Pêcher en Lozère : les bons coins de pêche et les adresses à connaitre

Je sais la Lozère. Je sais ses paysages, ses odeurs, ses torrents et ses truites sauvages. Et pourtant, à chaque fois que je coure ses rivières, je retrouve les joies de la première fois, car jamais maîtresse ne se découvre tout à fait pour mieux étonner. La Lozère s’annonce aujourd’hui comme l’une des destinations incontournables des séjours pêche. Avec plus de 2700 kilomètres de rivières, ruisseaux et torrents, les amateurs de pêche à la truite sportive sont évidemment dans leur élément. Il suffit de prendre un chemin ou une sente et au bout, il y a toujours l’eau qui vous attend. Alors, pêcheur arrête-toi un instant.

POUR S’Y RENDRE

Au départ de Paris, les Cévennes et l’Aubrac :

  • par l’autoroute : sortie Montélimar par l’A7 direction Villefort
  • par l’autoroute : sortie à Aumont-Aubrac par A75 direction Mende et l’Aubrac
  • par avion : aéroport du Puy en Velay puis par la N 88 jusqu’à Langogne (1h)
  • par le train : gare d’Alès puis le train cévenol jusqu’à Villefort (1h10mn)

Coin de pêche en Lozère

La pêche au pays des sources

Qu’il s’agisse des gorges du Tarn ou des lisses du Lot, des canyons du Chassezac ou des cascades de la Jonte, tout, partout, toujours, est fait pour le coureur de rivières. Et comme si cela ne suffisait pas, le décor est grandiose. Richesses paysagères uniques où l’environnement est intact, préservé et protégé pour mieux s’offrir à votre découverte. Ici la nature est rude et généreuse, allègre et inépuisable pour le voyageur qui ouvre ses sens aux couleurs du temps et aux senteurs de l’armoise ou des genêts. Au coin du feu de fayard le parfum du cèpe ne peut s’oublier. Le bruit des chutes de la cascade de Runes est un chaos symphonique exaltant. L’Aven Armand et la Garde Guérin, sont des images gravées à jamais dans la mémoire. Tout ici est fait pour éveiller les sens. Des plateaux de l’Aubrac aux rivières de Margeride, c’est le paysage ancestral des troupeaux en transhumance et des bergers, qui a façonné les reliefs de ce pays au passé tourmenté. Des perspectives modulées qui attirent les amateurs de pleine nature.

Coin de pêche en Lozère
La Lozère, un pays d’hommes rudes, une nature généreuse, un climat vivifiant et des paysages à vous couper le souffle.

Bons coins de pêche en Lozère

L’ALLIER en aval de Langogne

Quelle eau ! La rivière Allier est ici très belle et transparente. D’une largeur de 6 à 12 mètres, elle est encaissée dans de petites gorges avant de serpenter dans les prairies  jusqu’à la confluence avec l’Espezonette quelques 6 km en aval de Langogne. Il est à noter que sa rive droite est ardéchoise et sa rive gauche en Lozère sur certains secteurs. La réciprocité est accordée sur les deux rives aux pêcheurs ayant une carte de l’un de ces deux départements.

Pour accéder à ce parcours, à Langogne prendre la route de Villefort, via Luc. Cette route longe en permanence la rivière et il est facile de rejoindre l’eau. Hormis quelques descentes un peu raides à travers forêts ou sentiers rocailleux, l’accès est aisé, tout comme le stationnement des véhicules. Les berges sont souvent bien dégagées et facilitent la pêche à la mouche. Il est recommandé de se munir de waders aux semelles de feutre car les pierres sont glissantes. Le fond est constitué de longues bandes de roches granitiques et de galets de toutes tailles, le tout ponctué d’éclats de basalte et de sable blond. L’allier, d’une profondeur moyenne d’un mètre offre un enchantement de longs plats et de courants plus ou moins rapides. Truites farios, ombres communs cohabitent avec vairons, goujons, loches et chevaines. L’accent sera mis sur le toc au début de saison à condition de pêcher fin et d’être discret. L’utilisation de vers de berge, vers d’eau et larves naturelles est recommandée. L’ultra léger donne aussi de bons résultats avec de petites cuillers dorées à points rouges.

Coin de pêche en Lozère
De juin à septembre ces gorges sont réputées pour le canyoning, il est donc préférable de pêcher tôt le matin et dès la fin de l’après-midi.

A voir à visiter

Le marché de Langogne. Il se tient tous les samedis pour un vrai marché traditionnel avec quelques nocturnes le mardi en été. Avec ses primeurs, ses camelots et étalages forains de toutes sortes, il attire la population campagnarde des montagnes environnantes de Lozère, de Haute Loire et Haute Ardèche. Il se double d’un marché aux bestiaux où les maquignons jaugent les bêtes en fins connaisseurs. Ce marché permet d’avoir un aperçu complet de toutes les spécialités locales, notamment charcutières qui sont excellentes.

 

LES GORGES DU CHASSEZAC sous Albespeyres

Le Chassezac est déjà depuis longtemps, réputé pour la beauté sauvage impressionnante de ses gorges. C’est sous le village de Prévenchères, que je vous invite à découvrir un véritable parcours digne de ce nom pour les pêcheurs de truites sauvages.

En venant de Villefort, prenez la D 906 jusqu’au village d’Abespeyres, par le lac du Rachas (la route du Belvédère est interdite aux véhicules).Descendez jusqu’au pied du barrage et de là, suivez la voie ferrée. Avant le tunnel, rejoignez la rivière en contrebas, à travers les arbres qui vous serviront de points d’appui.
Sous vos pieds, 400 mètres de pentes abruptes.
Une fois au bord de l’eau, légèrement en aval, les eaux se précipitent dans un chaos assourdissant dans une grande « marmite » aux eaux limpides. C’est à partir de là que commencera votre pêche en remontant la rivière jusqu’à votre point de départ, au pied du barrage.

Les gorges sont très encaissées et il n’est pas rare, pour celui qui vient seul pour la première fois, de se retrouver en situation instable accroché à la falaise, le Chassezac en dessous de lui. Il est donc recommandé de ne pas partir seul.

Ces gorges sont extraordinaires, le patrimoine naturel est un phénomène spectaculaire et inoubliable. Au plus profond des gorges, au cœur de cette roche patiemment érodée par les eaux, le Chassezac grouille de vie animale et larvaire, caractéristiques qui renforcent l’efficacité de la pêche au toc.

Dans certains parcours, si le soleil est présent, la cuiller argent à points noirs est très prenante. C’est le royaume de l’ultra léger et une double zéro sera très efficace dans les petits lacets que se partagent les eaux.
Dans ces gorges, souvent canyon, le Chassezac court sur un lit constitué de dalles, puis des galets et de gros blocs, repaires appréciés des truites. La pêche à la coulée et aux larves naturelles y est la plus pratiquée, mais la pêche à la mouche rencontre de plus en plus d’amateurs.

En remontant ce parcours, vous vous arrêterez sur un ancien pont qui enjambe la rivière. Prenez le temps de regarder autour de vous, de constater comment et pourquoi les hommes, éternels bâtisseurs, ont réalisé ce pont qui ne mène apparemment nulle part. Vous êtes exactement à mi-parcours de votre pêche.

A partir de ce pont, le Chassezac est plus facile, moins critique, il s’étale davantage, offrant de nombreux postes d’alimentation aux poissons et de repos aux pêcheurs.

La meilleure saison est précoce, dès le printemps jusqu’à la mi-juin.

Coin de pêche en Lozère
La pêche en bateau permet de dénicher de superbes truites avec une boulette de pâte à truite couleur STBG-FO de Berkley sur hameçon n°6.

