Pêche dans le Finistère (Partie 2)

Comment imaginer des vacances en Finistère sans pêcher ? Pêche en eau douce, pêche en mer, pêche à pieds… tout est fait pour vous attirer, vous retenir. J’ai sillonné les hameaux, les lieux-dits, les fermes et les ports. J’ai rencontré des pêcheurs heureux, des bretons attachants. Bon voyage.

La première impression est celle d’un un terroir qui sent bon l’océan. Une nature indomptée et des noms qui chantent le breton… Les plages et les falaises sont labourées par les vents et la bruine du matin sent bon l’iode. Puis le soleil chasse la grisaille, cette humidité bienfaisante, sève essentielle à ce pays rude qui prend l’air de la mer ; il fait bon, on se sent vivre.  Posez-vous, respirez et rêvez… Il serait faux de croire que cette Bretagne est inhospitalière, bien au contraire. Elle est riche d’un passé qui alimente son présent. Les lieux historiques sont nombreux, les charmes balnéaires accueillants, les plages de sable ou de rochers s’intercalent harmonieusement, coquillages et poissons attendent votre passage, votre ligne. Partout la pêche est omniprésente sous toutes ses formes. Rencontres.

Pêche dans le Finistère
En plein cœur du Finistère, Châteaulin est traversée par le canal de Nantes à Brest, un parcours très convoité par les amateurs de pêche et les plaisanciers

La pêche à la mouche de la grande alose sur l’Aulne avec Jean Baptiste Vidal

Après une « leçon de pêche » à Loctudy, je quitte le grand air de l’océan pour rejoindre Jean Baptiste Vidal qui m’entraîne pêcher l’alose à la mouche en amont de Châteaulin.

Si je pêche la truite à la mouche sèche dans les torrents Cévenols, je ne connaissais pas du tout cette technique en grands courants de la pêche de l’alose.  C’est donc avec beaucoup d’intérêt que j’attendais cette rencontre sur l’Aulne sur une zone de frayères à l’aval du barrage écrêteur, endroit propice pour espérer la trouver.

Nous avions rendez-vous, sous la pluie, pour une ébauche d’initiation, avec comme il se doit quelques explications basiques mais nécessaires, car si l’alose ne s’alimente pas en eau douce elle attaque franchement les leurres que les pêcheurs lui posent avec précision devant le nez !

Le plaisir de se mesurer armé d’une canne à mouche, avec un adversaire aussi puissant qu’un migrateur reste inégalé. C’est le cas de l’Alose, qui déploiera toute sa force pour essayer de nous fausser compagnie.

Pêche dans le Finistère
L’alose est la cousine du hareng et fait partie intégrante des poissons de sports

Passez à la bonne profondeur !

Pour la pêche de l’alose l’important est de passer à la bonne profondeur ou hauteur d’eau en fonction des niveaux et de la température de l’eau.

En début de saison une soie flottante à pointe très plongeante est souvent de rigueur car les aloses se trouvent près du fond et ne se déplaceront que très peu pour venir se saisir de notre mouche. Plus l’eau se réchauffe, plus les aloses vont se déplacer dans la couche d’eau, et venir plus facilement prendre notre mouche. Il faut donc sans cesse s’adapter pour trouver le bon équilibre soie-pointe-mouche.

Pêche dans le Finistère
Une sélection de mouches streamers plombées pour trouver la bonne profondeur en dérive

La gestuelle

En début de saison, malgré une pointe très plongeante, il faudra réaliser de nombreux mendings (ou replacement de la soie) pour arriver à ralentir la dérive et pêcher plus «creux ». Que ce soit sur le Blavet ou l’Aulne, en début de saison, les niveaux sont hauts et les eaux froides et les aloses ne sont pas encore très mordeuses. Elles font souvent ce que l’on appelle des tapes courtes, et dans ce cas elles sont impossibles à ferrer. Il est important de ferrer très vite au moment de la touche.

Plus les eaux vont se réchauffer plus elles seront agressives et viendront prendre plus franchement la mouche. Il faudra encore trouver le bon « montage » pour pêcher à la bonne vitesse/hauteur.

Une fois la bonne soie trouvée, il faudra repérer les aloses pour pêcher là où elles sont les plus actives.

Variez les présentations, en changeant le nombre de mendings ou le poids de la mouche et vous prendrez également ce magnifique migrateur qu’est la grande alose.

Merci Jean Baptiste pour cette très belle séance de pêche. A refaire, c’est certain !

Pêche dans le Finistère
Malgré la pluie Jean Baptiste a touché plusieurs poissons mettant son matériel à rude épreuve

L’accès

Depuis le centre ville de Chateaulin, passer devant la mairie et suivre l’Aulne. Vous arriverez à la laiterie. Au rond-point, tourner à droite. Possibilité de se garer sur un parking aménagé. Pour rejoindre la rive gauche, il vous faut sortir de Chateaulin en prenant la route départementale 770, direction Quimper. Après environ 1 kilomètre, tourner à droite en direction du lieu-dit La Pointe. Garez-vous ensuite à proximité des containers à verre.

Point GPS: N 48°11.734’ W004°05.656’

La pêche du brochet au buster avec Mathieu Le Bouter sur le lac Saint Michel

Direction l’intérieur des terres pour rejoindre le lac Saint Michel. C’est une pluie fine mais pénétrante qui s’abat sur le lac et qui rebuterait plus d’un pêcheur. Imperturbable, Mathieu enfile ses vêtements de pluie et met son bateau à l’eau pour partir dénicher les brochets qui festoient sur les bancs de brèmes. Le temps est maussade, breton… mais bon sang que la pêche est belle !

Pêche dans le Finistère
Le lac St Michel offre 450 hectares de liberté pour une pêche sportive dans un environnement préservé, rappelant l’Irlande

Bonjour Mathieu. J’ai bien observé ta boîte à leurres et il me semble bien que tu as une prédilection certaine pour le jerk bait. Pourtant notre destination est à l’opposé du lac, là où les brèmes se sont regroupées pour frayer. Tu peux nous expliquer ce choix ?

La pêche au Jerk bait est une pêche bien plus douce qu’on ne le croit ! En effet le but de cette pêche est vraiment de reproduire la nage d’un poisson affaibli complètement erratique. Les jerks successifs sur ces leurres faisant virevolter les flancs à la lumière ont toujours eus le don d’énerver les brochets. C’est un des leurres de base que tout pêcheur de brochet doit avoir dans sa boîte.

Tu utilises quels modèles précisément de buster et comment ?

Il y a différents modèles, flottant et coulant et dans les deux cas le principe d’animation reste le même, des animations, et surtout des temps d’arrêts ! C’est une pêche fine car un buster n’a pas besoin d’être jerké (coup de canne vers le bas ou le côté) violemment. Bien au contraire, il aura une nage plus envoûtante en y allant de manière souple, douce et coordonnée. Le buster que je préfère est le modèle coulant qui permet de pêcher efficacement entre 1 et 4 m d’eau.

Pêche dans le Finistère
Mathieu affectionne tout particulièrement la pêche au Jerk Bait à bord de son bateau super bien équipé

On parle souvent de twitching, de hottoke et de stop and go… Tu as une technique d’animation particulière avec ce leurre coulant ?

Le principe de base est de le lancer, puis avant d’animer, de le laisser couler plus ou moins longtemps en fonction de la profondeur. L’animation se fait ensuite canne basse, par de petits coup de scion (jerk). Attention, c’est un leurre qui pêche également très bien à la descente, car il oscille tout seul d’un côté à l’autre en descendant. En général j’anime par jerk successifs, donnant trois animations, une pause, deux animations, une pause, quatre animations, une pause, ainsi de suite. Les pauses ont également des durées différentes. L’intérêt ici, sur cette pêche alternant jerk et pause est de ne pas donner au leurre une nage stéréotypée, mais une nage complètement imprévisible qui donne envie au brochet de sauter dessus !

D’après ton expérience, quand se fait la touche ? A la descente, pendant l’animation ou à la pause et qu’est-ce qui la provoque vraiment… l’animation ou le bruit ?

Les trois quarts du temps les touches ont lieu à la pause, tandis que le jerk termine son écart et entame sa nage oscillante vers le fond. Ainsi, avec un Jerk, il convient de pêcher calmement sans « bourriner » sur les animations, bien respecter des temps de pause de 2 à 10 secondes, et surtout d’être complètement irrégulier dans sa façon de faire. Même les brochets éduqués réagissent à cette nage.

Pour ce qui est du bruit, le buster est équipé d’une bille qui claque de manière sourde et grave, et cela aussi a l’air de plaire à nos amis à dents pointus.

Tu es un véritable inconditionnel du buster ! Est-il aussi prenant sur les brochets éduqués que sur un secteur qui n’a jamais été pêché de manière réaliste en bateau ?

Le buster est un leurre polyvalent et très intéressant pour débuter sur un nouveau secteur. Il reste cependant un petit leurre, à l’égard du brochet, et n’est pas du tout un leurre sélectif à gros poissons, même si les poutres ne le laisse pas indifférent. Les brochets de 50/60 le prennent aussi facilement, si c’est le cas, il ne faut pas hésiter à monter en taille et gamme de leurre pour sélectionner les plus gros sujets. Pour débuter avec des leurres moyens, c’est en tout cas un super leurre !

Pêche dans le Finistère
Superbe brochet malgré les conditions difficiles sur le lac Saint Michel

L’accès

L’accès au lac St Michel se fait à partir de la commune de Brennilis. A partir du centre bourg, le plus simple est de suivre la direction du camping municipal installé au lieu-dit Nestavel Braz. Un parking permet de stationner facilement. Vous trouverez également sur place un panneau d’information concernant la réglementation spécifique qui est en vigueur sur ce site.

Point GPS : N 48°21.534’ W003°52.739’

REMERCIEMENTS

VIDAL Jean-Baptiste

1 rue des Ajoncs 29590 PONT DE BUIS LES QUIMERC’H

Mob :06 87 30 34 56


LE BOUTER Mathieu

www.peche-en-finistere.fr

Tél : 02 98 10 34 28

BONNES ADRESSES

Finistère Tourisme

4 rue du 19 mars 1962 – CS 92005

29018 QUIMPER Cedex

Tel : 02 98 76 20 70

www.finisteretourisme.com


Fédération de Pêche du Finistère

4 Allée Loeïz Herrieu

Zone de Kéradennec
29000 QUIMPERr

Tel : 02 98 10 34 20

www.peche-en-finistere.fr


L’ Auberge du Youdig « Gîte labelisé pêche »

Le Youdig met son matériel à disposition (barques et matériel). Il vous propose des Week-end pêche avec hébergement dans son gîte d’étape tout confort.En famille, entre amis, en groupes venez vous attabler devant le meilleur KIG HA FARZ de la région.Déjeuner animé, rires et bonne ambiance assurés par Annick. Gavotte par Gwen et Seb.

L’auberge du Youdig – Kerveguenet – 29690 – Brennilis – Tel : 02 98 99 62 36

www.youdig.fr


Le martin pêcheur «  Gîte labelisé pêche »

Profitez d’une sortie pêche à pied pour apprendre la vie de l’estran et y découvrir ses nombreux habitants. Les forfaits comprennent une sortie sur la grève en compagnie d’un accompagnateur qui vous fera partager sa connaissance du milieu marin. Le pique-nique est prévu sur place et, vous bénéficierez au retour, de quelques recettes pour la préparation de votre pêche. Prévoir des bottes.

Moulin de Beuzidou – 29800 Saint-Urbain – Tel : 02.98.25.00.58.

www.moulindebeuzidou.fr


Le moulin de la Mothe « Gîte labelisé pêche »

Votre gîte de vacances, les pieds dans l’eau… Le moulin de la Motte fait partie d´un ensemble de moulins à eau qui jalonnaient la vallée de l´Ellé au profit des territoires des communes de Quimperlé, Rédéné et Tréméven. Dans ce cadre exceptionnel, il ne vous reste qu’à découvrir cet endroit magique par vous-même, c’est tout juste si vous ne pourriez pas pêcher de la fenêtre !

Le Moulin de la Mothe – 29300 Quimperlé – Tel : 02-98-96-36-71  port : 06 68 15 10 41

www.moulindelamothe.fr/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
77 Partages
Partagez77
Tweetez
Email