuement pour obtenir un mélange homogène. Les farines sont ensuite placées dans une extrudeuse, cette étape de la fabrication est capitale, les farines sont alors humidifiées avec de la vapeur sous pression, puis sont à nouveau brassées pour être ensuite très fortement compactées afin d’obtenir une pâte compacte et éviter toute bulle d’air.

Cette pâte est ensuite placée dans une autre machine où elle va être comprimée, pour en ressortir sous la forme de petits boudins qui seront coupés en fonction de la taille de pellets désirée. Les petits tronçons de boudins sont alors acheminés dans un grand séchoir, à ce stade ils sont encore humides et donc mous. Ils sont séchés afin de faire baisser le taux d’humidité et ainsi les rendre sec et dur comme nous les connaissons, ce qui a pour effet d’éviter les éventuelles moisissures des éléments sensibles. A partir de ce stade il peut y être apporté un enrobage, les pellets sont alors acheminés dans une autre machine, une enrobeuse, les huiles et autres liquides sont alors pulvérisés, ils sont à nouveau brassés afin que chaque pellet soit bien nappé d’huile et de liquide.

Pellet carpe pour booster l'amorcage
2 x 5kg, ce n’est pas trop, juste ce qu’il faut pour démarrer un amorçage pour deux cannes.

Son utilisation dans l’amorçage

Cela fait maintenant de nombreuses années que j’utilise le pellet dans mes amorçages, principalement en grand lac, lorsqu’il faut avoir la main un peu plus lourde qu’ailleurs quand aux quantités que l’on dispose au fond de l’eau. Je vais vous expliquer ici de quelle façon j’emploie ces petits granulés, dans quelles conditions, quels diamètres, bref vous saurez tout sur ma façon de booster mes amorçages.

Tout d’abord commençons par le choix du diamètre, en effet de très nombreuses tailles sont disponibles, mon choix se fait en fonction de deux paramètres, le lieu de pêche suivant qu’il s’agisse d’un grand lac profond ou d’un étang, et la présence de gros poissons blancs comme les brèmes ou les tanches. J’utilise principalement deux diamètres, le 7mm et le 15mm, je réserve le petit diamètre pour des pêches dans des étangs et lacs peu profonds, disons jusqu’à une dizaine de mètres, car des pellets de petite taille mettent plus de temps à descendre sur le fond, mais également si les gros poissons blancs ne sont pas trop présents, car le risque est de réunir beaucoup trop de blanchaille sur le coup, qui malgré leur petite bouche sont capable d’avaler des petits pellets. Dans le cas où le lieu de pêche abrite des grosses brèmes et autres indésirables, je privilégie le 15mm, les brèmes et les écrevisses vont être attirées par les pellets une fois ramollis, mais ne pourrons pas l’avaler, elles mettront donc beaucoup plus de temps à consommer les miettes, laissant tranquille le gros de l’amorçage, destiné aux carpes, qui elles n’en feront qu’une bouchée. Mais là où le pellet prend tout son intérêt pour moi et bel et bien en grand lac.

Pellet carpe pour booster l'amorcage
Sur de grandes étendues, le pellet permet des amorçages lourds

Sur ces grandes étendues profondes, l’amorçage a pour but d’intercepter les carpes dans leurs déplacements, ce sont souvent des grands bancs de poissons, et un kilo d’appât n’a aucune chance d’intéresser les poissons longtemps, puisque vite consommé. Pour les grands lacs je ne prends que du 15mm, plus lourd que le 7mm, il permet d’amorcer dans des profondeurs plus importantes. De plus son enrobage d’huile lui confère une diffusion verticale, ce qui a pour effet de créer un signal du fond jusqu’à la surface, une sorte de colonne d’huile qui va permettre d’intercepter les carpes, quelle que soit la profondeur dans laquelle elles évoluent. Il n’est d’ailleurs pas rare après avoir amorcé de constater une « tâche » d’huile en surface au dessus du spot, de quoi attirer les carpes sur le fond, tout comme la bonne odeur de pain chaud à la sortie du fournil nous incite à entrer dans la boulangerie ! Question quantité le faible coût du pellet permet des amorçages massifs, en général je fais moitié/moitié entre le pellet et les bouillettes, voire dans certains cas un peu plus de pellets que de bouillettes si je désire amorcer lourd. Disons que si je suis en session pour plusieurs jours sur un poste, je n’hésite pas à démarrer mon amorçage avec 3/4kg de pellets en 15mm et 2kg de bouillettes en 24mm, de cette façon je sais que les indésirables vont s’occuper en priorité du pellet, bien plus facile à consommer pour eux que des bouillettes en 24mm bien dures, durant ce temps le pellet va diffuser et attirer les carpes qui trouveront encore de quoi se rassasier.

Pellet carpe pour booster l'amorcage
Le pellet a une diffusion verticale, ce qui crée une tâche d’huile en surface, ici c’est une colonne d’eau de 17m qui est « marquée ».

Le seul bémol…

Le seul inconvénient que j’ai pu trouver au pellet est son attraction sur les autres poissons, comme je l’ai expliqué plus haut, il suffit de jouer sur le diamètre pour se mettre à l’abri de la blanchaille.
Mais s’il est un poisson pour qui le diamètre n’est pas restrictif, c’est le silure ! Dans des eaux infestées de silures, la prise de glanes sur des amorçages aux pellets est presque inévitable. Quand encore ceux-ci sont de bonne taille, le combat compense la déception de ne pas voir arriver une carpe, mais il vrai qu’un petit glane de 80cm à 3h du matin est tout de suite beaucoup moins réjouissant. Quoi qu’il en soit il faut faire avec et ses nombreux avantages valent bien un désagrément. De plus aujourd’hui je ne connais pas un appât qui n’intéresse pas le silure, des amis en ont même pris récemment au Salagou à la noix tigrée !

Pellet carpe pour booster l'amorcage
L’inconvénient du pellet, il n’intéresse pas que les carpes !

Pellet pour la pêche de rendements

Pour des pêches de rendements, il m’arrive fréquemment de démarrer mon amorçage avec une grosse quantité de pellets sur une large zone, afin de concentrer une grande quantité de poissons, puis de réamorcer uniquement avec de la bouillette. Dans ce contexte j’essaye d’employer du pellet de petite taille afin de disposer d’une très grande quantité d’appâts au fond de l’eau, ce qui a pour but de créer une compétition alimentaire sur le coup. Le pellet à pour effet de rendre les carpes comme folles, une fois sur le coup, généralement elles y restent tant qu’elles y trouvent à manger !

Pellet carpe pour booster l'amorcage
Un sac soluble pour gourmande

 

3 commentaires

  1. Il serait bien de vous renseigner correctement avant de publier des articles bourré d inexactitude… Vous affirmer des choses qui sont à l inverse de la réalité, tant sur les modes de fabrication que sur leurs fonctions auprès des poissons… C est bien dommage… Je reste à votre disposition pour vous expliquer un peu plus en détail vos erreur et surtout les corriger pour éviter que ces inexactitudes se propagent…

    1. Merci d’apporter vos précisions sur les modes de fabrication, nous mettrons le sujet à jour.

  2. Bonjour

    etant passionné de peche en carpodrome et voulant me perfectionner j’ai l intention de péché un peu plus aux pellets extrués de 5 comme esche avec comme armorcage du 3 et mélanger avec un peu de miettes de pellets et faut t il les mouillé la veille de la partie de peche pour qu on puisse les piquer a l hamecon

    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
195 Partages
Partagez195
Tweetez
Email