Pêcher au leurre de surface en mer

Pour tout pêcheur aux leurres il y a une variété de leurres qui nous font vibrer, ce sont les leurres de surface et particulièrement les poppers. Ces poissons nageurs éclaboussent la surface de l’eau en créant une gerbe d’eau et un son appelé le pop, effet typique des leurres de surface.

Cette technique de pêche est très attrayante, car on peut visualiser l’attaque d’un prédateur sur le leurre et observer la façon dont il le suit et accélère son attaque. Cela provoquera forcément des sensations formidables.

Il existe un très grand choix de leurres de surface, en taille comme en poids. Certains éclaboussent mieux que d’autres, certains vont avoir une nage saccadée, pour d’autres il faudra les animer plus ou moins, ce qui demande forcément un peu de dextérité et d’apprentissage, mais le jeu en vaut la chandelle.

Les leurres de surface ne doivent pas être animés d’une manière linéaire. Il faut au contraire jouer avec votre canne en lui donnant des à-coups pour faire changer votre leurre de direction, tout en donnant des accélérations, voire même des phases d’arrêt pour imiter au mieux un poisson blessé qui fuit en surface.

Quand vous maitrisez bien votre leurre, cela devient un vrai jeu. De nombreux prédateurs n’hésitent pas à monter en surface pour attaquer une proie.

Pêche aux leurres de surface en mer
La pélamide ou bonite à dos rayé est un poisson qui vient facilement en surface et qui n’hésitera pas à se saisir d’un leurre de surface.
Pêche aux leurres de surface en mer
Cette cavale, ou maquereau espagnol n’a pas hésité à venir en surface pour attaquer à ses dépends un splasher

Où, quand et comment utiliser les leurres de surface en mer ?

Les leurres de surface peuvent être employés sur des chasses car les poissons se rassemblent en bancs de poissons fourrage qui forment ainsi une boule. Les prédateurs tapent alors dedans et la frénésie alimentaire est lancée. Les proies et les prédateurs sortent souvent hors de l’eau en provoquant de nombreuses gerbes d’eau qui éclaboussent la surface. C’est le moment parfait pour faire passer votre popper à travers la chasse en lançant votre leurre en amont. Quand il passera sur le « bouillon », les prédateurs sauteront dessus. L’attaque peut être spectaculaire et violente, il est fréquent qu’une gerbe d’eau ou carrément le poisson sorte de l’eau. Il faut se tenir prêt, subir le rush du départ et ensuite entamer le combat. Une chasse est vraiment le moment idéal pour se servir d’un leurre de surface.

On peut tout aussi bien se servir des leurres de surface quand on voit une sorte de DCP. Le DCP (concentrateur de poissons) peut être un objet flottant, une bouée de signalisation ou de météo. Ce type de corps flottant abrite toujours des poissons fourrage qui considèrent ce lieu comme un lieu de sécurité. Les prédateurs seront forcément autour…

Il vous suffit alors de vous approcher très délicatement du DCP, tout en gardant une distance minimum de discrétion, vent dans le dos pour que votre bateau s’en rapproche furtivement. Vous pourrez alors lancer et animer votre leurre tout autour. L’observation est de mise : ne quittez pas le leurre des yeux et si un prédateur suit votre leurre, n’hésitez pas à ralentir ou encore à faire de très légers arrêts. Souvent, quand vous redémarrez cela provoque l’attaque du prédateur.

Les leurres de surface peuvent aussi être utilisés prés des récifs ou des secteurs rocheux à fleur d’eau, là où une belle écume se forme. Votre leurre bien lancé et correctement animé attirera et provoquera sans nul doute l’attaque d’un prédateur abrité dans un secteur rocheux, à l’affut d’une proie.

Pêche aux leurres de surface en mer
La daurade coryphène est un poisson qui nous offre un combat fabuleux, avec des sauts hors de l’eau.
Pêche aux leurres de surface en mer
Pour éviter de la blesser, quand on pratique le No-Kill, il est judicieux de remplacer les triples hameçons par des simples.

Quel leurre de surface choisir en mer?

Le choix du leurre a toute son importance, surtout en ce qui concerne sa taille. Il est évident que sur du petit poisson il faudra utiliser des petits leurres et vice versa. Cela peut paraitre très logique pour des pêcheurs chevronnés, mais sur des chasses de palomines (liche glauque), un petit poisson de la même famille que la liche et de ce fait très combatif, vous utiliserez plutôt du matériel fin. J’ai déjà vu des pêcheurs lancer des poppers de 20 cm avec des hameçons de 3/0……

Pour ce qui est du coloris le mieux est de varier régulièrement jusqu’à trouver la teinte qui fonctionne le jour J. Certains diront «temps clair, leurre clair», «temps foncé, leurre foncé», mais après plusieurs parties de pêche, j’ai pu constater que cela dépend vraiment du degré d’importance de la frénésie alimentaire existante dans les bancs de poissons prédateurs ou encore de la période de chasse des gros prédateurs solitaires.

Pêche aux leurres de surface en mer
La palomine ou liche étoile, poisson de la famille des carangidés, est un poisson qui vit en bancs de nombreux individus. La pêcher avec des leurres de surface et ainsi visualiser les attaques est fort en sensations.
Pêche aux leurres de surface en mer
Étant donné sa taille et son poids, ce poisson nous offre un superbe combat sur ligne fine.

Quel matériel pour pêcher au leurre de surface en mer?

Il est évident qu’il faudra adapter son matériel aux leurres employés. Pour les petits leurres une canne de puissance 10/30 gr conviendra très bien et permettra de propulser votre leurre à bonne distance. Pour des poppers nettement plus gros, il faudra choisir une canne à puissance égale au rapport taille/poids du leurre.

Pour ce qui est du choix du moulinet, c’est tout naturellement, comme pour la canne, qu’il faudra l’adapter et l’équilibrer par rapport à vos leurres et aux poissons recherchés. Le bon équilibre de l’ensemble sera le gage de votre confort et de votre réussite.

En ce qui concerne le garnissage de votre moulinet la tresse me semble être ce qu’il y a de mieux. Cela vous permettra à travers le blank de votre canne de bien sentir votre leurre et de pouvoir l’animer plus facilement. N’oubliez pas de mettre quelques mètres de fluorocarbone entre la tresse et le leurre, cela permettra de garder de la discrétion mais aussi de donner de la rigidité pour éviter les emmêlements avec les hameçons du leurre.

Les leurres de surface peuvent être également utilisés depuis le bord, que ce soit depuis la plage ou d’un secteur rocheux. Les liches, loups, barracudas ou encore tassergals sont des poissons qui peuvent venir chasser très près du bord.

Toutes ces animations qui consistent à varier la vitesse, la direction, l’arrêt et la reprise ont des noms comme le « stop and go » « walking the dog » etc. L’essentiel est de bien maitriser votre matériel et d’avoir le plaisir de visualiser en direct l’attaque d’un prédateur sur votre leurre.

J’espère que je vous ai donné l’envie d’essayer les leurres de surface qui sont malheureusement trop peu utilisés et qui nous donnent pourtant une sacrée poussée d’adrénaline.

Pêche aux leurres de surface en mer
Cette petite sériole juvénile n’a pas pu résister au splasher. Après la photo elle est vite repartie rejoindre ces congénères.
Pêche aux leurres de surface en mer
La liche est un prédateur redoutable que l’on peut pêcher du bord et qui affectionne particulièrement les leurres de surface

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
19 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email