A voir, à visiter :

Dominant  les gorges du Chassezac, le village fortifié de la Garde Guérin, classé parmi « les plus beaux villages de France », bénéficie d’une situation exceptionnelle et domine tout le paysage alentour.

 

LE LAC BAYARD en amont de Villefort

Alimenté par les eaux de l’Altier, cette retenue EDF est connue pour ses truites spectaculaires. Le record de France est dans ce lac ! Et vous… savez-vous celles qui vous attendent ? Ne perdez pas un seul instant et venez vous mesurer aux poissons du lac. La retenue du lac de Villefort, a la particularité de présenter, sauf en cas de fortes crues en amont, des eaux très limpides qui se marient fort bien aux couleurs du schiste de la vallée. Les accès aux berges sont aisés, notamment celui qui se trouve à l’entrée du pont qui coure sur le barrage. Pour rejoindre ce lac, de Villefort par la D 906, prenez la direction de Langogne via Prévenchères.  Un parking est situé à l’entrée de la déviation. Classé en première catégorie il abrite la truite fario, la truite arc-en-ciel, le vairon et le gardon. Mais ce lac est également peuplé d’une forte densité de cristivomer, population introduite depuis 1998. Les truites atteignent des tailles considérables dans ce milieu riche en alimentation et celles de 3 à 5 kilos, sont monnaies courantes. Le record officiel est de 14,300 kg… de quoi nous faire rêver. Pour traquer les grosses truites de la berge, je vous conseille la « bombette ». Vous pourrez, avec un petit poisson nageur, atteindre des distances respectables, là où les truites se croient en sécurité. Le soir, faites le contraire. Elles viennent faire bombance de petits têtards qui sont immédiatement en bordure, à moins d’un mètre. A la canne, vous présenterez un mini twist noir qui fera parfaitement illusion. En poursuivant votre périple en direction de Langogne, les amateurs de pêches en lac trouveront sur leur route d’autres retenues : le plan d’eau du Rachas, du Roujanel et du Béal.

Coin de pêche en Lozère
Le port pour la mise à l’eau des embarcations, la location de voiliers, pédalos et paddles est situé sous le camping du lac.

LE LAC DE NAUSSAC à Langogne

Mis en eau dans les années 1980, le lac de Naussac d’une superficie de 1050 ha est le plus vaste du département. Il est alimenté principalement par une dérivation du Chapeauroux ainsi que par quelques ruisseaux. La particularité du lac de Naussac est qu’il y a en réalité deux lacs ! Le grand lac de plus de 1 000 hectares qui a une vocation de pêche aux carnassiers (brochets et perches principalement) et le plan d’eau du Mas d’Armand de 12 hectares qui lui a une vocation salmonicole exclusivement.

Coin de pêche en Lozère
Jérôme Bouard est le spécialiste de la pêche des carnassiers sur le lac de Naussac.

Autres bons coins de pêche

Le lac de Barrandon

L’étang de Barrandon est situé en zone cœur du Parc National des Cévennes. Il offre la possibilité d’une pêche familiale et d’un lieu de détente pour pêcher et déguster les truites produites en Lozère. Sur place: conseils, lieu de pique nique ombragé avec des tables, location de matériel.

Etang de pêche de Barrandon Les Laubies 48000 Saint Etienne de Valdonnez Tél. : 04 66 65 36 11

 

La Jonte

Certes les gorges de la Jonte sont moins célèbres que celles du Tarn, mais elles méritent bien le détour. Et comme les vautours réintroduits depuis plusieurs années, aurez-vous l’œil suffisamment perçant pour dénicher dans l’écume d’un courant dame fario qui vous attend… depuis déjà un bon moment. Cette superbe rivière prend sa source à 1200 mètres d’altitude, sur les pentes Nord du Massif de L’Aigoual. Je vous propose un arrêt au village des Douzes, là où la Jonte est encore un gros ruisseau, plein de promesses. Pour vous rendre à ce « tout petit village » situé près de la Chapelle St Gervais, prenez la D 996 qui mène de Meyrueis à Millau, via Peyreleau. Au détour d’un virage, vous découvrirez ce village de quelques maisons, qui est le véritable rendez-vous de pêcheurs, et ceci dès l’ouverture. L’hôtel-restaurant est placé sous le signe de la truite, inutile de vous dire pourquoi !

