Comment pêcher le brochet au leurre souple type big bait

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Technique possible du bord, mais forcément plus difficile à mettre en pratique.

Je ne vous apprends rien, la pêche du brochet en big bait est une technique à la mode depuis 2 ans environ pour traquer les brochets, si possible gros. La technique de pêche peut-être impressionnante, mais cela ne doit pas faire peur, ce n’est pas difficile ni cher à mettre en œuvre. Ce n’est pas non plus la solution miracle pour les gros brochets, encore moins une technique à la mode destinée à faire faire des bénéfices aux fabricants… Bref, arrêtons de fantasmer, et voyons simplement ce qu’il en est.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
110cm pris en surface à la tombée du leurre en plein été.

Swim VS Jerk

En tout premier lieu il faut préciser que le « Big bait » présente deux volets très différents. En premier le JerkBait qui se pratique avec des leurres durs et des cannes de moins de 2 m. C’était il y a quelques années le synonyme de « big bait » car c’était les gros leurres les plus facilement disponibles ils faisaient 75 grammes notamment pour le fer de lance : le Buster Jerk.

Maintenant le Big bait est plus synonyme de « Swim Bait » avec des leurres souples. On peut pratiquer avec des leurres durs, notamment le BBZ Spro, mais le leurre souple est beaucoup plus utilisé car moins cher, plus simple d’utilisation et beaucoup plus polyvalent notamment pour pêcher dans les profondeurs supérieures à 5 mètres.

Quand on parle de Swimbait cela caractérise l’animation à l’opposé du JerkBait. Le jerk consiste à donner des coups de scions et faire des pauses après, le Swimbait consiste à ramener continuellement à vitesse constante, lente ou rapide. Nous allons dans cet article parler du swimbait avec des leurres souples, qui permet de faire face à la totalité des conditions rencontrées.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
112cm pris en automne au sommet d’une pointe s’avant très loin du bord.

Big ?

Il y a 20 ans pêcher « gros » signifiait utiliser une cuiller Mepp’s numéro 5 ! Et il y a quelques années cela voulait dire que l’on pêchait au Buster Jerk (75 gr). Avec les leurres souples sortis dans le commerce depuis 2015 il ne semble plus y avoir de limite, et la Line Thru Trout 40cm de Savage existe maintenant en 695 grammes !

Mais on va dire qu’il y a deux grandes familles, et la plus répandues est largement celle des leurres de 100/180 grammes, d’ailleurs c’est la plage de puissance pour laquelle beaucoup de cannes sont disponibles. Cela correspond à un leurre d’environ 20/25 cm avec une tête plombée de 40 grammes maxi. Dès que l’on utilise des leurres de 200/300 grammes le choix est de suite beaucoup plus restreints, que ce soit en leurres ou en cannes, et les contraintes augmentent : moins de touches, une habitude plus longue à venir pour lancer sans douleur etc. Ainsi cette gamme de poids reste peu utilisée.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Gardez une position confortable pour pouvoir ferrer très fort à tout moment.

Pourquoi pêcher en big bait ?

C’est une bonne question, en effet pourquoi changer alors que l’on a l’habitude de pêcher et de prendre des poissons avec des poissons nageurs, shad de 15 cm ou cuillers…

Alors oui on peut essayer pour changer les habitudes, pour le plaisir de la nouveauté, mais la motivation première sera de tenter cette technique pour imiter les pêcheurs publiant des photos de gros poissons, et donc pour essayer vous aussi de prendre des beaux poissons. Il est très délicat de conclure et de mesurer le gain en pêchant big bait, car on trouvera toujours des dizaines de poutres prises sur 10 cm, et des centaines de jours bredouilles au big bait… Mais je suis persuadé qu’un leurre de 20 cm ou plus animé en linéaire fera plus réagir pour une raison : sur les milliers de pêcheurs officiant avec 10/15 cm les prises de grands brochets restent assez rares dans l’année, alors que pour les pêcheurs big bait cela se passe quelques fois sur la même période. Mais savoir si cela vient de l’animation, de la taille, si 20 cm, 25 ou 30cm est plus efficace? Impossible à certifier pour moi.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Absolument rester concentrer pour réagir sans délai.

Quoi acheter pour commencer ?

On peut pratiquer avec un ensemble spinning, mais ce n’est vraiment pas conseillé : lancers moins faciles et rapides, et surtout fermetures intempestives du pick up qui fait casser la ligne vu le poids. De même augmenter le diamètre du corps de ligne peut se faire sans perte de distance en casting. Vous avez peur des perruques ? Il ne faut pas, le casting en fait avec des petits leurres, pour des leurres de 100 gr les emmêlages sont très rares, voire inexistants si vous avez une canne qui lance en douceur sans brusquer le montage. Je vous renvois vers mon test des cannes big bait, il reste d’actualité.

Ensuite le moulinet. Si vous pêchez de temps en temps, n’importe quel moulinet casting saura vous satisfaire, un matériel robuste n’a de sens que si vous l’exploitez. Et donc si vous allez pêcher régulièrement, prenez un moulinet big bait, parmi les moins chers : Abu Garcia Toro Max, Dam Optimus, Okuma Citrix, Daïwa Lexa 300.

Enfin le corps de ligne, il sera en tresse pour ferrer fort et ne pas casser, de 0.25 mm pour lancer 100gr, à 0.40 mm pour 300 gr en passant par du 0.30 pour des leurres de 150/200 gr, cela donnera une bonne base.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Les brochets d’automne se font plus en grattant le fond.

Les leurres souples big bait pour le brochet

Devant les rayons vous avez un choix énorme, voire désespérant pour un débutant. Premier critère, il faut bouger de l’eau, et donc il faut un leurre souple d’au minimum 20 cm, pour un poids compris entre 100 et 180 grammes pour limiter. Ensuite leurre monté ou leurre nu ? Si vous débutez prenez un leurre monté, la plupart sont aussi bien armés que si vous le faisiez vous-même. Le problème est que ce n’est pas polyvalent, et cela correspond à une profondeur de nage précise. Pour un leurre nu le problème est que vous aurez à ajouter une tête plombée, un triple, ou un montage ressort et à bien le monter. Vous pouvez retrouvez le montage leurre souple pour le brochet au leurre souple type big bait que j’utilise.

Vous aurez à choisir aussi le type de leurre, entre une queue virgule ou une queue de shad. Les deux donnent de bons résultats. De même mon expérience me donne à penser que n’importe quel modèle ou marque de shad se vaut, à vous de choisir en fonction du ratio longueur/poids et du prix notamment.

Si vous débutez je vous conseillerais d’acheter les 2 versions du Savage Gear Trout Shad 20 cm 98 et 120gr, leurre polyvalent très classique mais efficace, la 1ere pêchera dans 50 cm, l’autre dans environ 4 m. En leurres nus 2 modèles ont un rapport poids/longueur exceptionnel pour pêcher grand sans dépasser 150 gr tout compris : le Westin Shad Teez 27 cm et le Fox Rage Pro Shad 28cm. Dans tous les cas investissez dans une boîte épaisse de 8 cm, sans aucun compartiment pour les très gros leurres, et avec juste les séparations en 4 couloirs pour les leurres de 100/150gr.

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Une organisation de leurres : les leurres du jour dans 2 bacs souples (un pour la canne 150gr et un pour la canne 300gr), une boîte pour le sleurres 300gr, une pour les leurres montés 150gr, une pour les leurres non montés.

Le sandre aussi !

Il est toujours surprenant de prendre un sandre de 50 cm à peine sur un leurre de + de 150 gr sur un montage grossier. Pourtant cela n’est pas si rare. Mais il faut tempérer cela, et à force je me suis aperçu que ça reste souvent cantonné à une période précise, et plus surprenant encore, à certains lacs et pas d’autres, alors que la population de sandres est bien présente sur les deux !

Pêche du brochet au leurre souple type big bait
Parfois les sandres n’ont pas peur des gros leurres souples !

Le montage big bait

Après quelques essais de discrétion et de finesse, j’ai tout abandonné pour faire simple et solide. Peut-être cela me fait passer à côté de quelques touches, mais je n’en suis pas sûr, et en tout cas une chose est sûre : je n’ai pas cassé sur un lancer ni sur un poisson depuis 2 ans, c’est bien le principal ! Pour éviter toute faiblesse j’évite donc de mettre une tête de ligne, que ce soit en eau claire ou non. Ensuite je mets environ 1 mètre de fluorocarbone en 100 centièmes, un émerillon, et c’est tout !

 

 

En action

Il vous faudra perdre vos réflexes de « pêcheurs de poste », le big bait c’est l’inverse de la pêche d’un arbre au spinner. Il ne faut pas lancer sur un spot et croire que seules les premières secondes peuvent se solder par une attaque.

Premièrement il faut pêcher « l’eau », c’est-à-dire pour caricaturer au maximum : du bord vous lancez loin, vous ramenez, vous vous déplacez de 10 mètres et vous recommencez. En bateau vous vous mettez à 40 mètres du bord (ou autre poste), vous lancez au bord, ramenez doucement puis relancez du bateau qui a du avancer de 10 mètres environ par lancer. Il vous faudra vous adapter à la configuration de votre eau. Par exemple en lac de barrage pentu mettez vous plutôt à 20 mètres du bord et lancez en diagonale, avec une vitesse de déplacement du bateau plus élevée.

En simplifiant, il existe 3 grandes façons de pêcher : surface, près du fond, et racler le fond. En surface c’est simple, vous lancer, vous laissez le leurre s’équilibrer et descendre 3 secondes, et vous ramener tout doucement.

Près du fond vous lancez, vous attendez que le leurre tape le fond ou vous compter un certain nombre de secondes calculé auparavant, et vous ramenez à la vitesse adaptée à votre grammage pour plus ou moins longer le fond. Si vous souhaitez ne pas vous éloigner du tout du fond, laissez retomber votre leurre toutes les 10 secondes environ sur le fond avant de reprendre la manivelle.

C’est dur de conseiller de choisir entre telle et telle méthode. En théorie au printemps et en été  la surface suffit à prospecter, et en automne et hiver préférez pêcher près du fond. Mais des exceptions sont courantes, selon le poste, la population, les autres pêcheurs… un seul conseil : essayez au moins 1 h de chaque méthode à chaque pêche pour être certain de ne pas passer à côté de celle du moment, ou de la méthode permettant de faire un poisson joker.

 

Ne manquez plus rien ! Recevez chaque nouvel article paru sur 1max2peche directement sur votre email !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *