Pêche dans le Doubs : une escale pour vos vacances

Les acteurs du tourisme pêche souhaitent partager leur terroir pour que les pêcheurs puissent apprécier les plaisirs de la pêche dans des sites magnifiques et dans un environnement de qualité dotés de lieux d’accueil, de restauration ou de visites de grandes renommées. Venez voir…

Le département du Doubs est l’un des départements de France où les 912 Km de rivières de première catégorie sont les plus renommées pour leur richesse salmonicole. Ceci ne concurrence en rien les 977 Km de parcours de seconde catégorie destinés aux poissons blancs et aux carnassiers ; ici chacun trouvera les pêches de son choix dans des sites mythiques comme les ombres de la Loue à Ornans, les truites du Doubs à Goumois ou les sandres et les corégones au lac de St-Point. Pour satisfaire à la forte demande des pêcheurs de l’hexagone, les instances départementales de la pêche et du tourisme ont patiemment tissé un réseau d’accueil pour le pratiquant mais aussi pour sa famille ou ses amis, car ici la gastronomie, la convivialité, la détente et la pêche sont rarement éloignées les unes des autres… Les Relais Saint-Pierre.

Le Doubs offre aux amoureux de la nature et aux amateurs de toutes les pêches, un cadre exceptionnel pour pratiquer leur passion, la vivre, la savourer et la partager.

Après mes escapades dans la Loue à Ornans et au lac de Remoray (voir l’article du numéro précédent) j’ai rendez-vous pour une sortie « pêche des carnassiers » sur une petite rivière qui vaut bien le détour : l’Ognon. Pour attaquer ce parcours de bon matin, j’ai choisi d’arriver la veille et je fais halte au « Château de la Dame Blanche » de Geneuille qui jouxte la rivière. Une pause réputée auprès des pêcheurs qui apprécient sa gastronomie et ses chambres. Cet établissement est situé à quelques minutes de l’autoroute A36 et de la gare TGV Besançon/Franche-Comté et à proximité immédiate de Besançon. Il dispose de trente-cinq chambres, mais peut-être serez-vous attiré par une nuitée dans les arbres ou dans une bulle, une expérience à vivre au milieu du grand parc baignant dans la chlorophylle.

Château de la Dame blanche***
1, rue de la Goulotte
25870 Geneuille
– 03 81 57 64 64
www.chateau-de-la-dame-blanche.fr

Pêche dans le Doubs

LES CARNASSIERS DE L’OGNON

Au petit matin, Ludovic Bardey, guide de pêche professionnel, m’accueille sur les berges de la rivière. Un accueil franc et amical dans un écrin de verdure, beau comme un diamant vert. Un choc de la nature à vous coupez le souffle. Tout est calme, serein. Ludovic m’invite à bord de sa barque pour remonter la rivière et atteindre ses postes de pêche. D’une longueur de 213 km, l’Ognon prend sa source sur le versant sud du massif des Vosges à 900 m d’altitude. Nous sommes sur un affluent de la Saône, berge gauche dans le Doubs et berge droite en Haute-Saône. Comme d’habitude, j’apprécie la compagnie d’un guide pour sa parfaite connaissance des lieux et de sa réglementation. D’ailleurs il avait déjà préparé une carte complémentaire fédérale pour éviter les mauvaises surprises. Une carte de pêche qui va rejoindre la centaine d’autres dans le tiroir aux souvenirs.

Que de temps gagné en allant à l’essentiel

J’aurais très certainement galéré ou serais passé à côté des bons coins du département si les guides locaux ne m’avaient pas accompagné sur les meilleurs spots, généralement des sites remarquables, où l’atmosphère ambiante tend à faire vivre chaque instant comme une félicitée offerte par les Dieux… ou par Saint-Pierre, patron des pêcheurs. Que du bonheur !

Pêche dans le Doubs
L’utilisation de la barque est essentielle car les berges sont privées et parfois peu accessibles

Nous remontons la rivière qui reste relativement sauvage et Ludovic me fait part de sa passion pour ce coin caché qu’il connaît comme sa poche. Il y organise des stages ados, de l’initiation et du perfectionnement pour les enfants ainsi que du guidage pour les adultes, ceci avec le partenariat de la fédération. C’est beau, calme, poissonneux, riche en gardons et en carnassiers (perches, sandres, brochets et quelques silures). Il n’est pas rare non plus d’y croiser de gros spécimens de carpe. Le fond varie entre 2.50 m et 4 mètres. J’attaque au spinning et Ludo en casting. Après plusieurs lancers près des herbiers, je tape plusieurs perches avec une petite virgule noire. De son côté Ludovic prend un beau brochet qui n’a pas résisté à l’attraction d’un spinnerbait jaune fluo près d’une souche en bordure. Les poissons retournent à l’eau et nous rejoignons la berge. Mon guide a bien fait les choses puisqu’il a préparé un petit en-cas qui sent bon le Comté et le vin blanc d’Arbois qui l’accompagne mérite aussi un détour… J’ai bien fait de venir pêcher chez lui !…

Pêche dans le Doubs
Ludovic, qui connaît bien son secteur, prend un beau brochet qui retournera à l’eau pour une prochaine rencontre !

