Pêche du sandre en verticale en hiver avec Sylvain Galley

Le sandre est un poisson que j’aime particulièrement pêcher et notamment en période hivernale. Aujourd’hui c’est Sylvain Galley, membre du team Berkley/Abu Garcia qui va nous nous donner quelques petits conseils pour optimiser la pêche du sandre.

Depuis que l’automne est arrivé, les températures ont baissée et les eaux à se sont refroidies. Bientôt les épisodes pluvieux saisonniers vont débuter et le niveau des cours d’eaux, à l’étiage depuis plusieurs mois, va rapidement monter. Avec eux nous allons assister à un rassemblement des poissons fourrages et les carnassiers vont s’en donner à cœur joie, c’est alors le bon moment pour aller tremper quelques leurres.

 

Sylvain recherche le sandre habituellement en linéaire et/ou en verticale en fonction des conditions et des postes abordés. Mais en cette période d’arrière-saison, la verticale reste une de ses techniques de prédilection. Afin de bien pêcher en verticale, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte, notamment le débit d’eau. En effet, suivant le niveau, la tenue des poissons sera différente et par conséquent la profondeur de pêche va varier.

En premier lieu, lorsque l’on arrive sur un poste, il faut essayer de repérer les poissons (les blancs et éventuellement les sandres) à l’aide du sondeur. Une fois les poissons localisés, tout n’est pas fini car il faut encore trouver ce qui déclenchera leurs attaques. L’action de pêche consiste à descendre le leurre à la verticale du bateau, le laisser à proximité du fond et puis jongler entre animations (en jouant sur l’amplitude des mouvements),  pauses sur le fond (souvent déclencheuses d’attaques), et célérité du bateau.

 

Le montage pour pêcher en verticale

Le sandre, tout comme le silure, est un poisson qui aspire ses proies par dépression. Il est donc important de pêcher le plus léger possible afin de limiter l’inertie et de permettre au sandre d’avaler plus facilement. Pour débuter, l’idéal est de commencer avec une tête plombée de 14g (grammage polyvalent dans la majorité des situations rencontrées) puis d’ajuster en fonction des conditions (notamment la force du courant ou la vitesse du bateau).

Au niveau des leurres souples, tout est permis : les finesses, les shad ou encore les grubs. En termes de coloris, le choix est principalement conditionné par la turbidité de l’eau. Quand celle-ci sera teintée, on préférera utiliser des leurres de couleurs vives, alors que quand elle sera plutôt claire, des leurres avec des coloris plutôt naturels. Toutefois, ces règles empiriques ne sont évidemment pas absolues. En effet, les poissons seront parfois actifs sur des couleurs vives dans l’eau claire et vice versa.

Pour les têtes plombées, Sylvain utilise en général des profilées type Deep Jig pour les leurres finesses et des têtes plombées type Vertic Head pour les shads. Evidemment toutes les combinaisons sont possibles en fonction de la réaction des poissons, le but étant de trouver la bonne en jouant sur les couleurs et les formes des têtes plombées et des leurres.

Pêche du sandre en verticale
Quelques têtes plombées utilisées par Sylvain

 

Ce qui est important :

  • La profondeur de pêche
  • L’animation
  • La vitesse du bateau
  • Les grammages, couleurs et types de montages

Il faut ensuite jouer sur l’ensemble de ces paramètres jusqu’à trouver ce qui fait réagir les poissons.

 

Les types de postes à prospecter :

  • Les tombants rocheux
  • Les sorties d’herbiers
  • Les contres courants

 

Astuce :

En général la pêche en verticale se pratique plutôt avec un ensemble spinning mais afin de pouvoir garder une main libre et notamment avoir la télécommande du moteur électrique toujours en main, les ensembles casting peuvent se révéler très pratiques.

 

Matériel utilisé par Sylvain :

  • Moulin casting Abu Garcia : MGXtreme2
  • Canne Abu Garcia Veracity casting MH 7-28g
  • Moulin spinning Mitchell Mag Pro R 1000
  • Canne Abu Garcia Rocksweeper 601ML 5-25g
  • Tresse Spiderwire Smooth 8 en 8/100ème
  • Bas de ligne : Trilène 25/100eme, en cas de crue 28/100ème

 

Leurre particulièrement apprécié par sylvain :

LE GULP ! Et en particulier le gulp minnow, fabriqué à base d’amidon de maïs et bourré d’attractant. Il est particulièrement recommandé lorsque les poissons recrachent rapidement les leurres en plastique classiques car les effluves qu’il dégage favorisent une préhension plus franche des percidés.

Pêche du sandre en verticale
Les GULP ! font souvent la différence

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer