Pêche du sandre en kayak : profiter au mieux de ces avantages

Le kayak est un moyen de pêche qui se démocratise dans l’hexagone pour la traque des carnassiers. Il combine de nombreux avantages, notamment le plaisir de glisser sur l’eau, tout en étant redoutable d’efficacité pour la pêche avec une approche sportive et dynamique. C’est particulièrement vrai pour la pêche d’un de nos percidés : le sandre. Voyons ensemble comment tirer parti des avantages du kayak pour leurrer ce carnassier aux canines acérées.

La pêche en kayak peut-être synonyme de partage.

Cela peut paraitre évident pour certains mais l’idéal est de faire l’acquisition d’un kayak destiné à la pratique de la pêche. Car tous les kayaks ne se prêtent pas à la pratique de notre loisir et l’arrivée des kayaks de pêche sur le marché français est plutôt récente. Le kayak de pêche se caractérise par une coque relativement large et à une carène (forme de la coque) qui favorise la stabilité par rapport à la performance de glisse. Le pont est pensé pour la pêche en étant plus accueillant et permettant d’emporter et poser du matériel en le laissant à portée de main. La plupart du temps, un logement ou espace est destiné à accueillir un sondeur et sa sonde, des rangements sont moulés ou encore des porte-cannes… Autre point caractéristique : l’assise. Elle est particulièrement travaillée pour offrir plus de confort sur des longues sessions, plus de maintien sans entraver les mouvements du pêcheur kayakiste. De plus en plus de fournisseurs proposent des assises optionnelles haut de gamme en plus de leur kayak, pour répondre aux attentes des plus exigeants. Sur les kayaks de pêche, l’assise est plutôt haute par rapport à l’assise de kayak plus traditionnel. Le centre de gravité est relativement haut ce qui implique une carène large et très stable pour ne pas chavirer. Cette assise haute permet d’avoir un maximum de liberté pour les lancers ou encore les combats avec le poisson.

On trouve des kayaks de pêche pour toutes les bourses : des techniques abordables comme la gamme Viking ou Jackson aux prestigieux Hobie et leur moyen de propulsion à pédale et godilles (distribués par Savager’s). Il est bien sûr possible de compléter l’accastillage ou les accessoires de pêche de votre kayak grâce à de nombreuses marques (Railblaza…).

Le coup du soir est un moment clé pour la traque du sandre.

Techniques de pêche

Sandre en linéaire

Le kayak est un moyen de pêche pertinent pour la traque des carnassiers et notamment celle du sandre. Outre l’aspect ludique, il est un formidable moyen de prospection. Les déplacements sont assez rapides et à l’aide d’un sondeur et à moindre effort, on arrive à trouver aisément des postes et des poissons. Il permet par ailleurs d’accéder à des spots avec précision et furtivité. Les manœuvres s’effectuent facilement et il est possible de revenir rapidement sur un poste repéré, comme avec un float tube. Les pêches dynamiques en linéaire du sandre sont en parfaite adéquation avec la pêche en kayak. Une fois qu’une zone favorable, ou pouvant l’être, est trouvée, la pêche en linéaire permet de balayer la zone avec une efficacité redoutable. Le poste est peigné méticuleusement sans pour autant pêcher avec insistance et obstination. On lance son leurre souple avec aisance, les animations sont précises, la sensibilité et le confort sont optimales pour la perception du substrat, la touche et le ferrage !

Sandre en verticale

A l’aide d’un sondeur, la pêche à la verticale en kayak devient vraiment fun. Il est possible de pêcher très précisément un spot restreint pour déclencher des poissons difficiles et tatillons. Cela est valable même sur des zones peu profondes (environ 1.5m !) car le kayak est moins intrusif que les palmes d’un pêcheur en float tube et plus discret qu’une barque. L’idéal pour pêcher parfaitement à la verticale est de choisir une journée sans vent ou avec une très légère brise. Car le placement de la dérive nécessite de tout le temps compenser et jouer de la pagaie pour placer le kayak de manière idéale. C’est sportif et fun et on se prend au jeu du placement parfait pour capturer un sandre difficile. La gestuelle s’acquiert vite et cette pêche se révèle technique à souhait.

