Pêche du silure en stalking : une technique de pêche incroyable

Pour la plupart des pêcheurs, la pêche du silure est synonyme de combats tout en force. Certes, les combats sont riches en émotions et mettent à rude épreuve le pêcheur et le matériel. Les issues sont bien souvent incertaines avec les plus grands spécimens. Cassants, leurres, fireball se pratiquent souvent dans des environnements suffisamment larges pour avoir le temps d’anticiper les rushs de nos partenaire de jeux. Il existe cependant une technique de pêche à part dans le monde siluriste, il s’agit de la pêche en stalking au cœur des repères de ces géants. Une technique qui, si l’on n’est pas préparé correctement se soldera systématiquement par des casses à répétitions ou la perte de poissons par décroches et hameçons ouverts. Venez avec nous dans cette traque extrême ! Attention combats sans concessions !

 Pêche du silure en stalking

Un mental à toute épreuve

La première chose dont vous devrez vous équiper pour pratiquer cette pêche sera une détermination sans faille. Vous devrez aller débusquer les silures au plus profond de leur antre et les en extirper avec force et conviction. Il est bien entendu que tous ne pourront prétendre à réaliser cet exploit, ne serait-ce que par l’énergie dont il faudra faire preuve lors des combats. Nous parlons ici de véritables corps à corps où chacun rendra coup pour coup à son adversaire. Nul question de donner le moindre centimètre à la furie que vous aurez la chance d’atteler ! Les contusions et douleurs occasionnées par ces échanges vigoureux vous rappelleront quelques jours la détermination des silures géants.

 Pêche du silure en stalking

Votre positionnement : un choix lourd de conséquences

Lors de votre traque, vous devrez vous positionner au mieux selon la configuration du poste. Chaque pierre, chaque branche, chaque racine pouvant vous conduire à la catastrophe. Vous devrez avoir déjà dans votre esprit le déroulement du combat bien avant que la touche ne survienne. Un peu comme un pilote de formule 1 qui visionne avant chaque départ le tracé du circuit. N’oubliez pas que c’est vous qui devrez conduire les opérations ! Dans cette optique, dans bien des situations votre positionnement à l’aide d’une embarcation sera un atout majeur. Correctement ancrée, vous pourrez aborder la plupart des situations.

 

Quelles techniques de pêche du silure ?

Dans l’absolu, toutes les techniques de pêche au silure peuvent convenir à cette démarche à l’exception des pêches au cassants. Vous pourrez selon vos envies et les conditions de pêche utiliser tantôt un leurre habilement manié, tantôt présenter montage silure avec un beau vif bien frétillant, tantôt offrir une belle grappe de vers. D’autres possibilités sont possibles tant notre cher silure est un poisson opportuniste et fin gourmet. Je projette de tenter l’opération après avoir préparé le coup à l’aide d’hybrids. Les touches seront sans doute plus fines et moins violentes ce qui devrait me permettre d’anticiper davantage la prise de contact. Tout est affaire de convictions, le plus important sera de maîtriser parfaitement la technique que vous emploierez.

 Pêche du silure en stalking

Le matériel de pêche du silure

Je me placerai volontairement dans une situation qui correspond à 95% de mes situations lorsque je pratique cette technique : j’aborde le poste en bateau car pour moi il s’agit là de la meilleure façon de procéder sans danger pour les silures. Mon matériel a été choisi pour résister à des contraintes énormes et minimiser le bras de levier lors des combats. Dans cette optique, mon choix de canne s’est porté sur une SGT 206 (créée par Xavier Vella). Cette petite canne est tout simplement indestructible dans le même temps qu’elle absorbe formidablement bien les contorsions des glanes piqués à l’hameçon. Le moulinet est un Shimano Spheros 5000 que je prends soin d’utiliser bobine en position basse afin de préserver l’axe lors des confrontations frein bloqué. Il est rempli de tresse 75 kg (je ne pourrais sans doute plus maîtriser un silure plus lourd c’est pourquoi je me limite ainsi). Les hameçons sont des owner ST 66 5/0. En deçà, vous risquez fort de les ouvrir.

 

Prudence malgré tout !

Cette technique ne peut cependant pas être pratiquée par tous ni n’importe comment. Tout d’abord, les combats s’effectuant frein bloqué et en tension maximale, tous les pêcheurs ne pourront pas sortir un beau silure par manque de condition physique. Je dirais qu’ avec des silures jusqu’à environ 1m70 les choses sont jouables pour la plupart des pêcheurs adultes mais au-delà les choses se compliqueront sérieusement voire vous vous trouverez dans une position ingérable pour vous et pour la sécurité de vos prises. Si vous ne vous sentez pas aptes à pouvoir faire face, abstenez-vous car perdre une canne arrachée de vos mains ou être obligé de donner du mou pour vous soulager n’aura que pour seule conséquence de permettre au silure de rejoindre sa tanière avec une laisse qui pourrait sonner sa fin. C’est également une réalité avec les autres techniques mais celle-ci est présente à chaque touche avec cette démarche.

 Pêche du silure en stalking

Durant ce court article, j’ai souhaité vous présenter une technique hors-normes dans la traque des silures. A ma connaissance, elle n’est guère pratiquée que par quelques initiés rebutés d’attendre la nuit pour pouvoir espérer capturer quelques poissons (notamment en Loire). Il s’agit là d’une démarche hard core pour certains mais l’explosion d’adrénaline et les formidables claquements de queue des plus grand spécimen tenus en respect près de la surface en font une technique à laquelle on revient de temps en temps (lorsque les conditions nous y obligent) sans réserve malgré les douleurs engendrées lors de ces combats titanesques. Let’s go ! let’s fight !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
Email