Pêcher ailleurs pour découvrir de nouveaux horizons

Dans sa vie de pêcheur, on se retrouve confronté à un moment ou à un autre à l’interrogation suivante : pêcher là où l’on a l’habitude ou partir découvrir de nouveaux spots ? Certains sont devenus de quasi explorateurs de la pêche, alors que d’autres ont tellement pêché leur spot fétiche qu’ils en connaissent le moindre recoin. Mais qui a raison ?

Si c’est le confort qui prime, dans ce cas on va s’attacher à découvrir le moindre secret que renferme son coin de pêche favori. Confort parce qu’une fois ses mystères percés, on ne perd plus de temps à chercher quand, où et comment pêcher ! C’est une certaine vision de la pêche, une autre est celle de la découverte, de l’exploration et de l’éclectisme.

Pas de précipitation, toute aventure se prépare

Partir à l’aventure ne veut pas dire partir à l’autre bout du monde, mais tout simplement aller pêcher là où l’on ne l’a jamais fait. La première étape consiste donc à choisir ce lieu, que ce soit pour une après-midi, un weekend ou un séjour, la méthode est la même : découvrir la zone de pêche à distance. Cette phase de découverte vous permettra d’être mieux préparé une fois au bord de l’eau et de maximiser vos chances.

Internet est un fabuleux moyen de découvrir une zone encore inconnue grâce à des sites comme GéoPortail et Google Maps pour n’en citer que 2. Il s’agit d’une version numérique des différentes cartes IGN mais à laquelle on peut y rajouter une version satellite ou encore un plan cadastral ancien. Ce dernier peut s’avérer très utile dans les lacs artificiels pour retrouver d’ancien talus, habitations immergées qui sont autant de caches. L’adjonction d’images satellites va quand à elle permettre d’avoir une vision d’ensemble d’un cours d’eau, d’une vallée, de découvrir des hauts fonds, une zone de roche… Il faut toutefois faire attention à la date où ces photos ont été prises, un petit exemple, sur le  site de GéoPortail, le Lac de Guerlédan est un magnifique plan d’eau, alors qu’en réalité il est vidé pour travaux.

Les sites des fédérations de pêche sont également une mines d’informations et sont à consulter impérativement ne serait ce que pour découvrir une règlementation spécifique éventuelle : zones d’interdiction de pêche, techniques prohibées… Elles regorgent également de guides topographiques, de fiches pratiques, d’adresses utiles…

Les forums de pêche et les réseaux sociaux peuvent aussi s’avérer pertinents à condition de s’y prendre de façon intelligente. Débarquer sur un forum en demandant où pêcher pour attraper du poisson est le meilleur moyen de se voir fermer toutes les portes. Un forum est un lieu de partage, mais ce partage marche dans les 2 sens ! Tout comme poster les photos avec des lieux facilement reconnaissables de vos prises en ligne, peut vous exposer à des échanges houleux avec certaines personnes qui ne voient pas d’un bon œil leurs postes livrés en pâture à tout le monde.

Pour résumer, Internet, GPS, réseaux sociaux… sont tous bien pratiques mais…. rien ne remplace la bonne vielle carte IGN, car là pas besoin de chargeur ni de couverture réseau ! Il faut en fait compiler les différentes données afin de dresser l’image la plus fidèle du lieu où vous allez pêcher, car cela va aussi déterminer le matériel qu’il vous faudra amener.

Pêcher ailleurs dans de nouveaux lacs
Lac de Guerlédan sur Géoportail et tel qu’il est actuellement, à sec !

Quel matériel prendre pour découvrir un nouveau lac ?

Pour que toute découverte d’une nouvelle zone de pêche se passe de la meilleure façon il va de soi que mieux on est préparé, meilleures sont les chances qu’elles soient couronnées de succès. Un exemple : prendre des boîtes remplies de cranks, de lipless et de blades et découvrir que le secteur et totalement recouvert d’herbiers ! Il y a donc 2 possibilités soit on réussi à rassembler des informations solides qui permettent de faire une sélection spécifique, soit il faut amener un petit peu de tout. Ce deuxième cas de figure est aussi potentiellement problématique, car à vouloir pouvoir faire face à toutes les possibilités, le risque est de se retrouver à transporter 20kg de leurres et 15 cannes ! En fait il faut s’adapter à la distance que l’on doit parcourir, la nature du terrain (accidenté, gros dénivelé…) et les conditions prévues. Il ne faut pas oublier non plus de prendre les vêtements et éventuellement de quoi manger et un kit de 1ers secours. Il est évident qu’une session de 2 heures ne demande pas la même préparation qu’une session de plusieurs jours ! Par contre même pour une micro session, penser à prévenir au moins une personne de votre destination, cela pourrait s’avérer bien utile en cas de souci.

Pêcher ailleurs dans de nouveaux lacs
Les nouvelles technologies peuvent faciliter la vie, mais sans oublier les bonnes vieilles méthodes.

Alors que ce soit pour partir à la découverte de la rivière juste en bas de chez vous ou d’un lac de haute montage à 3 jours de marche, l’objectif est le même : partir à la découverte de nouveaux lieux où pratiquer notre passion : la pêche.

Quelques adresses et liens utiles

Pêcher ailleurs dans de nouveaux lacs
Un spot pour les frogs, à condition de les avoir pris!

Le « paquetage » type

  • Une canne ML (3-12g) et/ou une canne MH (10-40g).
  • Une sélection de leurres pouvant pêcher à toutes les hauteurs d’eau.
  • Fluoro de différents diamètres, agrafes, pince…
  • Affaires de pluie, eau, en-cas et kit de 1ers secours.
  • Téléphone portable chargé, un GPS, une carte IGN 1:25000 de la zone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
12 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email