Ce frugal, mais savoureux intermède, m’a ouvert l’appétit et comme je prends la route pour la vallée du Doubs, je fais auparavant une halte gastronomique à la « Ferme Morin » située en bordure de la Suisse à Fournet-Blancheroche chez Alain et Isabelle Tartaroli qui ont ouvert des chambres d’hôtes labellisées Relais Saint-Pierre. C’est une belle ferme, emblématique comme une image d’Epinal.  L’intérieur est en bois, doux, chaud, l’ambiance est conviviale. Cette bâtisse est idéalement située, au milieu d’un cadre naturel de 5 000 m² de terrain et dispose de cinq belles chambres d’hôtes qui peuvent accueillir de 1 à 4 personnes. Les propriétaires proposent des plats régionaux accompagnés de vins du Jura. J’avoue que la table est excellente et j’ai dégusté un poulet au vin jaune qui me reste en mémoire aujourd’hui encore et qui m’incite à envisager une prochaine visite, rien que pour le plaisir du palais.

La ferme Morin
Alain et Isabelle Morin
3, Les Louisots
25140 Fournet-Blancheroche
03 81 68 87 04
www.lafermemorin.fr

Pêche dans le Doubs
La Ferme Morin est une ancienne ferme comtoise datant du XVIe siècle idéalement située à deux pas du Doubs Franco-suisse

LA PÊCHE AU TOC SUR LE DOUBS

Pêche dans le Doubs
Le petit village franco-suisse de Goumois et son célèbre « rocher du singe », un lieu de rendez-vous incontournable pour tous les amoureux de la pêche à la truite

Mon prochain rendez-vous est à Charquemont. Je dois y rencontrer Daniel Magdo, guide de pêche professionnel depuis 1997 sur ce secteur, mais aussi sur d’autres endroits : Dessoubre – Loue – Lacs de Saint Point et de Remoray et qui m’attend pour une pêche au toc de fin de journée. La rencontre est amicale. Les regards se croisent et se font complices dès que l’on parle de la rivière et de ses poissons. C’est un vrai passionné de cette région et j’aime l’écouter parler. Après quelques mots échangés, il décide alors de m’emmener dans le cadre enchanteur, vertigineux, accidenté du secteur du « Refrain » et des « Echelles de la mort » qui fût autrefois un lieu de passage pour la contrebande (la bricotte) entre France et Suisse.        Ces lieux témoignent aujourd’hui encore de la crainte suscitée jadis. Les contes et légendes encore colportés de nos jours parlent d’histoires et d’accidents qui se produisaient lors de ces activités lucratives et qui finissaient parfois de façon tragique ; Daniel, à son tour me conte une de ces histoires, tout en surveillant attentivement la surface de l’eau. Très vite nous décidons de changer de secteur, trop à l’ombre à notre goût pour réaliser de belles photos, et décidons de pousser jusqu’à Goumois. Encore un site emblématique de ce superbe département qui n’en finit pas de m’étonner et de me surprendre.

Pêche dans le Doubs
A Goumois, le Doubs surgit de la vallée encaissée pour s’assagir dans un vallon plus ouvert

Si Daniel a une prédilection pour la pêche à la mouche, en particulier la nymphe à vue, il n’oublie pas non plus que le toc est une technique qui se justifie sur certains secteurs, comme à l’amont de Goumois du côté du «Theusseret » ou bien encore plus haut du côté de « la Goule ». Nous nous dirigeons sur un secteur de rivière de taille moyenne, avec des parties torrentueuses. S’il est préférable de pêcher en dérive aux beaux jours, la longue coulée est plus intéressante en début de saison, notamment dans les zones accidentées. Pour cette technique dite de « montagne » Daniel apprécie une canne anglaise de 3.90 m, légère, réactive sans être trop rigide pour obtenir un ferrage qui ne soit pas trop violent et qui permet de brider le poisson sans faillir. Nous nous approchons du bord de la rivière, et je me rends vite compte que cette eau basse et limpide risque de nous faire remarquer des poissons. L’alerte est vite donnée, et nous sommes du coup dans l’obligation de nous déplacer un peu plus en amont avec moult précautions. Je décide de ne plus bouger et j’évite de faire rouler les pierres sous mes pieds pour ne pas gâcher ces précieux instants. Daniel pêche en contrôlant au maximum sa dérive. Le temps s’arrête, une truite se pend, et la belle technique de Daniel lui permet de la ramener sans brutalité, tout en étant très attentif à ne pas la blesser. Nous faisons une photo rapidement avant de lui rendre sa liberté. Elle repart sans difficulté et sans demander son reste !

