Pêcher le carnassier en downsizing

La pêche aux leurres des carnassiers a pris une telle ampleur que depuis plusieurs années les poissons sont devenus méfiants envers tout ce que nous pouvons leur présenter. Des solutions existent pour contourner ce problème et les pêches en down sizing font parties de celles-ci.

Down sizing, késako ?

Littéralement traduit, cela signifie « basse dimension ». En clair, nous pêcherons avec des leurres de petites tailles. Cette tendance que je pratique depuis plus de vingt cinq ans m’a rapporté un nombre incalculable de poissons réfractaires au reste des techniques connues et encore plus aux tendances actuelles qui s’orientent vers des leurres de fortes tailles. Pêcher en down sizing s’explique par le fait d’abaisser les tailles des leurres selon des modèles simples exportés de l’observation de la nature et de nos connaissances des milieux aquatiques.

 

Pêcher le carnassier en down-sizing
Grubby shad 2,4′ sur TP 3,5g

Explications

Pêcher en down, c’est comprendre la versatilité technique des leurres qui vient s’adapter aux conditions climatiques et de milieux. En fait, si nous regardons sur une année complète de pêche, nous utiliserons de gros leurres – supérieurs à 16 cm – sur 2 à 6 semaines alors que tout le reste du temps, nous pêcherons en petites tailles (down). Ce n’est pas une hypothèse mais un fait avéré puisque nous avons des poissons de fourrage en reproduction qui généreront leur progéniture plusieurs fois sur l’année et apporteront alors des proies de petites tailles. Cette abondance de nourriture pour les carnassiers est donc intéressante pour le pêcheur et nous ne devons absolument pas faire l’impasse dessus.
Il apparaît évident que de pêcher ainsi ne sous-entend pas forcément de pêcher trop ou très petit mais plutôt en fonction des tailles de fourrages observées. C’est là que de nombreuses erreurs peuvent apparaître. Trop souvent, nous utilisons des tailles bien supérieures ou inférieures à ce que nous trouvons réellement dans la nature !! Si nous voyons des poissons de huit centimètres, et bien nous pêcherons avec des leurres de six centimètres mais surtout pas avec des 4 centimètres qui seraient bien trop petits….

 

Pêcher le carnassier en down-sizing
Armement max sur un Speed gun 3,9′ sur TP 5g

Matériel

Nous pouvons considérer que le matériel pour ces pêches présente des puissances de l’ordre de 2-7g, 3-12g, 5-15g et 5-21g pour les cannes spinning ou casting avec des moulinets de type 1000 à 2500. Pour ma part, je pratique avec la Gunki 3-12g shigeki ML et la Pro-series M 5-21g en cover. Les moulinets seront bien entendu chargés en tresse ou nylon selon les espèces recherchées avec des diamètres adaptés pour conserver un maximum de discrétion, solidité et distance de lancé des leurres. Une tresse de 8 centièmes est un bon compromis dans les cas de milieux pas trop encombrés et une 12 fera l’affaire en cover. Pour les puristes du nylon ou du fluoro carbone, un 18 centièmes est parfait en milieu dégagé et un 22/24 en cover. Nous les changerons assez souvent pour limiter les phénomènes d’usure car nous traquerons toutes les poissons et pas seulement les tailles courantes et il serait dommage que nous perdions un beau poisson pour avoir négligé notre tresse ou nylon…

 

Pêcher le carnassier en down-sizing
Speed gun 3′ sur TP 3,5g

Tailles des leurres et armement

Pour pêcher en down sizing, les tailles maximum des leurres est de l’ordre de 1,5 à 5 pouces suivant les moments de l’année pour les soft baits et les hard baits. L’armement doit être irréprochable, piquant mais sans pour cela être abusif. Très souvent, ces petits leurres sont littéralement aspirés par les poissons, il est donc inutile de mettre des hameçons voleurs au risque de ne pouvoir les relâcher dans les meilleures conditions. D’ailleurs, en allant plus loin dans la réflexion sur les softs, ceux-ci perdront leur souplesse de corps avec un hameçon voleur. Ils apparaîtront alors moins intéressants dans leur nage pour les carnassiers puisque nous altérerons leur vibration.

 

Pêcher le carnassier en down-sizing
Grosse perche avec un Grubby gun 3′ sur TP 7,5g

Couleurs des leurres

Le choix des couleurs en down sizing est très simple, il se base sur ce que nous observons des proies du moment. Les couleurs seront donc les plus naturelles possibles puisque le but premier est de capturer des poissons « récalcitrants » ou « méfiants » en plus des poissons qui ne se « posent » pas de question sur leur proie…et parfois des couleurs « exotiques ». Par habitude, je préfère utiliser les couleurs suivantes dans la gamme des softs « Gunki » : smelt, grey fish, green ayu, white roach, fera, brown sand, grémille, gold minnow puis lemon ice, fire tiger et pink ice. Pour la gamme des hards « gunki » mes coloris préférés sont : metallic perch, metallic bleek, metallic green fish, white flash, mat fire tiger et orange perch.
De toute façon, nous devons avoir sur nous au moins cinq couleurs différentes et complémentaires qui marchent dans toutes les eaux douces du monde et sur tous les carnassiers comme le blanc, le bleu, le vert, le rose et le fire tiger.

 

Pêcher le carnassier en down-sizing
Beau black bass sur Gamera 50sp

Finalité du down-sizing

L’importance de cette technique n’est plus à démontrer puisque les plus grands pêcheurs de la planète usent et abusent de celle-ci depuis de très nombreuses années. Elle leur permet, du black bass au brochet, en passant par la perche d’afficher une régularité dans leurs prises. Le plus dur pour les pêcheurs qui découvrent cette technique est de comprendre que les leurres sont justes adaptés à la méfiance des poissons et que par exemple, un brochet métré, prend plus souvent dans la nature une proie de 3 pouces… qu’un 8 pouces.

Magazine de pêche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
27 Partages
Partagez27
Tweetez
Email