Pêche à la carpe en hiver : Préparez le terrain !

Prendre du poisson l’hiver est possible, mais pas forcément simple. Les carpes ne s’alimentent pas autant qu’à la belle saison, et sont plus capricieuses, surtout lorsque les températures sont à la baisse. Il est néanmoins possible de prendre quelques poissons en « préparant le terrain ».

A l'amorçage

 

On  pense souvent qu’habiter le Sud-Est est une aubaine pour les amateurs de pêches hivernales. Certes, ce fût le cas il y a une dizaine d’années, mais depuis, la pression de pêche s’est grandement accentuée sur les lacs, sans oublier que dans le même temps les réserves se sont agrandies ; on se demande bien pourquoi, puisque nous relâchons nos poissons ! Dès les premiers rayons de soleil de janvier, les premières équipes qui prennent place se concentrent près des limites de réserves, car les carpes s’y réunissent plus tôt que par le passé. Ce schéma explique pourquoi bon nombre de pêcheurs boudent la pêche d’hiver, malgré une météo plus clémente que dans bien d’autres régions…

 

« Préparer »  2 postes et s’y tenir…

L’équation ainsi posée, je me suis fixé une stratégie très basique, pouvant rapporter quelques poissons l’hiver : miser sur deux postes situés en retrait de ces « aimants à biwi », en les alimentant avec une règle simple : « souvent, mais peu… » en dumbels,  bouillettes et autres pellets.

Pellets extrudés parfaits pour l'hiver
Les pellets extrudés de roules-tes-bouillettes sont parfaits pour l’hiver
Le 25mm, une arme parfaite
En pêche de jour, le « 25mm » est l’arme parfaite pour les carpes très sollicitées
Dumbles pour les pêches de bordures en hiver et au printemps
Les Dumbles roules-tes-bouillettes : l’idéal en bordure pour hivers et printemps !

Bien choisir ses cibles

Pour réussir, il ne suffit pas de jeter nos offrandes au « petit bonheur la chance », mais sur des endroits bien ciblés. J’aime les spots présentant une faible profondeur sur un côté, et de l’autre un lit de rivière ou une cassure plus profonde, le tout dans un périmètre réduit. Si en plus le poste permet difficilement une pêche en binôme, il sera parfait, car il aura de bonnes chances d’être délaissé par les « binômes ». Lorsque l’on est confronté à une forte pression de pêche, chaque détail est important pour se donner une chance de trouver un poste « libre » le weekend suivant. Il reste ensuite à alimenter 2 fois par semaine les deux cibles. Dans le cas où le kilométrage est conséquent, l’amorçage du vendredi suivi d’un rappel lors de la fin du weekend de pêche peuvent suffirent ; n’oublions pas que nous sommes en hiver et que la température de l’eau se situe en dessous de 10 degrés. Il y a donc de grandes chances que les bouillettes d’amorçage jouent leur rôle plus de deux jours, les indésirables étant la plupart en mode « off ».

 

Bon poste d'hiver à Cassien
Un très bon poste d’hiver situé à gauche d’une baie sur le lac de Cassien
Paroie ensoleillée
Cette paroie est parfaitement ensoleillée peu constituer une cible d’hiver…

 

Montages et corps de ligne adaptés

Les départs n’étant pas nombreux en cette saison, mieux vaut ne pas les rater à cause de montages grossiers ou d’un 50/100 trop visible en bordure. Vous avez tous remarqué que l’eau est bien plus claire l’hiver qu’à la belle saison ; la carpe le voit également ! Enlever les têtes de lignes et faire confiance au 35 ou 37/100 du corps de ligne est un réflexe qui s’avère payant sur le long terme en eau froide, de même que minimiser le plombage sur les cannes d’extrême bordure.

 

Récompense d'hiver
Belle récompense en début d’hiver

 

Amorçage léger et attractif

La carpe digérant lentement, l’amorçage lourd est à proscrire. Il sera bien plus efficace de miser sur l’attractivité ; afin de tester différentes profondeurs et différents spots prometteurs, n’hésitez pas à relancer/replacer vos montages plusieurs fois par jours, en vous aidant de la panoplie d’attractants habituels. La pâte d’enrobage sur le plomb est un classique, de même que les sticks confectionnés avec des farines de toutes sortes sont tout indiqués à cette saison. Après avoir placé un montage en bordure, quelques pellets ou Frolic coupés en 4 seront lancés sur le piège de bordure et ce sera parfait !

Dumbel flottant et pâte d'enrobage
Dumbel flottants et pâte d’enrobage : un joli duo !
Sticks avec des farines
Quelques sticks élaborés avec diverses farines dont le fameux « birfood fruits confits » RTB.
Les Dumbles flottants épicés en action
Les Dumbles flottants épicés en action

 

Ne pas se décourager !

Le froid, le manque de départ et une nuit qui tombe très rapidement forment un cocktail pour le peu décourageant l’hiver ; tous ceux qui s’y sont frottés pourraient en témoigner. Il est évident que l’on ne sort pas toujours vainqueur de nos pêches en eau froide, et qu’il faut sans nul doute se montrer persévérant pour réussir ce challenge. Cependant, lorsque la chance finit par sourire, et que l’heure de la récompense arrive, la joie que procure une capture hivernale est vraiment spéciale et mérite d’être vécue !  Bonne chance à tous…

 

4 commentaires

    1. slt Stéphanie ; pourrais je savoir de laquelle on parle..il y en a plusieurs , merci ! Si c’est celle qui a comme légende « belle récompense en début d’hiver » , elle fait 15 kilos. crdt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer