Pêche du brochet au jerkbait en automne

Comment pêcher le brochet au jerkbait en automne

Simple, rapide et efficace, voila comment on pourrait résumer la pêche du brochet au jerkbait. Qui plus est en automne…

La bonne saison pour ce très bon leurre

On a l’habitude de lire un peu partout que l’automne est une bonne saison pour les carnassiers, et c’est vrai. Les températures de plus en plus basses, ponctuées de quelques remontées, décident volontiers les carnassiers à attaquer. Alors, autant en profiter et mettre toutes les chances de son côté, notamment avec cet excellent leurre pour le brochet qu’est le jerkbait.

Tout se joue dans les vibrations émises !

De prime abord, il parait simple ce leurre… aucune bavette, des flancs droits et les trois attaches qui vont bien. Rien d’autre ! Le diable se cache tout simplement dans son animation. Il ne s’agit pas simplement de le ramener en agrémentant le tout de quelques coups de scion, non, il faut franchement « lui rentrer dedans » pour que ce leurre exprime tout son potentiel (Nous ne sommes pas avec un stickbait !). Ainsi, de franches tirées d’un mètre environ, canne calée sous le bras et vous voila parti. Vous le sentirez taper dans le scion de votre canne en fonction de ses embardées de gauche et droite. C’est là, l’atout principal de ce leurre : émettre de fortes vibrations sous l’eau et donc, provoquer. D’ailleurs, en complément d’un spinnerbait XXL, le jerkbait est très efficace ! Ces deux leurres envoient de très forts signaux, choses à laquelle le brochet est loin d’être insensible !

Pêche du brochet au jerkbait en automne

Le bon matériel pour le jerkbait

L’idéal est de provoquer le plus d’ondes sous l’eau, alors une canne courte et puissante est quasi obligatoire. Ainsi, les modèles casting sont les plus adaptés. Vous pouvez bien entendu trouver une canne « classique » raide, mais le bras de pick up du moulinet devra être costaud sous peine de prendre du jeu !

Deux modèles de longueur différente sont les bienvenus. Une 6 pieds environ pour les pêches en barque et une 7.5 pour le bord. Vous en trouverez dans tous les budgets et dans toutes les marques. Les plus renommées sont les Saint Croix « Legend » ou les « K.O.Z » de chez Smith mais le prix est dans la très haute fourchette… Daiwa et Shimano bien entendu proposent de très bons modèles, ainsi qu’Abu Garcia. Impossible pour vous de ne pas trouver le modèle qui vous conviendra.

Côté moulinet, Abu Garcia, Daiwa et Shimano assurent et rassurent. Penchez vous du côté des casting dont la contenance est d’au moins 150m en 30°/°° et avec frein étoile de 5 kg environ. L’Abu Garcia Ambassadeur est une référence qui tient longtemps. Les Daiwa « Tatula 200 » et Shimano « Corvalus 300 » ou 301, (Gaucher ou droitier) également. Vous pouvez très bien voir les modèles « Steez » de chez Daiwa et « Calcutta » de Shimano mais le tarif n’est plus le même.

Côté tresse, rien de moins que du 50 lbs en résistance, soit environ 28-30°/°° en diamètre. Power Pro, Jerry brown ou Tortue en font de très bonnes. Pour un budget supérieur, regardez chez Varivas et YGK. Notez que les fibres Spectra® sont quelques peu plus raides que les Dyneema®, ce qui peut réduire le risque de perruques au lancer.

En bas de ligne, le choix est vaste ! Du classique acier gainé, au titanium, en passant par la corde à piano ou le fluoro’, vous avez le choix ! Le titanium est bien, mais vérifiez les soudures d’attaches, mêmes celle équipant les avançons à 7 euros pièces se désolidarisent ! La corde à piano élimine totalement les perruques lors de l’animation mais n’est pas discrète. L’acier gainé, vu son prix modique, n’est pas à négliger. Quant au fluorocarbone, il est discret, ne perruque pas trop mais peut se faire couper même en 70/°°…

Du matériel solide, sinon rien !

Par contre, pour les agrafes, du solide, rien que du solide ! N’hésitez pas : Elles sont vendues avec 70 ou 90 lbs de résistance ? Prenez-les ! Les Decoy Egg Snap, Daiwa D-Snap ou encore les Rapala X-Lock Snap sont de bonnes agrafes (J’utilise les dernières en 120 lbs… pas de problème !).

Quant aux jerkbait en eux-mêmes, il en existe de nombreux. Les Sébile Stickshad 155 écrasent la concurrence ! Les Savagear ne sont pas à négliger. Dans tous les cas, quelle que soit la marque, prenez les coloris brochet. Le nombre de touches est bien supérieur.

Pêche du brochet au jerkbait en automne

Pour quel type de prospection ?

Ce leurre est fait pour prospecter le maximum de postes en un minimum de temps. Pourquoi ?

  • Il se lance bien
  • Il provoque de fortes vibrations
  • Il impose des périodes de pauses (récupération de la ligne) favorables aux attaques
  • Enfin, il constitue une belle bouchée.

Ces différents paramètres le destinent donc à la recherche active du brochet. Il s’exprime parfaitement en pleine eau mais n’est pas fait pour les obstacles… où l’on paye un lourd tribu. Lancer le long des arbres, au dessus des herbiers, sans trop le faire couler est la bonne solution. De toute manière, il émet tellement de fortes vibrations que certains brochets le suivent sur plusieurs mètres pour le corriger.

 

Le jerkbait est donc un très bon leurre d’automne par sa taille, adapté au brochet par ses vibrations, ainsi, n’ayez pas peur d’en utiliser de volumineux. Et n’hésitez pas non plus à remplacer les triples par des simples (Les Owner S-125 –référence 51781- sont parfaits !), De plus, vous relâcherez bien plus facilement vos captures.

L’animation

Elle doit se faire canne sous le bras dirigée vers le bas comme le ferait un golfeur. Canne dirigée vers le leurre, tendez votre ligne et ramenez le tout fermement vers vous en ramenant votre canne entre vos jambes. Généralement, c’est à l’arrêt que les touches ont lieu. Récupérez votre bannière et recommencez. C’est extrêmement simple mais terriblement efficace. Par contre, tenez bien votre canne, car les touches ne sont pas souvent timides…

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *