La pêche de la carpe en 1ere catégorie

La pêche de la carpe est bien souvent associée au réseau hydrographique de 2ème catégorie piscicole, pourtant la France cache de nombreux barrages de 1ère catégorie petits ou grands où les truites ne sont plus les seules reines en leurs eaux. Techniques, règlement, voyons ensemble ce qui diffère d’un lac de barrage de 2ème catégorie par-rapport à un lac en 1ère.

 La réglementation de la pêche en 1ère catégorie

Il est évident qu’à première vue la réglementation qui régit la pêche en 1ère catégorie n’est pas des plus adaptée pour la pratique de notre passion. Cependant certains lacs de barrages jouissent d’une réglementation spécifique, nous laissant ainsi une fenêtre de tir qui nous permet de pêcher la carpe aux techniques modernes.

Je vais me baser ici sur les différentes législations qui réglementent la pêche sur les barrages de 1ère catégorie de ma région (le Languedoc Roussillon), ils sont nombreux, et presque tous hébergent des carpes. Sur certains lacs de barrage la réglementation est la même que pour tout parcours de 1ère catégorie, concernant la période d’ouverture, la taille légale de capture des salmonidés, l’emploi d’asticots etc. La seule différence est le nombre de cannes autorisées qui lui est fixé à deux. Deux cannes me direz-vous, cela ne permet pas vraiment de pêcher correctement… Faux!

La plupart de ces lacs ne connaissent aucune pression de pêche ou alors très faible, ce qui rend les carpes évidemment beaucoup moins méfiantes qu’ailleurs, voir même naïve! Lorsque le cheptel est important, croyez-moi, deux cannes bien placées valent au moins autant que quatre!

J’ai de nombreuses expériences de pêche sur un lac de barrage d’environ 300ha de ma région, classé en 1ère catégorie, où deux cannes étaient presque déjà de trop, tant les départs s’enchaînaient les uns derrières les autres! Le tout étant bien évidemment de bien placer ses deux munitions.

Certains lacs de barrage de 1ère catégorie répondent également à une réglementation particulière, ils sont toujours considérés comme de la 1ère catégorie, mais rentrent dans la classification des grands réservoirs intérieurs. Les principales particularités de ce classement portent sur le nombre de cannes qui est porté à quatre ainsi que sur les périodes d’ouverture qui vont de l’ouverture générale de la 1ère catégorie (début mars) jusqu’au début du mois de novembre pour la pêche des carnassiers et des poissons blancs. A ce stade-là la réglementation n’est plus un frein pour la pêche de la carpe, et plus grand chose ne les différencient de n’importe quel autre barrage de 2ème catégorie.

 

La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Une législation à deux cannes n’est pas un frein à la pêche
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Calme et mystère, voilà comment définir un barrage de 1ère catégorie
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Les postes peuvent parfois manquer, mais c’est aussi ça avoir un esprit de pionnier!

Le côté technique de la pêche de la carpe en 1ère catégorie

Pour ce qui est de la technique de pêche à employer sur les eaux de 1ère catégorie, disons qu’un lac reste un lac! Qu’il soit classé en 1ère catégorie pour les truites qui y vivaient à l’époque ou en 2ème catégorie, les mœurs des carpes ne varient pas en fonction de la législation. Tout ce que l’on connaît sur la pêche des lacs de barrage est valable, les seules choses à prendre en compte sont bien évidemment le cheptel et la pression de pêche, car tous les lacs n’hébergent pas la même population de carpe, que ce soit en nombre d’individus ou en moyenne de poids. Mais comme partout, pour en savoir un peu plus sur un lac, quelle que soit sa classification il n’y a pas d’autre solution que de repérer et d’observer.

Les autres pêcheurs sont toujours une bonne source d’information, à prendre avec un peu de recul tout de même car un pêcheur de truite ou de sandre qui voit sauter des carpes de 5kg a vite l’impression d’avoir à faire à des monstres. Mais dans tous les cas s’il y a des carpes dans un lac, les pêcheurs locaux qui ont l’habitude de venir pêcher pourront vous renseigner sur la présence abondante ou non en carpes et parfois même sur les secteurs où ils en voient le plus sauter.

