Pêcher la truite aux leurres sinking

La pêche en sinking* est une pêche encore peu répandue pour l’ouverture de la truite en rivière. Nous savons que ces leurres évoluent très proches du fond et lentement ce qui permet d’être au niveau du poisson. Comment utiliser ces leurres durs et déclencher des attaques ? Explications à suivre.

La pêche aux leurres durs en rivière est conditionnée par ses courants. Plus ceux-ci sont élevés plus la pêche est difficile et c’est dans ce cas de figure que nous utilisons les poissons nageurs sinking. Véritables machines de pêche des conditions difficiles comme peuvent l’être celles de l’ouverture, nous essaierons de comprendre quels sont leurs aspects techniques et comment nous pouvons en tirer parti.

Technique de pêche de la truite aux leurres sinking
Une rivière adaptée aux sinking

Caractéristiques des leurres sinking

Ces poissons nageurs sont caractérisés par plusieurs points techniques précis que sont : le poids, la taille, la forme et leur bavette. Le poids ou plutôt la densité des matériaux utilisés pour la fabrication de ces poissons est généralement très important puisque le but est de descendre très rapidement pour pêcher la bonne hauteur d’eau. Ajouté à cela le travail sur la forme et la taille permet de limiter l’impact du courant et de ses perturbations et facilite ainsi la tenue des sinking au niveau du poisson. La bavette, si elle existe, est courte et présente à elle seule deux avantages. Le premier étant d’aider le leurre à obtenir un fort mouvement de rolling ; le second qui s’avère être intéressant pour la boite des pêcheurs, occasionne une diminution importante des accrochages sur le fond.

Technique de pêche de la truite aux leurres sinking
Leurre Tricoroll HW 55 ça marche

Choix de l’équipement pour pêcher la truite aux leurres

Pêcher avec ces leurres sous entend un matériel adapté à l’action de pêche qui se déroule la majorité du temps vers l’aval. Nous prenons une canne d’action fast pour contrôler au mieux leur nage et les animations que nous leur imprimerons. Puissante mais progressive, cette action est un atout lors des attaques violentes, elle limite les casses tout en permettant un ferrage efficace sur le nerf de la canne. Nous la choisirons de 3 à 12g avec une préférence pour les 5 à 15 voire 21g. Pour ma part, j’utilise des shigeki PM. Le moulinet, garni avec un 18 centièmes fluorocarbone au minimum selon la taille des poissons recherchés, devra posséder un ratio faible et récupérer entre 52 à 65 cm par tour de manivelle.

Comment choisir son leurre coulant pour la truite

Un petit aparté nécessaire, nous ne devons pas confondre plongeant et coulant car un leurre plongeant flotte puis descend en profondeur lorsque nous le ramenons alors qu’un leurre sinking coule directement au fond sans le ramener.

Trouver ces PN pour la truite est depuis deux années plus facile pour la plupart des pêcheurs car de plus en plus de magasins en proposent. Nous ne reviendrons pas sur les marques mais sachez que certaines marques comme Smith et Illex, proposent des références dont il serait dommage de se passer. Chez Illex par exemple, nous trouvons dans la série des tricoroll qui reste abordable le 47s et 55s qui sont vraiment très bien puis ensuite les versions HW qui permettent d’exploiter encore mieux les rivières rapides. Leurs tailles oscillent du 47mm de 3,2g au 83mm de 9g avec 3 tailles intermédiaires que sont le 55, le 67 et le 72mm.

En ce qui concerne les teintes nous privilégierons les teintes naturelles comme le vert, le bleu et certaines contrastées comme l’imitation perche ou vairon. Souvenons nous que nous pêcherons mieux avec tout ce qui peut ressembler à des proies de la rivière pêchée et de leurres qui permettent de pêcher les différentes couleurs d’eau. Même si de nombreux modèles n’ont plus d’ardillons, certains en ont encore et nous conseillons de les écraser pour limiter des blessures inutiles aux poissons comme aux pêcheurs.

Technique de pêche de la truite aux leurres sinking
Leurre Buffet SD 43 et sa victime

L’action de pêche

Comme nous l’avons signalé précédemment l’action de pêche en rivière se déroule essentiellement vers l’aval. Nous choisissons donc nos lieux et secteurs de pêche de façon à ce que cette pêche soit réalisable. Tout doit être réuni comme les vitesses de courant, les profondeurs, la présence d’obstacles et l’accessibilité des différentes veines pour que le leurre travaille dans l’axe de la veine d’eau. C’est ce dernier point qui est important car les animations que nous cherchons à exécuter avec les poissons nageurs coulants ne seront optimales que si la veine de courant appuie sur les leurres. C’est la force du courant qui met en mouvement le leurre et le pêcheur remonte face à cette veine très lentement et qui de temps à autre, met un coup de canne sec mais très court appelé twitch*. Lorsque la touche survient, 9 fois sur 10 après une animation, nous n’avons pas la nécessité de ferrer puisque le poisson attaque avec une violence telle qu’il se ferre de lui même.

Technique de pêche de la truite aux leurres sinking
Pêche aval

Définition *

  • Sinking : mot anglais qui signifie coulant en français.
  • Twitch : tirée sèche mais très courte.
Vous aimez pratiquer la pêche à la truite? Alors découvrez comment pêcher la truite en utilisant différentes techniques de pêche efficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer