Conseils pour la pêche au feeder à longue distance

Les conditions climatiques, les eaux de plus en plus saines et claires, la typologie des fonds aquatiques, la présence de carnassiers sont autant de paramètres qui influent sur l’activité et les zones d’évolutions des poissons en général. Il arrive alors qu’ils prennent de la distance et s’éloignent fortement du bord à la recherche d’un abri, d’un confort de vie ou simplement  de tranquillité, obligeant le pêcheur à aller le chercher là où il se trouve sous peine d’une triste partie de pêche.
Nous allons voir que grâce au matériel et techniques modernes, il est facilement possible de s’approprier  une pêche qui était autrefois réservée uniquement aux pêcheurs de surf casting et de carpes.

Dès lors qu’il faut pêcher à des distances au-delà de 60 mètres il est idéal de faire de la place autour de soi pour gagner en aisance afin de lancer sans gêne et éviter de casser des montages et du matériel.  Une fois votre station installée au ras et en face de votre repère, munissez-vous d’une cisaille afin de couper tout de ce qui pourrait accrocher vos montages derrière vous.  Il peut arriver que vous deviez pêcher en contrebas d’un talus. Dans ce cas-là, l’installation d’une bâche épaisse et lourde, type EPDM pour les bassins, ou toile cirée épaisse, doit être installée à même le sol dans votre dos et dans la zone d’évolution du montage lors du lancer, empêchant totalement les accrocs. La sérénité qu’elle apporte au lancer vous fera gagner de précieux mètres.

Pêche au feeder à longue distance
Ici un petit accessoire Matrix qui permet de protéger le nylon lors de lancers puissants. Il est vendu avec un émerillon baril triple qui permet de limiter le vrillage du bas de ligne lors des ramenés répétitifs.

Pêcher loin c’est avoir un matériel adapté

La quasi-totalité des marques modernes proposent des cannes orientées pour les pêches lointaines. Pour les reconnaitre rapidement c’est assez simple, elles portent toutes des noms très significatifs comme Long Cast, Horizon etc.  Techniquement, ce sont des cannes à action de pointe ou progressive pour les hauts de gamme,  avec une grosse réserve de puissance permettant des lancers appuyés.  Je vais prendre pour exemple les cannes Rive R FEEDER LONGCAST ;  elles sont proposées de 3.60 à 4.20 et sont équipées de poignées plus longues que les modèles classiques donnant un bras de levier plus conséquent lors du lancer. Elles sont équipées en plus d’anneaux « low rider », inclinés vers l’anneau de tête, afin de limiter les frottements avec la tresse ou le nylon lors des lancers.
L’action Light, Medium ou Heavy de la canne sera à choisir en fonction du poids de feeder vide que vous lancerez et des conditions climatiques.  Pour faire simple, nous pourrons dire que :
Puissance Light :  jusqu’à 40gr vide
Puissance Medium : jusqu’à 80gr vide
Puissance Heavy : plus de 80 gr.
Le moulinet est un élément extrêmement important aussi, nous lui trouverons des qualités dans le type d’enroulement du fil qui doit se faire à oscillation lente et spires croisées, dans la taille de sa bobine, qui doit être surdimensionnée et conique afin de libérer le fil avec le moins de résistance possible. La mécanique : rotor, manivelle, engrenage, doivent être de qualité afin de résister aux nombreux tours de manivelles induits par une pêche à plus de 60 mètres.

 

Pêche au feeder à longue distance
Il est très facile de reconnaitre des cannes adaptées à la pêche à longue distance grâce à leur nom, l’orientation des anneaux, la longueur du talon et leur puissance.

Simples mais efficaces, des montages qui attrapent des poissons

Pêcher loin met le matériel  et les montages à rude épreuve. Sur toutes les pêches de brèmes, gardons, plaquettes, garnir son moulinet en tresse permet de pouvoir pêcher avec un corps de ligne très fin et donc de gagner en distance de pêche. Cependant sur un lancer appuyé répété ou avec l’utilisation feeders lourds, la tresse seule ne résisterait pas.  Il faut alors monter une arrachée, qui fera en général 2.5 fois la longueur de la canne afin d’avoir le nœud de raccord Tresse/nylon bien dans la bobine du moulinet.  La tête d’arrachée est un bout de nylon de taille 20 à 30 centièmes en fonction de la distance de pêche, du poids du feeder ou encore de la discrétion recherchée, l’idéal étant comme toujours, d’être le plus fin possible pour la pêche à réaliser.
La tresse sur des pêches de petits et moyens poissons est un allié dont on ne peut pas se passer de par son élasticité nulle qui permet de voir les touches même minimes, indispensable quand les poissons sont chipoteurs à longue distance!
Sur les pêches de carpes et barbeaux, le corps de ligne qui garnit la bobine peut rester dans un nylon assez fin de 20 à 26 centièmes, il convient alors d’utiliser un arraché de 26 à 30 centièmes.
L’avantage du nylon vient de son élasticité qui permet de contrer les rushs des beaux poissons tout en employant des bas de lignes assez fin de 14/16 centièmes par exemple.

Concernant les montages, les plus simples et les moins riches en accessoires seront les meilleurs pour pêcher très loin, ce qui réduit considérablement les emmêlements.

Lorsque la pêche est  facile et les touches appuyées, le montage coulissant simple, équipé d’une agrafe et de deux stops float est idéal.
Le montage hélicoptère est un hybride entre les deux, moins sensible que la potence, il permet néanmoins au bas de ligne de tourner autour de la tête de ligne pendant le lancer, limitant ainsi son vrillage. Sa réalisation est simple, il suffit de passer un stop float sur la ligne, qui servira d’auto-ferrant, puis un émerillon baril afin de fixer le bas de ligne et enfin une agrafe qui recevra le feeder.

Il existe dans le commerce des petits accessoires qui protègent votre nylon de l’abrasion créée par l’agrafe du feeder lors des lancers répétitifs.

Pêche au feeder à longue distance
Avoir un grand choix de bas de lignes préparés à la maison à portée de main permet de gagner du temps au bord de l’eau.

Montages pour le feeder à longue distance

Pêche au feeder à longue distance
Les montages coulissants simples et potences coulissantes sont passe-partout et adaptés lorsque les touches sont franches.
Dès lors que la pêche est technique et les touches chirurgicales, le montage potence, permet une approche fine et sensible.
Pêche au feeder à longue distance
Le montage potence fixe simple est ultra-sensible, le bas de ligne raccordé directement sur le nylon boucle dans boucle et bloqué par un nœud de 8 permet d’avoir un montage léger et avec très peu d’accessoires.
Pêche au feeder à longue distance
Il est possible de fixer le bas de ligne sur un stop float afin de régler facilement la longueur de potence. Des nœuds de 8, permettent de bloquer le stop-float à la hauteur voulue.
Pêche au feeder à longue distance
Le nœud conique permet de raccorder facilement et solidement le corps de ligne en tresse ou nylon à l’arraché en nylon. Pointu vers l’avant, il permet de passer dans les anneaux sans résistance. De nombreux Tutos sont disponibles sur Youtube afin d’apprendre facilement la réalisation de ce nœud indispensable.

 

Des cages feeder adaptées

De nombreuses formes et types de cages existent aujourd’hui sur le marché, seulement toutes ne sont pas bonnes à utiliser pour atteindre des distances records. Il faut proscrire les feeders classiques avec plombée latérale qui n’ont rien d’aérodynamique et font rapidement perdre en précision lorsque l’on force le lancer, les feeders avec plombée terminale sont alors plus adaptés à la précision et au « vol de long courrier ».
Il existe deux types de feeders qui se démarquent réellement pour cette approche :

Les premiers, les plus connus, sont les Rockets Feeder. Ils ont un plomb ‘missile’ accroché à leur extrémité qui leur permet de centrer la masse et de rester très précis dans la trajectoire du lancer.
Ils existent avec des corps plastiques, comme les Nisa par exemple, ce qui permet lors du ramené à vide de décoller rapidement du fond, permettant ainsi de passer au-dessus d’éventuels obstacles.  Ceux avec les corps en grillage métal, permettent toutes les pêches classiques où les fonds sont propres. Ils sont également plus précis dans le vent, lancés à vide.

Les seconds, les feeders fermés à asticots,  permettent d’envoyer des appâts facilement  et précisément avec une aisance inégalable même à très grande distance.

Comme nous en parlions plus haut, les feeders classiques ne sont pas adaptés aux distances record, cependant, certains modèles se sont vus équipés de plombée en forme de goutte d’eau qui permettent de décaler la masse vers l’arrière du feeder et gagner un peu en précision. Ils sont alors compatibles avec des pêches jusqu’à 50 mètres et sans présence de vent ; pêcher plus loin avec devient une épreuve de force.

Pêche au feeder à longue distance
Il existe un grand choix de feeder, en plastique ou métalliques, adaptés aux pêches précises et lointaines. Néanmoins ils sont pour la plupart équipés de plombées terminales.

 

L’amorce parfaite pour pêcher loin existe-t-elle ?

Je risque de vous décevoir un petit peu, mais que l’on pêche de 15 à 100 mètres, les recettes d’amorces ne changent pas pour autant. J’aime bien avoir une approche de l’amorçage au feeder comme on pourrait l’avoir à la canne, c’est-à-dire jouer avec des mix de farines du commerce et de la terre pour appauvrir ou faire fumer le mélange. Le paramètre qui peut éventuellement changer est la manière dont l’amorce va être serrée dans la cage. C’est certain qu’avec un lancer puissant, une amorce mouillée assez fluide s’échappera du feeder, il convient alors de mouiller votre amorce avec attention afin qu’elle résiste au voyage en l’air et traverse la couche d’eau.

Quelques recettes d’amorce pour pêcher au feeder de 15 à 100m

Pêche de carpes et beaux poisson, fleuve, rivière :

  • 1kilo de Rive Rivière
  • 0.5Kilo de Rive Carpe
  • Maïs et asticots

 

Pêche de brèmes et plaquettes :

  • 1kilo de Rive Brème
  • 0.5 Kilo de Rive Surface
  • Possibilité de rajouter 0.5l à 1 litre de terre de somme pour faire fumer le mélange et l’alourdir
  • Fouillis de vers de vase ou pinkies rouges et vers de terre

 

Pêche facile de tout venant, gardons :

  • 1 Kilo de Rive Gardon
  • 0.5 kilo de Rive surface
  • Possibilité de rajouter 0.5l à 1 litre de terre de somme pour faire fumer le mélange et l’alourdir
  • Pinkies ou fouillis, asticots

Pêche au feeder à longue distance

Avant de partir, lançons une fois ensemble !

Déjà adoptons la bonne posture :

  1. Vous êtes face à l’eau et vous prenez un repère en ligne de mire.
  2. Vous êtes droitier, votre main gauche tient le bas du talon de la canne et votre main droite contrôle la sortie du fil en tenant le moulinet.
  3. Vous laissez sortir environ 1m20 de fil entre le scion et le feeder.
  4. Vous effectuez un balancier vers l’avant, vous le laissez revenir vers l’arrière (16h) et vous commencez à compresser le blank de la canne vers l’avant (9h/10h).
  5. Votre main gauche se retrouve sur votre thorax et votre bras droit est tendu vers l’avant.
  6. Vous gardez lors du lancer la position 9h/10h et bloquez au dernier moment le feeder avant qu’il ne touche l’eau en renvoyant la canne vers l’arrière jusqu’au contact du clip-ligne puis en réaccompagnant vers l’avant.

Le lancer est ultra important dans la quête de la distance, mal réalisé ou avec trop de puissance au mauvais moment il peut créer l’effet inverse et casser du matériel comme vos scions ou encore les cannes pour les plus violents, ce qui reste assez rare tout de même. Le lancer pendulaire, accompagné de fluidité, et de puissance (pas de force) devient alors obligatoire.
Le mouvement de balancier avant, arrière et pression de la canne doit se faire dans un mouvement continu et sans distension du fil. Le meilleur moyen pour arriver à maitriser son lancer est de pratiquer régulièrement et par étapes, en commençant près puis en allongeant au fur et à mesure.

Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance Pêche au feeder à longue distance

Vous sentez vous près à franchir le cap ?

La pêche à longue distance fait partie des techniques les plus compliquées de l’approche feeder, néanmoins, sur certains parcours, il est impératif d’avoir le matériel adapté et de savoir la pratiquer afin de pouvoir sortir son épingle du jeu. Cette école de précision et de puissance peut faire peur au premier abord, mais avec une bonne préparation, de la concentration et les bonnes bases, il est possible à tout un chacun d’arriver à lancer un feeder au-delà de l’horizon. Les entraînements au bord de l’eau, la préparation des montages, des têtes de ligne tranquillement à la maison et le choix du bon feeder sont autant de points qui vous permettrons de réaliser des prouesses.

Pêche au feeder à longue distance
Un montage et un feeder adapté, un lancer précis et correctement réalisé, une amorce bien mouillée sont les clefs pour une journée de pêche réussie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez22
Tweetez
Email
22 Partages