Pêche du sandre en verticale : Vous êtes Salty ou Freddie?

Les poissons en hiver changent fréquemment de  comportement et bien souvent au cours d’une même journée. On observe donc des périodes de forte activité à certaines heures et des moments plus « creux » à d’autres, pour lesquels il faut trouver le petit plus qui fera réagir les carnassiers.

S’il fallait choisir deux leurres pour la verticale, c’est sans hésiter que je vous répondrais le Salty shat’r  ET le Freddie shad ! Ce sont deux leurres complétement différents mais parfaitement complémentaires, qui vous permettront de faire face aux humeurs changeantes des poissons.

Pêche du sandre en verticale

Le Salty shat’r avec sa petite caudale carrée envoi des vibrations rapides et subtiles, à la moindre sollicitation. C’est une valeur sure qui déclenche facilement les attaques dans les périodes d’agressivité. A utiliser également lors de la première prospection de la journée, ces premiers instants sont importants pour déterminer la position des poissons et  « l’humeur » du jour. La taille 12cm (déclinée en 11 coloris) est idéale pour la verticale. Montée sur la tête plombée Twitch jig l’ensemble est très harmonieux.

Pêche du sandre en verticale

A l’inverse, lorsque les poissons deviennent plus tatillons, que les touches deviennent plus rares et plus discrètes malgré que leur présence soit avérée sur le poste, c’est le moment de pêcher plus lent. Cette fois c’est la taille 8cm du Salty shat’r qui peut entrer en jeu. Monté sur un hameçon simple en drop shot, il permet alors de pêcher plus précis et plus lentement sur le poste. De quoi décider les perches en particulier qui n’en font qu’une bouchée. C’est aussi souvent une solution, après une série de petites touches inferrables en verticale classique, pour prendre les sandres chipoteurs. Et s’il faut pêcher encore plus discret, pensez au Salty pin, son petit frère version « finess ».

Pêche du sandre en verticale

C’est également dans ces conditions difficile que le Freddie shad s’exprime le mieux. Dans la catégorie des leurres « finess », le Freddie shad est un leurre très atypique, longiligne et très souple. En le faisant légèrement sautiller au fond, il permet de déclencher des attaques sur des poissons peu actifs alors qu’un shad se ferait juste « taper » sans vraiment être pris par le poisson.

Il y a bien d’autres utilisations possibles avec ces deux leurres, mais en voilà quelques-unes dans des situations que l’on rencontre fréquemment en cette période hivernale.

Pêche du sandre en verticale Pêche du sandre en verticale

Fabien ABRIAL

Sponsorisé Quantum Specialist. 30 ans, pêcheur passionné depuis son plus jeune âge. Préfère, par dessus tout, traquer blacks bass et brochets en powerfishing. Mais les perches, sandres et autres silures ne sont pas en reste. Présent sur le Challenge Interdépartemental depuis plusieurs années, la polyvalence est de mise. Technicien piscicole, diplômé guide de pêche et occasionnellement pigiste pour la presse spécialisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer