Pêche de la truite au leurre souple finesse pour faire la différence

La pêche de la truite au leurre a toujours été synonyme de pêche aux leurres métalliques et poissons nageurs. Depuis maintenant 5 années, la traque de la truite à l’aide de leurres souples a véritablement explosé dans l’hexagone. Les leurres souples possèdent de nombreux avantages et les approches sont multiples.

Je vous propose de découvrir un type particulier de leurres souples, qui fait très régulièrement la différence en conditions difficiles et qui m’a surtout permis de capturer de nombreux gros salmonidés. Parlons des leurres souples finesses pour pêcher la truite.

Pêche à la truite au leurre souple finesse

Qu’est qu’un leurre souple finesse ?

Un leurre souple finesse, comme son nom l’indique, c’est un leurre fin, dont la queue se termine en pointe ou queue bifide. Il possède souvent une section ronde ou triangulaire, une matière assez dure et nerveuse, un corps fin hydrodynamique. On l’appelle aussi « soft jerkbait ».  Il ne possède pas d’appendice vibratoire comme les shads ou les virgules ; Il n’émet donc pas de forts signaux vibratoires.

Les leurres finesse tirent leurs forces par leur nage atypique. On appelle cette nage la darting ou chez les pêcheurs japonais de black-bass, le mid trolling 3d. Il s’agit de mouvements amples de droite à gauche et de haut en bas, vers l’avant (voire l’arrière !) erratiques et nerveux du leurre. Il navigue de droite à gauche et de haut en bas, évoluant dans les 3 dimensions, contrairement à des LS classiques qui évolue vers l’avant et seulement de haut en bas. Étant donné leur forme, les leurres souples finesses se projettent comme des fléchettes, sous l’impulsion des coups de scion imprimés par le pêcheur. Pour bien exploiter cette nage et pour pouvoir apporter beaucoup d’amplitude facilement, il faut adapter le lestage de ce LS et la fixation à la ligne.

La tête plombée sera plutôt pointue, avec l’attache en haut. De cette façon, lorsque l’on met en tension la ligne et que le leurre remonte, l’eau prend appui sur la TP qui accélère et se projette. Pour fixer la TP à la ligne et toujours dans l’idée de laisser le maximum de liberté de mouvement, je place une agrafe assez ronde ou je fais un nœud « rapala » avec une large boucle. On peut aussi pour des pêches plus lentes en aval (par exemple) et pour « casser » l’amplitude de débattement du leurre, placer une tête plombée ronde.

Pêche à la truite au leurre souple finesse

Approche en rivière

Là où un shad tiendra bien la veine en pêchant aval, la queue jouant le rôle de stabilisateur qui met le leurre tête face au courant, le finesse passera plus vite, mais aussi finalement très naturellement, comme un poissonnet qui se déplace d’une veine à une autre. Il ne sera donc pas pertinent en pêchant aval, mais plutôt en pêchant amont, en lançant le leurre en amont en le ramenant vers l’aval, dans le même sens que le courant. Sa faible prise dans l’eau le rend tout indiqué pour atteindre rapidement le fond en s’affranchissant de la force du courant, sans se faire « balayer ».

Ce type de leurre, que l’on ramène assez rapidement en imprimant des coups de scion déclenche les truites avec une incroyable régularité. C’est une pêche de réaction. Que ce soit en Norvège sur des très grosses truites de mer ou dans les rivières Corses, j’ai d’excellents résultats !

La nécessité de ramener vite et de garder contact avec le leurre requiert un moulinet à haut ratio de récupération dans cet exercice. Un moulinet de taille 2500 n’est pas de trop pour récupérer le leurre et maitriser des gros poissons qui tôt ou tard vous obligeront à combattre en aval.

Si vous avez le moindre doute sur un poste ou un soupçon de touche, n’hésitez pas à insister. Les truites prennent relativement mal le leurre et en insistant, il n’est pas rare de ferrer le poisson convoité.

Approche en Lac

J’adore utiliser ce leurre en lac de montagne ou lac de barrage. Ces grands milieux abritent des poissons ichtyophages (se nourrissant majoritairement d’autres poissons) qui sont particulièrement habiles et réceptifs aux leurres finesse.

La pêche au leurre souple finesse en lac permet de pêcher creux voire très creux, tout en ayant la possibilité d’apporter beaucoup de mouvements et d’être imitatifs et très incitatifs. C’est très pertinent dans ces eaux calmes où les poissons peuvent être très suiveurs ou simplement ne pas remarquer votre leurre dans le grand volume d’eau.

Les darts et mouvements amples rendent le leurre repérable et déclenchent la phase d’attaque. Je procède, toutes les 3, 4 ou 5 animations en dart à des pauses. Lors de cette pause, très important, je maintiens le contact avec le leurre en le soutenant, bannière semi tendue. La pause ne dure qu’une seconde environ, puis je reprends une série de darts. La pause, permet après que le salmonidé ait repéré votre leurre, de créer un créneau ou une opportunité alimentaire. Le leurre est facile à saisir et les truites attaquent très régulièrement lors de cette petite pause.

Pêche à la truite au leurre souple finesse

Le matériel adapté

Pour pêcher au leurre finesse, votre ensemble pour la pêche au poisson nageur sera optimal. La souplesse en pointe d’une canne à scion plein favorise à mon gout les prises en gueule saines du leurre pour moins de ratés. Un moulinet à ratio élevé de récupération sera nécessaire pour pêcher amont en rivière. En lac, ce ratio élevé ne sera pas vraiment un handicap même si un ratio intermédiaire sera plus confortable. Il permet de ne pas « sur-tendre » la bannière en moulinant trop vite et de laisser un peu de liberté et d’amplitude dans la nage du leurre. Le leurre ne tirant pas du tout dans la ligne (il n’oppose pas de résistance dans l’eau), nous n’avons pas besoin de couple et d’un faible ratio de récupération.

Pêche à la truite au leurre souple finesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer