Pêche au method feeder au pellet flottant en carpodrome

Au printemps, lorsque les eaux se réchauffent, la pêche des cyprinidés et de la carpe en particulier peut être rendue difficile à l’approche de la fraye. La technique du pellet flottant permet d’améliorer de manière significative vos résultats dans les pêches printanières au method feeder.

Comme tous les poissons, la carpe est soumise à la température de l’eau qui régit son humeur et son appétit. A la sortie de l’hiver, dès que l’eau passe au dessus des 10°C, elle commence à naviguer en quête de nourriture dans une eau qui reste relativement claire. Il est ainsi possible d’observer des poissons dans les secteurs où l’eau est la moins profonde, sur les bordures, à proximité des obstacles. Lors des premières journées ensoleillées, on les imagine venir « prendre » le soleil et rechercher des zones où l’eau va se réchauffer un petit peu plus vite. Au printemps nous allons donc pouvoir compter sur l’appétit retrouvé de nos chères carpes pour espérer réaliser des pêches plus productives et plus intéressantes que lors des mois hivernaux pendant lesquels il faut faire face à une activité réduite. En plus de leur appétit, il faut aussi tenir compte de la grande curiosité des poissons en vadrouille et adapter son approche à des poissons évoluant dans une eau claire qui facilite le repérage de leur nourriture.

Pêche au method feeder au pellet flottant
Cette belle carpe miroir n’a pas résisté au pellet flottant

Attraction visuelle

Dans la période qui va de la sortie de l’hiver jusqu’à la fraye, j’ai pu observer que l’attraction visuelle d’un appât est tout aussi importante que son attraction olfactive. Lorsque je pêche au method feeder en carpodrome, j’utilise donc un montage qui va susciter la curiosité de la carpe à l’aide d’un pellet flottant aux couleurs très vives. Le principe est de mettre en valeur un appât très coloré par un montage décollé afin que la carpe puisse le localiser de loin. Je monte un pellet de 10mm sur un cheveu très court, le pellet doit être contre l’hameçon pour que la carpe ne puisse pas jouer avec sans se piquer. Concernant la couleur, j’ai testé plusieurs couleurs comme le rouge, le blanc, le rose qui sont toutes efficaces. Mais, ma préférence va tout de même vers le jaune évoquant le maïs qui reste pour moi une valeur sûre tout au long de la saison pour la pêche de la carpe. Il faut tout de même faire attention au phénomène d’accoutumance des carpes qu’il est possible de tromper en utilisant des couleurs et des parfums différents. En début de saison, le plus efficace est de proposer un appât décollé de seulement quelques centimètres, c’est pourquoi je pince un plomb n°3 à 5cm maximum de l’hameçon, afin que le pellet se présente vraiment juste au dessus du fond.

Pêche au method feeder au pellet flottant
Un point lumineux pour susciter la curiosité de la carpe

Le montage

Pour le montage j’utilise un method feeder d’un poids compris entre 20 et 40g. Le plus léger est monté pour les pêches de bordure où la discrétion est de mise et, lorsque je dois pêcher à plus longue distance, je peux monter jusqu’à 40g, voire plus s’il faut atteindre des distances vraiment importantes. Le choix de la distance de pêche doit être dicté par l’observation des signes d’activités des carpes, il ne faut pas lancer à 50 mètres si on observe des fouilles ou des sauts de carpe sur la bordure. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, je n’hésite pas à pêcher très près, particulièrement lorsqu’il est possible d’exploiter un obstacle qui va inévitablement concentrer du poisson. J’utilise généralement un nylon de 25 à 30/100 en corps de ligne en fonction de la taille des poissons recherchés et de la proximité d’obstacles. Pour ces pêches de début de saison en eau claire, la finesse du bas de ligne est de mise, j’utilise donc un fluorocarbone de 20 ou 25/100 terminé par un hameçon spécial pellet taille 12. Pour la discrétion, l’hameçon doit être fin de fer, je le choisis avec un œillet sortant afin qu’il se présente dans l’alignement du bas de ligne et j’aime utiliser des hameçons possédant une large ouverture et une pointe rentrante pour un meilleur ancrage.  L’efficacité de ce montage repose donc sur son attractivité visuelle qui va exciter la curiosité de la carpe, et sur une présentation en finesse du montage, pour que celle-ci ne sente pas le piège que vous lui tendez. Il ne vous reste plus qu’à vous faire plaisir avec les premières carpes de la saison en profitant de ses deux principaux défauts : la gourmandise et la curiosité !

Le montage auto-ferrant 

Au method feeder, il est important d’utiliser un montage auto-ferrant afin d’assurer un ancrage de l’hameçon dans la lèvre du poisson qui est la partie la plus dure de la bouche, limitant ainsi les risques de décrochage. Pour cela, il suffit de bloquer l’émerillon qui est fourni la plupart du temps avec les method feeder dans celui-ci pour l’empêcher de coulisser.

Pêche au method feeder au pellet flottant
Un montage auto-ferrant pour un ancrage dans la lèvre


[wysija_form id= »12″]
Vous aimez pratiquer la pêche au coup? Alors découvrez d’autres techniques de pêche au coup dans notre rubrique regroupant les articles parus dans les magazines.
Magazine de pêche

Un commentaire

  1. qu’on parle de flottant,quand les eaux sont froides et que le soleil chauffe et réchauffe,on peut voir les poissons venir en surface et là rentre en jeu le shotgun pellet float de chez middy,c’est un feeder suspendu à l’aide d’un flotteur….. c’est une autre technique que le method évidemment mais qui réserve de belles surprises et sensations…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
90 Partages
Partagez90
Tweetez
Email