Pêche dans le Doubs
Le « coup du soir » est productif même si les truites sont rusées et déjouent souvent les plus habiles pêcheurs

C’est encore une belle journée pleine d’émotions, de rencontres et de découvertes qui se termine en compagnie de Daniel. Nous nous quittons déjà à regret. La nuit tombe et je retourne à « l’Hôtel Taillard » tout proche de notre lieu de pêche. Ce bel établissement 3 étoiles est presque aussi légendaire dans le secteur de Goumois que ne l’était le « Moulin du Plain ». Ici les pêcheurs y viennent pour le charme de l’endroit, l’accueil de Mr et Mme Taillard, les propriétaires, l’histoire (4 générations) et puis surtout pour la table et la gastronomie. Les murs ici se souviennent des récits de tous les grands noms de la pêche qui ont séjourné en ces lieux. La nuit est désormais installée, le feu de la cheminée m’attire, et la tête pleine d’images, je finis devant par m’y assoupir

Pêche dans le Doubs
L’hôtel dispose de vingt chambres et suites grand confort dans une harmonie de tons chaleureux et d’objets chinés et de tableaux du propriétaire

Depuis quatre générations la famille Taillard perpétue une tradition d’accueil et de gastronomie dans cette ancienne ferme, devenue hôtel-restaurant Relais Saint- Pierre, qui domine la vallée du Doubs. Le chef propose une cuisine authentique bien ancrée dans son terroir, accompagnée par une cave de plus de 300 crus. Piscine extérieure et salle de sport, détente, fitness avec sauna, jacuzzi.

Hôtel-restaurant Taillard***
3, route de la Corniche
25470 Goumois
03 81 44 20 75
www.hotel-taillard.fr

Gage de qualité, le label Relais Saint Pierre

L’appellation Relais Saint-Pierre a été créée dans les années 1980 par l’Association départementale du tourisme du Doubs et Pierre Choulet – propriétaire de l’hôtel restaurant le Moulin du Plain – amoureux du Doubs franco-suisse. La démarche visait à « garantir aux pêcheurs les meilleures conditions d’accueil et d’hébergement dans des hôtels soigneusement sélectionnés ». Le label connaît un franc succès grâce aux actions menées alors (participation à des salons, édition d’un guide de pêche, accueils de journalistes…). Les structures répertoriées bénéficient d’une notoriété internationale mais concurrencées par d’autres formules, les Hôtels Relais Saint-Pierre s’essoufflent.

En 2014, conscient du potentiel halieutique du département, « Doubs Tourisme » en partenariat avec la Fédération de pêche du Doubs relance le label Relais Saint-Pierre en l’ouvrant à toutes les structures d’hébergement du département situées à proximité d’un cours d’eau ou d’un lac et proposant un niveau de confort adapté. Il garantit un accueil de qualité conforme aux attentes du touriste pêcheur qui trouvera dans chaque établissement labellisé :

  • un local de stockage et de séchage de son équipement ;
  • un vivier ou lieu pour conserver les appâts vivants ;
  • un kit de petites réparations ;
  • des paniers-repas sur demande pour lui permettre de taquiner le poisson en toute liberté ;
  • des petits déjeuners pour les «lève-tôt» ou des en-cas « tardifs » ;
  • toute l’information sur l’état des rivières ou l’obtention de la carte de pêche.

Le label Relais Saint-Pierre est attribué par Doubs Tourisme et la Fédération départementale de pêche après une visite de terrain pour valider le respect de la charte. Ce label vient en complémentarité avec le label national « Hébergement Pêche » mis en place par la Fédération nationale.

S’organiser et découvrir

Ludovic Bardey guide de pêche

Tel:. 06.76.10.80.29

ludo.bardey.@gmail.com

www.apprendrelapecheenfranchecomte.fr

Daniel Magdo

Tel :. 06.51.09.52.29

danielmagdo@laposte.net

www.guide-peche-doubs.com

Les Echelles de la Mort

OT de Maîche-le-Russey

Tel. : 03 81 94 11 88

Fédération de pêche du Doubs

4 Rue du Dr André Morel
25720 BEURE

Tél :03 81 41 19 09

www.federation-peche-doubs.org

Goumois Pêche Loisirs

Christian Triboulet
8 r Vergers 25420 Voujeaucourt

Tel : 06 76 54 82 12
christian.triboulet@neuf.fr

Doubs Tourisme
18 rue de la Préfecture

25031 Besançon cedex
Tél. : (+33) 0 381 212 999
Email : cdt@doubs.com

www.doubs.travel

Informations pêche : www.doubs.travel/peche

Remerciements

Nous tenons à remercier chaleureusement Sylviane Dornier et Audrey Tartaroli de « Doubs Tourisme » ainsi que tous les acteurs, pêcheurs anonymes et guides de pêche professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
108 Partages
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email