Pêche à la pâte chinoise en carpodrome : une technique à essayer

L’utilisation de la pâte pour pêcher la carpe en carpodrome a fait ses preuves ses dernières années et il est devenu indispensable de maîtriser cette technique originaire d’Asie. Le flotteur et son montage sont les points clés pour réussir sa pêche à la pâte…

L’utilisation de la pâte en France apparaît lorsque les pêcheurs de carpodrome se rendent compte que les carpes, de plus en plus méfiantes, attendent que les pellets que l’on apporte sur le coup se délitent, sous l’action de l’eau, pour se transformer en pâte. Le premier réflexe des pêcheurs est alors de laisser les pellets se détremper dans un bac, ou de les broyer dans un blender, pour former une pâte qui tient à l’hameçon. La principale difficulté rencontrée avec cette méthode est que l’appât tient mal à l’hameçon et il est impossible de vérifier si la boule de pâte est toujours à l’hameçon en relevant la canne sous peine de la perdre. Le premier réflexe est d’utiliser une ligne traditionnelle avec un flotteur qui possède une longue antenne, la pâte finissant l’équilibrage, lorsque l’antenne remonte on sait qu’il n’y a plus de pâte. Une autre méthode consiste à utiliser une ligne non plombée dont le flotteur est seulement équilibré par le poids de la pâte et lorsque le flotteur se met à plat, il n’y a plus de pâte. Ces deux méthodes possèdent des inconvénients et il faut se tourner vers les pêcheurs asiatiques chez qui la pêche à la pâte est développée depuis des années avec un matériel spécifique qu’il est possible d’adapter pour nos pêches en carpodrome. Les flotteurs utilisés sont très particuliers et peuvent rebuter les pêcheurs français de prime abord mais étudions leurs caractéristiques de plus près.

Une longueur inhabituelle

La première chose qui frappe avec un tel flotteur en main, c’est sa longueur moyenne de 30 à 40cm. Le flotteur est constitué d’un corps aux formes assez habituelles, mais avec des portances supérieures à ce que l’on connait pour les pêches fines en carpodrome, qui peuvent atteindre plusieurs grammes. Mais la caractéristique la plus frappante (et la plus intéressante) est la longueur de l’antenne qui représente en général la moitié de la longueur totale du flotteur soit entre 15 et 20cm. Cette antenne très longue et graduée possède plusieurs avantages qui vont grandement faciliter la pêche afin de suivre la dissolution de la boulette de pâte et l’activité des poissons sur le coup. Il y a deux points importants dans le montage du flotteur sur la ligne.

Pêche en carpodrome à la pate au flotteur
Plus que de simples flotteurs, ce sont des objets de collection

L’attache particulière

Le premier est son mode de fixation à l’aide d’une tétine, dans le même esprit que la fixation d’un waggler. Cette manière de fixer le flotteur permet de limiter les emmêlages qui ne manquent pas d’apparaître avec cette technique. En effet, si on utilise une minicoupelle pour déposer le montage sur le coup, la ligne a tendance à s’enrouler autour de l’antenne du flotteur, chose impossible avec un seul point de fixation du flotteur à la base. Par ailleurs, la pêche de la carpe à la grande canne éprouve la solidité des flotteurs, lors des décroches notamment, avec l’élastique qui vient faire littéralement exploser le flotteur contre le scion de la canne. La fixation du flotteur par la base réduit considérablement les casses de flotteur qu’il est également possible d’inter-changer très facilement en cours de pêche sans démonter la ligne. Enfin, pour faciliter le stockage de ces longs flotteurs, il est préférable de les ranger dans une boîte prévue à cet effet et d’enrouler la ligne sur un dévidoir pour la prochaine partie de pêche.

Pêche en carpodrome à la pate au flotteur
Un mode de fixation alternatif pour moins d’emmêlages et pour préserver le flotteur

L’équilibrage

Le second point important est l’équilibrage du flotteur qui doit être réalisé à la base de l’antenne. J’utilise une plombée groupée à la base du flotteur à l’aide de plombs pincés de chaque côté de la tétine et aucun plomb sur la ligne. Je sonde ensuite mon coup méticuleusement afin de pêcher une zone la plus plane possible. Le réglage du flotteur est fait de façon à laisser visible les 3 derniers segments de l’antenne hors de l’eau. En action de pêche, j’amène ma ligne sur le coup avec une mini coupelle, je pose le flotteur qui se met en place avec l’antenne entièrement hors de l’eau et lorsque je vide la mini coupelle, la boulette de pâte entraîne le flotteur pour ne laisser visible hors de l’eau que les trois derniers segments de l’antenne. De cette façon le flotteur permet de détecter l’activité sur le coup qui peut être très importante en carpodrome en évitant les ferrages dans le vide à cause des passages dans le fil ou des touches des petits poissons. Enfin, en l’absence de touches, lorsque l’antenne remonte, c’est qu’il n’y a plus de pâte sur l’hameçon, il faut en remettre !

Pêche en carpodrome à la pate au flotteur
La pâte, ça marche aussi en bordure !

La minicoupelle de scion, un allié indispensable

La boulette de pâte est un appât très fragile qu’il n’est pas possible d’amener sur le coup comme un grain de maïs. J’utilise donc la mini coupelle de scion qui permet de déposer la boulette de manière très précise sans la perdre en route. A chaque dépose, j’ajoute également quelques pellets au fond de la minicoupelle qui vont occuper les carpes sur le coup entre deux prises.

Pêche en carpodrome à la pate au flotteur

9 commentaires

  1. Bonjour Nicolas,
    très belle explication, ici ou sur youtube. C’est simple et ça marche, combiné à la canne chinoise c’est juste une tuerie… (façon de parler car évidemment, après un mimi sur la bouche, les carpes repartent toutes à l’eau)
    Eddy

  2. Bonjour Nicolas,

    Grace à ta vidéo, je me mets progressivement à cette technique (avec beaucoup de décrochés pour le moment).

    Est-il possible d’aborder cette pêche en rivière? Avec un montage identique ça parait compliqué mais peut être dispose tu d’une astuce ou d’autres types de montages.

  3. Bonjour
    Tu dis qu’il faut obligatoirement une coupelle pour la pate,alors que sur les video chinoise,on vois bien qu’il lance leur ligne normalement et que la pâte ne s’enlève pas?
    Est ce leur pate qui tiens moeux?
    Merci jattends tavreponse avec impatience
    Patrice

  4. Ok merci pour ta réponse, effectivement,avec la canne chinoise ça va tout seul
    Du coup en tant que moniteur guide de peche,je vais proposer des prestations, afin de faire découvrir cette superbe technique,et surtout ces super sensations qu’elle procure,j’ai déjà fais des test avec tout le matériel qui va bien ,par contre dans une de tes video,tu a un support qui ressemble à ceux qu’utilise les chinoise pour la ça ne avec un long bras et qui se fixe à un siège feeder,pourrai tu m’en donner les référence, car pour l’instant ,j’utilise celui qui me sert pour le fedder (garbo)mais il est trop loin de la main,pour réagir aux touche,mais le tiens est juste à la bonne hauteur
    Merci encore pour tout ce magnifique travail
    Pat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
132 Partages
Partagez132
Tweetez
Email