Pêcher le gardon à la mousse : pour les gros poissons

Dès les premiers jours du printemps le gardon est l’un des premiers poissons blancs à reprendre son activité alimentaire. Certes les esches vivantes sont d’actualité comme le porte-bois, mais d’autres appâts moins usités font merveille comme la mousse.

 

Observer

Le gardon a des habitudes bien ancrées et les beaux pères gardons ont des postes d’alimentation bien marqués alors que généralement les gardonneaux sont opportunistes et ont tendance à évoluer au gré du banc qui se déplace. Le beau gardon aime la tranquillité et les spécimens sont souvent éloignés du bord. En rivière, ce n’est pas une poignée d’asticots qui le fera remonter jusqu’à votre esche, mais ce sera à vous de le chercher par une pêche déambulatoire le long des berges. Pour le situer dans une rivière cherchez les mouvements d’eau qui conditionnent son activité alimentaire ; l’idéal est un courant lent mais continu, le long des parois des piles d’un pont, des petites retenues oxygénées et des déversoirs où l’eau ruisselle lentement. Il préfère vivre sur le fond et il ne dédaigne pas la végétation, souvent en compagnie du rotengle qui, lui, évolue plus près de la surface.

Pêche du gardon à la mousse
Il n’est pas rare que brèmes et carassins viennent se mêler à la pêche du gardon à la mousse.
(Ryan Hayden)

Préparer

Le gardon « mord » à ce qu’il déniche lui-même dans la rivière comme les larves, les vers de vase, les vers de berges, les herbes et la mousse. Pour préparer votre coup, vous utiliserez une amorce spécifique à base de farines traditionnelles à laquelle vous ajouterez des herbes filamenteuses coupées aux ciseaux.

La ligne est composée d’un flotteur type goutte d’eau sur nylon 10/100ème et si le courant est plus soutenu optez pour un flotteur plus trapu. La plombée principale est une olivette qui représente les 2/3 du poids supporté par le flotteur. Quelques petits plombs sphériques équilibrent la ligne. L’élastique intérieur n’est pas nécessaire et d’ailleurs la prise d’un beau gardon est bien plus excitante sur un scion plein en carbone, même si une grosse brème vient se mêler parfois à la fête !

Pêche du gardon à la mousse
Exemple de montage

Appliquer

Une canne télescopique de 6 à 8 mètres est parfaite pour ce type de pêche puisque vous pêcherez en faisant passer votre ligne à ras des pierres des moulins en plaçant un petit morceau de mousse à votre hameçon n° 16. Tous les lieux où une mousse tapisse les murs et le fond, sont d’excellents postes. Le contrôle de la ligne est primordial et demande une certaine habitude. Laissez descendre dans le courant en traînant sur le fond tout en effectuant des retenues ponctuelles pour provoquer des touches supplémentaires.

 

Astuces

Détachez la mousse accrochée des  murets submergés et mettez-là dans une boîte plastique au fond de laquelle vous aurez déposé un gant de toilette détrempé. Humidifiez régulièrement pour éviter que la mousse ne se dessèche trop rapidement.

 

GARDON A LA MOUSSE EN RIVIÈRE

3 partsterre de Somme
1 partcoprah nature
1 partfarine de lin
1 partfiente de pigeon

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
Partagez15
Tweetez
Email
15 Partages