Pêche de bordures en carpodrome : idéal pour débuter cette pêche

La pêche à la grande canne s’est généralisée dans les carpodromes français mais cette pêche reste assez technique, coûteuse et lourde à mettre en place. Ces dernières années, sont apparues sur le marché des cannes à emmanchement beaucoup plus courtes, appelées « Margin » ou cannes de bordure.

Avec ces cannes, on retrouve le même plaisir au combat qu’avec une grande canne, sans les inconvénients cités plus haut. En effet, pour quelques dizaines d’euros (contre quelques centaines voire quelques milliers d’euros pour une grande canne !), il est possible de disposer d’une vraie canne à emmanchement qui permet de pratiquer une version plus légère et plus facile d’accès pour le débutant de la pêche de la carpe à l’élastique. Ces cannes sont d’une construction très robuste, avec en général des brins au carbone vraiment très épais, parfois des poignées en mousse qui permettent une bonne préhension, avec aucun risque d’écraser le carbone pendant un combat musclé avec une grosse mémère. Ces cannes sont constituées d’un kit qui reçoit l’élastique avec un ou deux brins supplémentaires pour arriver à des longueurs en général de 4 ou 5 mètres. Cette longueur constitue la seule limite de ces cannes qui restent cantonnées à la pêche de bordure mais c’est pour ça qu’elles sont faites !

 

Choisir le bon élastique

Avant de pouvoir utiliser une canne à emmanchements, il faut équiper le kit d’un élastique, ce qui constitue le dernier obstacle un peu technique pour un débutant avant de se faire plaisir sur les carpes. L’élastique possède un coefficient d’allongement variable en fonction des modèles, ainsi les creux peuvent s’allonger de 7 fois leur longueur et les pleins beaucoup moins. Cette caractéristique doit être prise en compte dans le choix de l’élastique, le pêcheur confirmé à la recherche de sensations fortes choisira un élastique plein de fort diamètre afin de disposer d’une grande puissance pour extraire les carpes des obstacles. Le pêcheur débutant, quant à lui, s’orientera vers un élastique creux qui s’allonge beaucoup plus et pardonne ainsi les erreurs durant les premiers combats avec les carpes. Quoi qu’il en soit les kits doivent être équipés d’un dispositif permettant de réduire la longueur d’élastique en fin de combat afin d’amener la carpe à l’épuisette. Il existe deux types de kit : les strippa qui possèdent un renfort à la base du kit avec un trou par lequel sort l’élastique sur le côté de la canne ; ou les kits classiques sur lesquels il faut monter une embase type pull bung permettant de réduire la longueur d’élastique une fois le kit démanché, par la base.

Pêche de bordures en carpodrome

Monter l’élastique

Pour le montage de l’élastique proprement dit, il faut tout d’abord fixer une tulipe en téflon à l’extrémité du kit dans laquelle va passer l’élastique. Celle-ci doit être d’un diamètre légèrement supérieur au diamètre de l’élastique utilisé (par exemple une tulipe d’un diamètre de 3 ou 3.2mm pour un élastique de 2.8mm creux constitue une bonne base pour débuter). Ensuite il faut choisir un connecteur pour raccorder l’élastique à la ligne, il existe des connecteurs en plastique, souvent fournis avec les élastiques que l’on raccorde boucle dans boucle à l’élastique et une fente permet d’y accrocher la ligne. A la base du kit il faut simplement faire une boucle à l’élastique une fois traversé le trou du strippa ou le pull bung. Il peut parfois être nécessaire d’ajouter une bille sur l’élastique à ce moment là pour être sûr que la boucle d’élastique reste bien bloquée sinon la carpe en tirant dessus pourra partir avec tout le montage.

Une fois l’élastique monté, il n’y a plus qu’à accrocher une ligne et c’est parti pour les premières sensations avec une carpe qui tire sur l’élastique ! Les cannes de bordure permettent une pêche simple et ludique, il n’est pas nécessaire de disposer d’une station avec desserte, rouleaux, support de kits… Le plus sympa est de pratiquer une pêche à rôder de type stalking avec juste la canne, l’épuisette, le tapis de réception et une boîte d’appâts. On pêche à courte distance, l’amorçage se fait donc très simplement à la main, il est possible d’amorcer plusieurs spots et ensuite de passer de l’un à l’autre en fonction de l’activité des carpes. Celles-ci sont d’ailleurs plus faciles à localiser en bordure parce qu’elles trahissent leur présence en faisant bouger les roseaux et, si il n’y a vraiment pas beaucoup d’eau, on peut même voir la queue du poisson sortir de l’eau juste avant que le flotteur ne s’enfonce, c’est une pêche à vue vraiment très intéressante !

 

 Le pull bung

Le pull bung est une embase spécifique permettant de réduire la longueur d’élastique en fin de combat pour amener la carpe à l’épuisette. Il faut tailler le cône en plastique au cutter afin que son diamètre corresponde au diamètre du kit pour que le tube en plastique sorte de 5 cm une fois enfoncé dans la base du kit.

Pêche de bordures en carpodrome

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close
Partagez40
Tweetez
Email
40 Partages