Pêcher la carpe dans les obstacles

Pêcher la carpe directement à proximité des obstacles ne s’invente pas ! Il faut maîtriser les fondamentaux des montages pour éviter des blessures graves à notre poisson fétiche et adapter son matériel qui devra être d’une solidité à toute épreuve.

Pourquoi pêcher à proximité des obstacles?

La pêche s’effectuant dans les obstacles a pour but d’aller chercher les poissons directement sur leur zone de confort. Les carpes trouvent, dans ces lieux bien précis, leur pitance mais aussi un abri dans lequel elles se sentent en sécurité. Les poissons occupant ces répères ne sortent que très rarement de cet environnement . Si vous ne pêchez pas à limite de ces obstacles, vous pourriez finir votre session avec un beau capot. Cependant, pour aborder ce type de pêche, il faut être bien armé et utiliser les dispositifs adéquats pour tirer votre épingle du jeu.

Les montages à mettre en œuvre

Dans le cas d’une pêche dans les obstacles il faut avoir à l’esprit, lors d’une casse, la sauvegarde du poisson. Effectivement un montage mal exécuté qui ne pourrait pas se désassembler serait particulièrement blessant pour le poisson, voire pire, meurtrier ! Aujourd’hui les fabricants ont beaucoup travaillé sur des montages de sécurité. Cela permet à notre copine de jeu de pouvoir se libérer assez rapidement et facilement d’un montage suite à une casse et de la préserver. Plusieurs montages, très simple à mettre en œuvre, garantiront une parfaite libération du poisson. La seule partie du montage qui restera plantée dans la lèvre de la carpe sera le bas de ligne, qui finira par tomber quelques jours après la casse. Ces montages perdent leurs différents composants simplement par une traction du poisson, lorsqu’il rencontre une branche ou un autre obstacle.
Matériaux adaptés pour pêche musclée.

peche-carpe-obstacles-03
Il ne faudra pas mégoter sur la résistance des différents matériaux qui viendront créer votre montage. Dans ce genre de combat, toutes les pièces seront mises à rude épreuve. Pour commencer, une tête de ligne digne de ce nom devra supporter une tension extrême et des frottements contre des agressions sévères procurées par des moules ou autres coquillages qui auront colonisés les lieux encombrés. Cela sera identique pour le bas de ligne. Il sera d’un diamètre élevé, de préférence en nylon, fluorocarbone ou encore combi-link. La dernière partie du montage sera également très sollicitée : l’hameçon. Un hameçon qui ne serait pas prévu pour des pêches très fortes et qui serait utilisé dans cette situation serait immanquablement ouvert et mis droit en un temps record. Là encore, les fabricants ont beaucoup évolués sur la mise au point d’hameçons très fort de fer et résistants à des tractions extrêmes. Pas de place à la finesse dans cette technique d’approche !

peche-carpe-obstacles-02

Le corps de ligne : tresse ou nylon ?

Le corps de ligne pourra soit être en tresse ou bien encore en nylon de fort diamètre. Chaque matériau aura des avantages et des inconvénients. Cependant, la tresse s’adaptera plus volontiers à ce type de pêche. Effectivement, la tresse n’ayant aucune élasticité elle provoquera des touches immédiates. Cela évitera que le poisson rentre dans des obstacles inextricables. Pour que cette réaction soit complète, il faudra que votre ligne soit tendue au maximum. Cela impliquera une pêche frein serré à bloc et une surveillance de tous les instants par le pêcheur car il serait facile à un poisson de taille moyenne d’arracher la canne de son support. Le problème de la tresse est sa faible résistance à l’abrasion. Du coup, un nylon de gros diamètre serait plus à privilégier. Le mieux est de coupler la tresse et le nylon. Une tresse en corps de ligne pour contrer le poisson dès le départ, et une tête de ligne en nylon, mesurant entre huit et dix mètres, qui jouera un rôle d’amortisseur et qui évitera la casse au moindre frottement. A vous de voir, et de faire le choix qui s’imposera aux conditions rencontrées.

peche-carpe-obstacles-04

Il faut aussi adapter la canne et le moulinet !

Pour ce genre d’exercice il ne faut pas employer une canne trop peu puissante. Cette canne ne devra pas souffrir d’une action trop molle sous peine d’une sanction immédiate infligée par un poisson surpuissant. La canne devra, cependant, être assez souple pour encaisser des rushs mais également posséder une réserve de puissance permettant au pêcheur de faire capituler les poissons les plus combatifs. En général, des cannes d’une puissance de 3 ½ lbs se prêtent très bien à ce petit jeu. Pour le moulinet, c’est la même histoire ! Il faut une vraie machine de guerre avec une grosse bobine récupérant le maximum de linéaire de corps de ligne en un seul tour de manivelle. Certains moulins récupèrent jusqu’à 1.22 m ! C’est bien ce genre de machine qu’il faut pour être le plus efficace possible. C’est parti…

A travers cet article, j’ai essayé de vous donner les bases pour aborder une pêche très violente, qui est la pêche dans les obstacles. Ne négligez pas dame carpe dans ces conditions de pêche. Cette dernière est dans son élément et ses forces en sont décuplées. Bonne pêche à vous, et bien sûr, n’oubliez pas de prendre toutes les précautions nécessaires pour passer un bon moment au bord de l’eau.

2 commentaires

  1. Bonsoir.
    Si cela était possible, il serait souhaitable de mettre en rapport avec l’article des schémas de montage, quelque sois la technique et le poissons pêchés.
    Cela peut présenter des difficultés, mais quel bonheur pour tous les pêcheurs , même les pros et les néophytes.

    Merci d’avance.

    M. SOLANO.

  2. Pêcher DANS les Obstacles ? Est-ce sérieux ? Avez-vous un auteur capable d’écrire un article concernant une manière d’attirer les poissons dans une zone un peu plus éloignée des obstacles, afin d’éventuellement pêcher plus fin, donc probablement faire plus de touche, et surtout, surtout, ne pas faire prendre de risques aux poissons .
    Cdlt
    Christophe Babec

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page