Côté montage, il est évident qu’il faut jouer la carte de la sécurité, les bas de ligne combinés et autres montages fins et discrets peuvent rester à la maison. Les carpes n’étant bien souvent que très peu pêchées, la discrétion n’a pas sa place ici et mieux vaut préférer des montages simples mais solides. Comme dans de nombreux lacs de barrage vous risquez de vous frottez à des pierres saillantes, des souches, des rochers et tout ce qui peut constituer un obstacle sur le fond. Une carpe qui n’a encore jamais croisé le fer d’un hameçon procure souvent un combat violent et puissant, il est donc préférable d’utiliser un corps de ligne de bon diamètre, en nylon ou tresse, l’important étant qu’il ait une bonne résistance à l’abrasion afin d’amener chaque poisson piqué jusqu’à l’épuisette.

La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Un gros diamètre de corps de ligne est souvent nécessaire
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
D’un point de vue pêche, rien ne diffère un barrage en 1ère catégorie de ses cousins en 2ème
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Les truites ne sont plus reines en 1ère catégorie

La pratique de la pêche de la carpe en 1ère catégorie

C’est de cette manière que j’ai pu profiter d’une véritable petite perle durant les années 2003/2010, suite à une discussion avec le président de mon AAPPMA locale, ce dernier me lance: « Il faut que tu ailles pêcher au lac X, c’est rempli de carpe, on les voit sauter toute la journée quand on pêche en barque, et pas que des petites! Et puis il n’y a jamais un carpiste qui y monte! Il faut vraiment que tu l’essayes! »

Sur ces mots j’ai commencé à pêcher le lac, et effectivement, c’était totalement hallucinant! Un Villeneuve de la Raho en version barrage! Les carpes sautaient tout le temps, et les départs s’enchaînaient en pêchant uniquement dans mes pieds à deux cannes, sans bateau, des coups du soir de deux heures à 7 départs, des 48h à 25, 30 poissons, avec une moyenne de poids autour des 8/10kg, le tout en pêchant très simplement, une canne dans mes pieds, et l’autre au pied d’une cassure, une poignée de bouillettes ou de maïs et ça déroulait tout le temps! Des sessions éprouvantes physiquement en raison des berges abruptes et du rythme de touche intense, mais des souvenirs inoubliables, des pêches de pionnier, prendre des poissons totalement vierges et en pleine forme qui vous plient en quatre le blank des cannes, le pied!

 

La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Certains lacs de 1ère réservent de belles surprises !
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Confort spartiate mais suffisant
La pêche de la carpe en 1ere catégorie
Certaines nuits peuvent être très agitées!

Pâte à truite ou bouillette pour pêcher en 1ère catégorie?

Lors de ma première nuit sur ce fameux lac de barrage, ne sachant pas si les carpes répondraient aux bouillettes, j’avais prévu aussi des graines. Après avoir choisi un poste au fond d’un petit bras en raison du grand nombre de carpes qui nageaient autour des petits buissons immergés, il était temps de savoir avec quels appâts escher mes deux cannes. En m’approchant doucement des buissons les plus proches de moi j’aperçus quelques carpes immobiles, j’ai commencé par envoyer une bouillette devant leur nez, immédiatement l’une d’entre elle est descendue à la verticale, chacune des bouillettes envoyées au milieu du petit troupeau a été aspiré presque immédiatement! Quelles gourmandes! Sans jamais avoir eu l’occasion ou presque de goûter à des bouillettes, les carpes les consommaient presque instinctivement, cela était peut être dû à l’effet du nombre d’individus, mais dans tous les cas il n’y avait plus de question à se poser.

Aujourd’hui lors de mes sessions de pêche sur un barrage de 1ère catégorie la stratégie est la même qu’ailleurs, le tout en gardant à l’esprit qu’il n’est pas forcément nécessaire de compliquer son approche, comme pour n’importe quel lac de barrage le tout étant de trouver le poisson et de bien gérer son amorçage, le reste n’est que calme, pêche et plaisir!

 

2 commentaires

  1. Bonjour,
    Article très intéressant car la première catégorie est très attirante pour la tranquillité qu’on y trouve.
    Cependant, il existe de nombreuses règlementations spécifiques en première catégorie. Il y a un lac de barrage de 90ha magnifique par chez moi en premiere catégorie ou 4 lignes sont autorisees mais pas l’amorçage (réserve d’eau potable).
    Ayant toujours amorcé à minima j’avoue que la technique dunsingle hook Me déroute un peu.
    Qu’elle serait la stratégie à adopter selon vous pour une pêche réussie?
    Merci d’avance
    Ludovic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page