Pêcher la carpe en hiver

L’hiver n’est pas la saison préférée des pêcheurs en raison des conditions climatiques et de l’activité réduite des poissons. Pourtant, il est toujours possible de capturer quelques carpes pour peu qu’on prenne soin de s’adapter aux conditions extrêmes rencontrées au cours de la saison froide.

La saison hivernale n’est pas la plus facile à aborder et nombreux sont ceux qui préfèrent passer les soirées au coin du feu plutôt que dans un biwy. Il est vrai qu’une session peut vite tourner à la galère par grand froid, quand on est mal équipé et quand aucun départ ne vient remonter le moral.

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Observation et café matinal pour bien commencer la journée…
Conseils pour pêcher la carpe en hiver
L’arrivée de la saison froide s’accompagne de belles surprises

Des conditions difficiles…

Les longues nuits d’hiver sont éprouvantes pour le carpiste « congelé » dans son abri de fortune. Et il ne faut guère compter se réchauffer avec un soleil absent ou trop timide pour dégivrer l’intérieur de la tente… Une session hivernale ne s’improvise pas, mettre sa santé en cause dans l’espoir de capturer quelques carpes est un jeu qu’une personne sensée évite de pratiquer. Pourtant, on voit fleurir davantage de toiles au bord de l’eau ces dernières années en toutes saisons. Les matériels à disposition à l’heure actuelle permettent de bivouaquer dans de meilleures conditions, et il faut avouer que les carpistes ont été aidés par des hivers globalement plus doux.

L’activité des poissons étant réduite, il est difficile d’amener une carpe à s’intéresser à des appâts. Il existe des moments durant lesquels tout semble bloqué et il faut un moral d’acier pour supporter le froid, l’humidité et l’absence de départs.

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Le mercure est descendu trop bas pour espérer quelque chose de bon…

Une météo prépondérante

Chacun s’accorde à reconnaître l’importance des conditions climatiques pour la pêche, elles sont même primordiales dans des conditions extrêmes, que ce soit par forte chaleur ou par temps froid. Contrairement à ce que l’on a longtemps tenu pour un fait établi, des températures négatives ne stoppent pas totalement l’activité des poissons, même si les phases d’alimentation sont plus brèves en hiver. J’en veux pour preuves les photos de carpes shootées sur des décors enneigés ou encore les récits de captures avec des fils bloqués par une pellicule de glace recouvrant l’eau. Il est vrai qu’on est moins concerné par ces phénomènes quand on habite dans le sud de la France : s’il peut geler à Saint Cassien, on reste loin des -27° que j’ai relevé au bord d’un lac proche de mon domicile une veille de Noël il y a quelques années…

Un froid polaire ou une chute brutale des températures compliquent la pêche alors qu’un redoux accompagné de basses pressions et d’un vent du sud peut inciter les poissons à passer à table. Le moindre degré gagné au thermomètre peut suffire pour déclencher quelques touches, même s’il ne faut pas espérer une phase de boulimie comme en automne. De la même façon, une période météorologique stable est préférable à de brusques écarts du mercure, à condition toutefois de ne pas s’accompagner de températures trop basses…

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Mieux vaut être bien équipé pour une nuit à la belle étoile…
Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Et surtout motivé pour ses saisir des cannes par un tel froid !

Trouver les carpes et les zones d’alimentation

Quelle que soit la destination sélectionnée, il est difficile de localiser les poissons et les spots sur lesquels ils se nourrissent. Les habituelles manifestations indiquant la présence des carpes sont plus rares, on ne voit guère de sauts, de marsouinages ou de fouilles teintant l’eau… Plus qu’une bonne connaissance des lieux, la phase de prospection est de première importance en raison du peu d’activité. La clarté de certaines eaux est un avantage par temps clair, mais l’utilisation d’un aquascope  est contrariée par une luminosité réduite de par la faible durée du jour et du positionnement bas du soleil dans le ciel : pas de temps à perdre au bord de l’eau, la nuit tombant très vite avec les gelées qui l’accompagnent. Mais certains courageux continuent bien à plonger pour déposer proprement les montages…

Comme tout animal confronté à de basses températures les carpes vont chercher les zones de confort, mais tout est relatif en hiver. On a de fortes chances de les trouver près des berges nord d’un plan d’eau ou d’un méandre de rivière exposé aux rayons du soleil et aux vents chauds du sud et de l’ouest. Le hot spot est à porté de canne pour peu qu’on trouve à proximité des fosses bordées de plateaux ayant conservés des vestiges de végétation, mais encore faut-il inciter les poissons à se nourrir.

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Les poissons sont à leur poids maximum à l’entrée de l’hiver.

Des appâts spécifiques pour la saison hivernale ?