 

La Mimente

La Mimente se cache dans les gorges qui bordent la route de la Barre des Cévennes pour plonger vers Florac. Avant de rejoindre cette ville située au pied des falaises dolomitiques de Rochefort, elle se joindra au Tarnon pour grossir ses eaux et gonfler le Tarn. Pour découvrir la Mimente longue de 26 km, rejoignez Cassagnas sur la N 106 qui mène à Florac. Juste avant vers les Crozes, un emplacement permet de garer les véhicules. Plus bas en aval au village St Julien d’Arpaon, la rivière est plus calme et rejoindra le Tarnon avant Florac. A cette confluence, la Mimente est sage et propice à la randonnée. Joyau totalement ignoré de nos rivières cévenoles, la Mimente se prélasse langoureusement sur un lisse, pour reprendre sa course dans le fracas d’une première cascade et dans une gerbe d’arc-en-ciel. Entre le ciel et l’eau, entre ses sautes d’humeur et ses temps de repos, la Mimente offre une telle multitude de caches et de pièges que seule une approche discrète permet de détecter la présence de sa faune. Etroitement liée à ce qui l’entoure, la rivière est un élément toujours agréable à l’œil, depuis des siècles…  les camisards hier, les contemplatifs aujourd’hui.

Avant de vous aventurer, vérifiez la réglementation, certains secteurs sont privés.

Coin de pêche en Lozère
Ce vaste plan à l’eau fraîche et claire, situé à 940 m d’altitude bénéficie d’une forte densité piscicole, toutes espèces confondues.

 

BONNES ADRESSES

Guides de pêche

Jérôme BOUARD – Le Bourg – 48170 Saint Jean de Fouillouse TEL/ 06 83 55 07 40

Guide de pêche spécialisé dans la pêche en bateau sur les grands lacs de Lozère pour traquer les gros brochets, les truites lacustres etc.

 

Sébastien CABANE – Le Village – 48000 LE BORN Tel : 06 87 28 83 61

Guide de pêche spécialisé mouche et toc, Sébastien est  installé au cœur du département pour rayonner facilement vers les différentes rivières.

 

Détaillant articles de pêche

Sigaud Bernard – 16 av Mar Foch – 48300 LANGOGNE – Tel : 08-99-86-02-23

Se reposer et manger

Le gîte à La Butinerie

Entre Cévennes et Margeride, la Butinerie vous accueille avec plaisir dans une ancienne grange typique rénovée. A 880m d’altitude, le gîte offre une palette d’activités variées qui réjouiront autant le sportif fan de VTT, d’escalade ou de pêche, l’amateur de vieilles pierres médiévales ou le randonneur avide d’espaces naturels et sauvages.

Gîte d’étape La Butinerie – Albespeyres  48800 Prévenchères Tel: 04 66 46 06 47

Le Camping du Lac – Situé à 2.8km de Villefort, au cœur du Parc des Cévennes, sur les berges du lac, le Camping du Lac*** vous accueille dans un cadre naturel et préservé pour des vacances réussies en famille ou entre amis. Ce camping propose une piscine extérieure et une pataugeoire avec vue imprenable sur le lac. Au sein du camping, vous trouverez 2 aires de jeux pour enfants, 1 table de ping-pong, une aire de fitness ainsi qu’un boulodrome. Camping du Lac *** 48800 Villefort Tel : 04 66 46 81 27

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez27
Tweetez
Email
27 Partages