Pêche au feeder en américaine
En équipe, il est possible de multiplier ses chances de réussite en multipliant les coups de pêche. Ici en pêchant à 50m et 60m avec la même amorce, un mélange de Champion Feed Romain brème et Wonder Mix, il a été possible de réaliser une bourriche record de plus de 150 kilos.

Pêche au feeder en américaine : A deux on est plus forts !

Depuis de nombreuses années la pêche en américaine séduit les pêcheurs au coup et au feeder de loisir et de compétition. Installation, amorçage, et action de pêche, nous allons voir comment procéder afin de tirer le meilleur parti d’un travail d’équipe.

Trop souvent réservée aux pêcheurs à la grande canne, cette pêche en équipe de deux tend à se développer à des pêches exclusives au feeder ou lors de concours open autorisant toutes les disciplines. Il est cependant important de bien s’organiser afin de passer un moment convivial.

L’installation, une étape importante pour ne pas se gêner en cours de pêche

Lorsque deux pêcheurs sont côte à côte certaines questions élémentaires doivent se poser. Dans le cas où les deux pêcheurs sont droitiers ou gauchers, la canne pourra être posée dans le même sens (à droite ou à gauche), ce qui permettra aux deux protagonistes de ferrer sans se gêner.
Il est possible que les binômes soient droitiers ET gauchers, dans ce cas-là sur des pêches en eau morte, le gaucher se placera sur la droite et le droitier sur la gauche, pour la simple et bonne raison qu’un ferrage et plus efficace lorsque l’on ferme le bras vers soi.
Pour des pêches en fleuves ou dès qu’il y a présence de courant, il n’existe plus de sens particulier pour se placer, en effet les lignes doivent être tendues vers l’aval et les cannes mises en position haute.

S’installer c’est aussi organiser l’espace autour de soi, lorsque que l’on se retrouve à deux sur un poste de pêche parfois exigu, on se retrouve rapidement dans un fouillis de matériel.
Le placement des « dessertes » de pêche détermine l’espacement entre les deux paniers sièges des pêcheurs. Chacun doit pouvoir se saisir de ses propres appâts pour l’hameçon  et l’amorce ; cette dernière qui doit être bien entendu à portée de main.

Une bourriche commune ou plusieurs bourriches peu importe, bien qu’une pêche en équipe apporte de la convivialité et un esprit de partage,  parfois un petit match entre deux pêcheurs de la même équipe peut apporter de la motivation et de l’entrain sur la durée de la partie de pêche ! Qui fera le plus de poissons ?

Pêche au feeder en américaine
Une installation simple et bien organisée permet de gagner en aisance lors d’une partie de pêche en américaine. Les dessertes bien placées permettent d’avoir tout ce dont vous avez besoin à portée de mains.

La pêche en équipe de deux ouvre des horizons de possibilités techniques

De la manière la plus traditionnelle qu’il soit, nombreux sont ceux qui partagent un seul amorçage, et un seul coup de pêche. Bien que parfois cela soit la solution pour faire le maximum de poissons, il ne faut pas oublier qu’à deux on s’ouvre le champ des possibilités. Les américains peuvent envisager une stratégie d’amorçage de plusieurs coups sur plusieurs distances pour multiplier les prises, en utilisant la même amorce, les mêmes esches  et les mêmes types de montage. Dans ce cas-là l’idée est de ne pas se gêner sur un coup commun, de rester plus discret et plus précis.

Dans le cas d’un parcours bien  peuplé en gros poissons tels que carassins et carpes, mais aussi fort peuplé de gardons, plaquettes et autres petits poissons, il est tout à fait possible qu’un pêcheur prenne une option, certes risquée mais qui paie très souvent. Pendant qu’un des deux américains assure une pêche de moyens et petits poissons assez régulièrement, l’autre s’engage à ne pêcher que les plus jolis.

Pêche au feeder en américaine
Lorsque les deux pêcheurs sont droitiers et en absence de courant les deux cannes sont orientées vers la gauche afin de pouvoir ferrer en fermant le bras sans gêner son binôme.

Jouer sur la sélection des poissons

Pour cela plusieurs solutions existent :

Adapter le montage

La pêche au method feeder peut se révéler être une arme ultime.  Bas de ligne très court, hameçon proche de l’amorce et possibilité d’utiliser des montages au cheveu ou sur bague afin d’escher des dumbles, pellets et autres esches artificielles très appréciées des gros cyprins.

Adapter les amorces et les esches

Des mélanges d’amorces très riches existent sur le marché dans les dénomination « carpe et gros poissons », method mix, ou encore les mélanges à base de farines de poissons, ils permettent de sélectionner la taille des prises tout en gavant les plus petits ou en ne les attirant tout simplement pas du tout.

Pêche au feeder en américaine
Pêcher à deux offre parfois la chance de réaliser le fameux « doublé » de prises.

Pêcher un seul coup à deux pas de souci mais prenez garde !

Il peut arriver que les poissons ne mordent qu’a un seul endroit et il n’est bien entendu pas question qu’un des deux pêcheurs se tourne les pouces en regardant l’autre se régaler.
Il est tout à fait possible de pêcher à deux sur un coup mais il existe des pièges à ne pas commettre.
Lorsque l’on pêche au feeder, l’impact de la cage avec l’eau est un signe d’alimentation pour les poissons déjà bien installés sur le coup, cependant attention, si un second pêcheur se met à envoyer une cage avec de l’amorce, le rythme régulier d’amorçage et de bruits d’impacts est  instantanément modifié  et peut avoir un effet pervers et faire fuir les poissons. La solution pour éviter de se retrouver confronté à ce problème consiste à modifier l’approche du second pêcheur sur le coup.
L’utilisation d’un plomb de type Arlesey est un excellent compromis ; il est plus discret, ne modifie pas la quantité d’apport de nourriture et permet de pouvoir lancer à droite, à gauche et derrière le coup pour aller chercher les poissons au-delà du tas d’esches.

Pêche au feeder en américaine
Deux coups bien exploités et le partage des réglages en cours de pêche permet parfois de réaliser des résultats exceptionnels.

La force de la cohésion

Se retrouver à deux sur une même place oblige au partage et à l’écoute, il se crée alors une émulation qui permet aux deux pêcheurs de cerner plus rapidement la pêche à réaliser ou les modifications à apporter au montage et au réglage de ligne pour être efficace.  Par exemple dans les pêches au feeder, la longueur du bas de ligne joue un rôle essentiel dans la qualité des touches et le succès des prises.  Être deux permet de pouvoir trouver la bonne longueur le plus rapidement possible.  Il n’y a pas de longueur standard efficace mais j’aime bien partir d’une base de 80 cm et réduire si mes esches sont mangées et que je n’ai pas vu la touche ou rallonger si les touches sont violentes et que je ne pique aucun poisson.

La pêche en américaine et un excellent moyen de conjuguer  technicité, convivialité et apprentissage. Y a-t-il meilleur moyen  d’enseignement avec la jeunesse que de partager  une partie de pêche en duo ?! Et puis … quel bonheur de prendre du poisson et de se faire chambrer par son binôme sur le fait qu’il n’était pas assez gros pour être épuiseté. La pêche en américaine est un de ces moments simples que l’on recommande à tous les adeptes de bons moments souvent créateurs de bons souvenirs. A vos binômes !

Ne manquez plus la parution d'un nouvel article !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez26
Tweetez1
Email
27 Partages