Le cas de la verticale pélagique

Même si je ne pratique pas particulièrement cette technique pour le sandre, il nous est arrivé à maintes reprises de capturer (et rater !) des sandres pélagiques. En effet, la prospection en kayak permet de battre du terrain et il n’est pas rare de voir apparaitre sur l’écran du sondeur un sandre décollé du fond. Il suffit alors de freiner avec la pagaie et faire descendre le leurre sous l’embarcation. Lorsque l’écho de votre leurre croise celui du poisson, il y a de grande chance de prendre une touche très violente de poissons souvent costauds.

Matériel

Le matériel classique pour la pêche du sandre est approprié. Une canne pas trop courte de 2.1m est parfaite, notamment lors du combat et pour passer le poisson d’un côté à l’autre du kayak. En effet, avec une canne trop courte, il sera difficile de pouvoir faire passer le sandre de l’autre côté du kayak. Une canne trop longue est inconfortable et ne permet pas de pêcher précisément. Une canne de puissance ML à MH sensible avec une action de pointe est idéale. La pêche en spinning ou en casting est au goût de chacun, les deux étant pertinentes. Une épuisette raquette assez large permet d’écourter les combats, d’assurer la prise et de manipuler le sandre avec facilité. Du côté des leurres, les leurres souples sur têtes plombés type virgules ou shads sont d’éternels classiques, en taille 3 à 5 pouces (7.5 à 12.5cm), les finesses peuvent se révéler très pêchants, notamment lorsqu’il faut alléger le montage, offrir moins de prise dans l’eau et couler plus rapidement qu’un shad.

Avantages

Le kayak se présente comme le chaînon manquant entre le float tube, popularisé en eau douce ces 10 dernières années, et les barques traditionnelles et les bateaux, largement répandus dans l’hexagone.

  • Le kayak possède une assise qui permet au pêcheur d’être complètement au sec contrairement au pêcheur en float tube qui a les jambes dans l’eau, tout en étant au ras de la surface. Il est donc plus facile et agréable de sortir pêcher le sandre par temps froid l’hiver.
  • Mis à part le cas particulier des kayaks gonflables, la mise à l’eau d’un kayak ne nécessite que très peu de temps et d’énergie. Pas de gonflage ni de mise en place de waders ou palmes. On a juste à désangler la coque et il est possible de partir pêcher très rapidement. Pratique pour un rapide coup du soir « au sandre » après le travail !
  • Le kayak sera aussi plus discret en eau claire ou peu profonde. Le très faible tirant d’eau permet de ne pas être intrusif et offre plus de discrétion. Il est même possible de pêcher à la verticale sous le kayak dans 1m d’eau. Quasiment impossible avec un float tube avec lequel le bout des palmes arrive au niveau de ces poissons.
  • Le kayak permet de parcourir de grandes distances et de pêcher en rivière à courant soutenue. Il est particulièrement pertinent et agile dans les courants puissants et relativement tumultueux. Il permet de couvrir de grandes surfaces de pêche.
  • Le kayak permet d’emporter plus de matériel, bouteilles d’eau, en-cas… pour des sorties plus longues.
  • Le kayak peut se mettre à l’eau quasiment partout. Pas besoin de mise à l’eau. Les kayaks les plus légers se portent seul pour un maximum d’autonomie. La logistique est globalement plus simple, le kayak est « prêt à pêcher » en une minute. Il ne demande pas non plus de véhicule particulier pour être transporté.

Outre ces comparaisons, le kayak offre des possibilités et sensations uniques de glisse, de liberté, de sportivité et de fun. La pêche du sandre parfois qualifiée de lente et molle devient une vraie traque et un vrai jeu dynamique. Concernant la réglementation, là où la pêche en barque est possible, la pêche en kayak est possible. Il n’y a pas de restriction particulière et cette embarcation légère offre beaucoup de liberté.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
Email