L’activité des poissons et des animaux à sang froid en général diminue en hiver, notamment en raison d’une digestion plus lente et d’une dépense énergétique moindre. Se posent alors des questions sur la composition des appâts et les quantités à déverser. Les grandes campagnes d’amorçage ne sont plus nécessaires puisque l’activité des nuisibles est elle aussi ralentie et que les carpes mangent moins, mais mieux et de manière sélective. Un ALT est possible, mais avec des quantités réduites de billes digestes et attractives, le mieux étant alors de commencer le conditionnement des poissons avant le début de l’hiver. Des bouillettes molles ou friables de petit diamètre sont indubitablement plus attractives que des calots déshydratés de 30mm et peuvent être employées sans trop de risque, seuls quelques chevesnes pouvant déranger la quiétude des spots avant l’arrivée des carpes… Une composition aérée à base de bird food, de farines prédigérées et solubles, d’acides aminés et d’épices favorisant le transit et la digestion incite les poissons à s’intéresser aux appâts. Un aspect flashy, un boostage ou encore une faible densité renforce leurs attractions visuelle et gustative. On ne parle plus de nourrir les poissons, mais bien de les leurrer.

L’hiver est également la saison reine des adeptes du spod et des matériaux solubles pour distribuer avec parcimonie des method mix, des bouillettes écrasées ou encore un peu de chènevis, de maïs doux. Une flottante ou un grain de maïs artificiel émergeant d’un stick mix fait parfaitement l’affaire pour inciter un poisson à passer à table. Mais la pêche n’étant pas une science exacte et les résultats dépendants de facteurs pas toujours contrôlables, toute tactique peut amener son lot de départs à qui maîtrise les différentes techniques de pêche.

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Prêt pour un amorçage léger…

Des montages plus agressifs

Les adeptes des « tout droit » sont souvent déçus et doivent s’attendre à des touches discrètes. Il arrive fréquemment d’entendre quelques bips timides avant d’enregistrer un vrai départ, même plusieurs minutes après. Leur relative léthargie amène les poissons à se nourrir lentement et par petites quantités. La faible activité générale occasionnant peu de concurrence alimentaire autour des esches, les carpes ont tout loisir de se saisir des appâts à leur guise, prenant le temps de tester montages et bouillettes. La seule parade à ce problème consiste à utiliser des montages plus agressifs qu’en temps normal. Tout carpiste a pour habitude de raccourcir les bas de ligne en hiver, avec les longueurs moyennes n’excédant guère 10 cm. D’autres facteurs favorisent également le travail de l’hameçon : l’utilisation d’esches allégées par divers artifices permet à l’appât de pénétrer plus profondément en bouche, mais encore faut-il que l’hameçon s’ancre de façon optimale dans les lèvres de la carpe… Vérifier le piquant de celui-ci prend peu de temps, guère plus que d’en changer si sa pointe est émoussée. Un petit lest  à quelques centimètres de l’hameçon, un bas de ligne hybride alliant une tresse finale souple à une partie rigide, un bout de gaine thermo rétractable ou un adaptateur « aligner » pour accroître la courbure de l’hameçon, voilà autant d’éléments pouvant contrarier le rejet de l’esche et optimiser les résultats…

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Petit hameçon coudé avec une gaine thermorétractable : ça devrait piquer !

Des destinations à privilégier…

D’une manière générale les pièces d’eau à superficie réduite restent plus productives que les grandes étendues répondant plus lentement aux changements météorologiques en raison d’une forte inertie thermique. C’est la raison pour laquelle les carpistes privilégient bien souvent les gravières durant la période froide. Bien entendu, ces remarques sont à tempérer en fonction des régions car les conditions climatiques ne sont pas les mêmes dans le nord de l’hexagone ou en région PACA. Même si capturer des carpes partout est toujours possible, l’hiver ne se prête guère à la découverte de nouvelles destinations pour toutes les raisons citées précédemment. La solution la plus sage consiste à pêcher des eaux pratiquées régulièrement et parfaitement connues : et c’est encore mieux si les carpes y nageant sont de taille respectable ! J’ai des amis qui profitent cependant des mois d’hiver pour franchir les frontières à la recherche de températures plus clémentes et de carpes en activité, notamment du côté de L’Espagne.  L’hiver n’est pas saison morte pour tout le monde, à chacun de relever son défi.

Conseils pour pêcher la carpe en hiver
Coup de froid à Saint-Cassien : à chacun son tour !

Les bonnes raisons pour ne pas zapper la saison hivernale

    • Il est toujours possible de capturer des poissons, même en hiver.
    • Les poissons sont à un poids proche de leur maximum.
    • On est tranquille sur les berges du fait d’une pression de pêche moindre.
    • Ne pas pêcher durant la longue période hivernale est trop difficile à supporter pour un passionné.
    • Poser en photo avec un « cochon » dans les bras dans un décor hivernal fait saliver la plupart d’entre nous…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
14 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email