Pêche du silure au ver

Pêche du silure au ver : une pêche technique et efficace

Le silure est un poisson qui peut se pêcher de multiples façons : aux leurres, au poisson vif ou mort manié, ou bien encore aux vers de terre. Chacun a sa technique de pêche au silure de prédilection mais en fonction des conditions et du moment les silures peuvent être plus actifs sur l’une ou l’autre des techniques. Aujourd’hui nous nous intéresserons plus particulièrement à la méthode de pêche aux vers de terre qui est maintenant bien connue et très efficace. Pour cela j’ai accompagné Jérôme Chapus au cours de l’une de ses parties de pêche sur le Rhône afin qu’il nous explique un peu plus cette pratique.

Le matériel pour la pêche du silure au ver

Pour pêcher le silure aux vers il nous faudra donc :

  • Des gros vers de terre, de type vers canadiens
  • Un montage pour la pêche aux vers de terre : un gros plomb entre 100 et 200 grammes, un hameçon triple de taille 2/0
  • Un clonck
  • Un ensemble canne/moulinet à silure

Ensemble utilisé par Jérôme :

  • Canne : Berkley Teccat Vertic Spin – 190 cm – 100/200g
  • Moulinet : Penn Conflict 5000
  • Tresse : Berkley UltraCat 40/100
Pêche du silure au ver
Le clonk permet de faire décoller les silures… mais attention, ils deviennent méfiants

La pêche du silure au ver

Un des montages très simple à réaliser, consiste à fixer le plomb sur la tresse puis à relier celui-ci au triple avec une empile en tresse 100kg une quinzaine de centimètres plus bas. Il suffit ensuite d’accrocher les vers de terre sur le triple en les piquant plusieurs fois afin de réaliser une « grappe de vers ». Le montage est maintenant prêt à pêcher !

Afin d’optimiser la traque du silure avec cette technique deux éléments sont indispensables : le sondeur afin de visualiser les échos de poissons et les appâts, et le clonck afin de décoller les poissons si besoin en éveillant leur curiosité.

Cette technique, popularisée par Jean Claude Tanzilli et Xavier Vella, se pratique en position assise en tenant le fil d’une main et dans l’autre le clonck. Il faut donc ensuite descendre la grappe de vers de terre dans le cône de la sonde afin de la visualiser au sondeur.

Pêche du silure au ver
Un montage simple et efficace pour pêcher le silure au ver

Clonck et sondeur pour plus d’efficacité

Le but étant de présenter les vers légèrement au dessus de la tête du poisson afin que celui-ci ne voit pas le plomb mais uniquement la grappe qui lui est exposée. Sur des postes peu marqués avec peu ou pas d’échos visibles, le clonck peut rentrer en jeu afin d’attirer les poissons sous le bateau. En effet le silure n’est pas doté d’une très bonne vue mais il a une ouïe très développée. Il se déplace ainsi donc beaucoup aux sons et est très sensible aux vibrations ce qui lui permet de repérer ses proies facilement. Le bruit et les vibrations émises par le clonck sont donc très attractifs et vont généralement attiser leur agressivité et diriger leur attaque vers le bateau. Il faut ainsi cloncker quelques fois puis attendre de voir si les poissons réagissent et  montent. Il ne s’agit pas d’une technique miracle qui marche à tous les coups mais cela peut permettre de se faire rapidement une idée de la densité de poissons car même s’ils ne mordent pas ils viendront par curiosité et apparaitront à l’écran. Lorsque l’on repère au sondeur un poisson réagir et se diriger sous le bateau il faut rapidement amener sa grappe de vers au dessus de celui-ci afin qu’il la visualise. L’animation n’est pas obligatoire mais on peut éventuellement donner un peu de mouvement aux vers de terre une fois en place.

Pêche du silure au ver
Le sondeur est un allié précieux pour décider les silures suiveurs

Si le silure est intéressé, la touche ne tardera pas à arriver

En pêchant à la main la canne est posée dans le bateau, et il faut donc bien prendre garde à l’enroulement du fil. En effet, il faudra faire attention à deux choses principalement. La première étant de ne pas faire de boucle et emmêler la tresse sur le bateau lorsque l’on joue sur la profondeur avec la grappe de vers et de ne surtout pas l’enrouler autour de la main bien évidemment, de manière à ce qu’au moment de l’attaque il n’y ait pas d’incidents. La deuxième sera de prendre la précaution de ne pas enrouler la tresse autour du scion, comme c’est souvent le cas avec une canne à anneaux, afin d’éviter la casse du matériel.

Pêche du silure au ver
Un premier poisson

Astuce de Jérôme: Toucher le poisson

Lorsque le combat est enfin terminé et que silure arrive au bateau, pas de précipitation ! Vu la taille des hameçons utilisés un accident est vite arrivé.

Afin d’éviter un dernier rush du poisson lorsque vous mettez la main dans la gueule de celui-ci (l’utilisation du gant est à ce moment là plus que conseillé) et de vous planter accidentellement un triple dans la main, une astuce consiste à effectuer un « premier contact » avec celui-ci en le touchant simplement sur la tête. Souvent ce premier contact entraine un débattement du poisson mais lorsque celui-ci revient il est alors plus calme et vous pouvez alors l’attraper plus facilement.

 

Ne manquez plus rien ! Recevez chaque nouvel article paru sur 1max2peche directement sur votre email !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *