Pêche du sandre en verticale : Dans la boite de Sylvain Russo

Si pratiquer la pêche en verticale ne demande pas un choix pléthorique de leurres, il convient néanmoins d’en avoir un panel suffisamment diversifié pour répondre au mieux aux conditions rencontrées. La pêche à la verticale, si elle a été inventée par les hollandais depuis de nombreuses années, a trouvé en France des spécialistes qui l’ont adaptée aux fleuves, aux lacs de barrages et aux étangs. Dans tous les cas le pêcheur n’aura pas besoin de trop s’encombrer et une sélection pertinente tenant dans une simple boite devrait suffire à réussir une journée de pêche en verticale.

Les leurres et les accessoires

Afin de simplifier et de ne pas trop s’encombrer on évitera l’usage de leurres créatures, worms ou craw. Certes ceux-ci sont efficaces au même titre que les shads à certaines périodes mais il vaut mieux se concentrer sur les valeurs sûres que sont les shads, les grubs, les finesses et les slugs. Le choix le plus important se portera sur les shads qui sont les leurres souples passe partout, le tout étant de les choisir très souples. L’idéal est d’une part d’avoir une gomme souple ainsi qu’un paddle orienté le plus possible à 90 ° par rapport au leurre de façon à se mettre en branle au moindre mouvement.  On veillera aussi à avoir quelques modèles dont l’appendice caudal est fin et long pour une vibration différente. Outre les shads, les leurres de type finesse sont très efficaces sur le sandre, quelques modèles dans différentes longueurs et différentes couleurs ne seront pas de trop dans votre boite. On terminera cette sélection par quelques modèles de grubs et de slugs, ces leurres ultra souples et sans battoir qui rappelleront une anguille ou une lamproie et qui se tortillent au moindre mouvement du poignet du pêcheur.

Leurres pour la pêche du sandre en verticale
Trois façons de stocker ses leurres souples, boite rigide pour blister, souple pour blister ou en vrac.

Le reste du matériel

Côté matériel, quelques têtes plombées de différents grammages, colorées ou non, de différentes tailles d’hameçons pour bien armer les leurres seront nécessaires. Certains préfèrent les têtes football ou stand up pour bien pratiquer mais les simples têtes rondes conviennent aussi. Celles-ci se révèlent même supérieures lors des pêches en fleuves et rivières en étant plus hydrodynamiques et en évitant que le leurre ne se décolle par la force du courant ou la vitesse impulsée par le bateau. Les têtes colorées ont cet avantage de proposer un leurre plus abouti et un montage plus agréable à l’œil mais il n’est pas sûr que cela serve vraiment à quelque chose. Concernant le grammage, deux écoles s’affrontent, celles de la finesse et celles hollandaise. Cette dernière utilise des têtes plombées lourdes pour mieux ressentir le fond, à vous de faire votre choix. On terminera cette sélection avec quelques bas de lignes stingers préparés à l’ avance ou de quoi les fabriquer durant la pêche, si les poissons tapent court.

Leurres pour la pêche du sandre en verticale
Prévoir quelques têtes plombée et stingers d’avance.

Tailles et coloris

La tendance est depuis le début de pêcher avec des leurres souples de 3 ou 4 pouces pour pêcher le sandre, or à la vue des proies que ce carnassier peut ingérer on a tout intérêt à utiliser des tailles de 4 à 6 pouces pour les shads et de 5 à 8 pouces pour les finesses et les slugs. Le choix des coloris est celui qui prête le plus aux interprétations et aux dogmes halieutiques. Avec quatre coloris, deux clairs et deux foncés, deux flashys et deux plus naturels on arrivera à avoir un choix pertinent qui devrait vous permettre de réussir. Bien entendu, le sandre étant tellement fantasque qu’il arrivera un jour qu’il ne tape que sur un coloris très spécifique que vous n’aurez pas dans votre boite mais le cas est plutôt rare.

Pourquoi choisir 4 coloris

Le blanc est passe partout tout comme le chartreuse qui restent des piliers pour leur versatilité dans divers milieux. En effet le blanc par exemple fonctionne très bien en eaux calcaires mais il se révèle aussi excellent en eaux acides. Le coloris rouge marron pailleté rappelant une écrevisse fonctionnera lui aussi partout, si les écrevisses sont bien entendu présentes sur la zone pêchée. Les deux autres coloris à emmener sont le chartreuse comme précisé avant, il se détache bien sur le fond et semble être apprécié des sandres qu’elle que soit la teinte de l’eau. On réservera une couleur joker en cas d’eau mâchée ou très teintée, pour ce cas-là le noir peut surprendre mais il a fait ses preuves. Concernant les tailles de leurres, les plus gros éviteront de piquer de petits sandres qui sont très voraces et un poisson de 60 cm n’aura pas peur d’engamer totalement un slug de 20 cm.

Leurres pour la pêche du sandre en verticale
Quelques coloris parmis les plus emblématiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page