Pêche à la grenouille pour traquer les carnassiers d’été

La période estivale arrive et avec elle les pêches de surface. Alors pourquoi ne pas tenter le coup avec les grenouilles ?  C’est vrai, qu’au départ, elles sont bien pratiques et bien pensées : des hameçons anti-herbes, des coloris plus que mimétiques, la possibilité pour certaines de les remplir d’eau et les faire passer sous la pellicule, et même utiliser cette technique à la mouche !

Pêche des carnassiers à la grenouille en été
L’avantage des imitations de grenouille est qu’elles passent ABSOLUMENT partout!

Quels modèles pour cette pêche ludique et très visuelle ?

Question modèle, vous vous en doutez, il y en a beaucoup. Entre les grenouilles popper, celles avec des franges plastiques… toutes les déclinaisons sont possibles ! Petit tour d’horizon :

  • Les imitatives pures et dures, comme la Molix Frog, la Volkien Soul Kaeru live 40, 50 et 60.
  • Celles ayant des franges plastiques au rang desquelles on peut citer la Sebile Pivot Frog, les Volkien Soul Chibi kaen frog, Daiwa D-Frog, les Megabass Pony Gabot et Pony Gabot Jr.
  • Les grenouilles popper, comme la Daiwa P Popper frog, la Volkien Soul Kaeru pop live 60 ou l’impressionnante Smith KOZ Popper.
  • Celles en forme de leurre souple classique comme la Mister twister grenouille ou la Daiwa Prorex Micro Frog 35DF à monter tout simplement avec un texan.
  • Vous trouverez aussi certains modèles à hélices comme chez Heddon ou bien la Vickitan Buzz de Tsunami lures.
  • Vous en aurez aussi à bavette comme la Megabass Type X, la Molix Supernato.
  • D’autres avec une petite palette comme la Smith Baby Potofu ou la Storm Basho frog.
  • Ou bien encore des inclassables comme la Deps Basirisky ou la Reaction Strike Staggering Gomez, qui se déhanchent puissamment en surface grâce aux deux appendices arrières.
  • Mais c’est aussi oublier tout ce que le monde de la mouche peut nous offrir sorti de l’imagination de tous…

Bref, vraiment de quoi remplir des boites entières ! Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi aller voir du côté de l’Asie et plus précisément en Thaïlande, où vous trouverez des imitations pour le sneakhead des plus réalistes… comme les Lungyai frog, les Sakon frog pang… et bien d’autres (certaines imitant même des têtes de serpent.) !

Pêche des carnassiers à la grenouille en été
Une imitation rotative de chez Heddon. Elle appelle de loin!
Pêche des carnassiers à la grenouille en été
La Molix Supernato, un vrai 4X4!

Le matériel adapté pour pêcher à la grenouille

Cette pêche demande un peu de souplesse mais aussi de la puissance pour sortir certains carnassiers de leur cachette. Un ensemble casting est largement utilisé mais un spinning fait très bien l’affaire. La canne doit supporter de bons réglages de frein et le moulin en avoir un sérieux ! Ainsi, si le casting vous rebute, optez pour un modèle « traction » pour la mer. Il possède une bonne action de pointe avec une très bonne puissance emmagasinée dans le premier tiers du blank. Parfait ! Une puissance de 20/50 gr est une bonne fourchette. Evitez cependant les modèles estampillés « Jerkbait », ils ne possèdent pas la bonne souplesse en pointe, pour de bonnes animations.

Un corps de ligne en 15 kg et un bon bas de ligne également seront de la partie. Evitez les bas de ligne « corde à vache » qui font des vagues à eux seuls devant votre imitation. Un 35, 45°/°° suffit ici. Préférez le fluorocarbone ou le « Line resist » de Decathlon, qui sont de très bons produits ! Un bon mètre, voire un mètre cinquante est une bonne moyenne, car les tresses n’étant pas très discrètes, cela peut être à l’origine de certains refus. Une bonne et solide agrafe pas trop lourde devant et le tour est joué (Daiwa D-Snap taille M, par exemple.).

L’animation

Tout est fonction de ce que vous mettez au bout ! Une imitation à bavette ne s’anime pas comme une Daiwa D-Frog… Alors prenons-les par catégorie. Commençons par les imitations du type Mister Twister, qui sont de bons vieux leurres souples. Vous pouvez tout à fait les utiliser en mort manié avec une plombée en tête. Elles prennent de tout. Un simple classique ou un texan feront l’affaire. Dandinées dans les trouées de nénuphars, elles s’avèrent être très efficaces. Bas de ligne acier fortement recommandé !

Viennent ensuite, celles à bavette. C’est simple, elles s’utilisent comme un poisson nageur. Elles vous ouvrent donc le champ des pêches de sub-surface dans les endroits les plus encombrés. Evitez les herbiers trop denses cependant, elles ne feront que vous ramener des sacs de salade… En début de saison, elles sont parfaites quand les nénuphars ne sont pas trop développés ou n’envahissent pas encore toute la superficie devant vous.

Puis viennent les autres : les poppers rajoutent un effet gerbe qui n’est pas pour déplaire. Cela rameute de loin, ce n’est pas discret, bref c’est ce que l’on cherche.

Celles qui ne sont pas destinées à popper, sont forcément plus discrètes. Vous les animerez, comme les autres, par de petits coups de scion, comme le fait une grenouille pour se déplacer. Marquez des pauses, le brochet est un myope parfois, qui plus est dans les nénuphars ! Il n’est pas rare de le voir sauter à deux mètres de sa cible parfois !

Vous trouverez certains modèles qui vous offrent la possibilité de les remplir d’eau. N’hésitez pas ! Pressez-les à l’air libre et relâchez la pression en les immergeant. Ainsi, elles vont vous permettre de nombreuses choses :

  • Vous les lancerez plus loin. Ce n’est pas forcément un gage de succès mais elles passeront plus de temps en pêche.
  • Elles vont couler tout doucement à l’arrêt, comme une grenouille à l’agonie… Certaines avec leurs franges plastiques rendront alors un superbe effet ! Visez pour cela les trouées, lieux privilégiés de chasses des brochets dans les nénuphars.
  • Elles reviendront en surface à la moindre tirée. Vous pourrez alors effectuer une action en dent de scie des plus aguichantes !
  • Elles passeront plus facilement sous les nénuphars, ce qui est un plus pour le brochet quand ce dernier ne veut pas venir en surface…

Enfin, qu’elles aient ou non une bavette, une palette, des franges, etc. elles ont toutes un point commun : elles peuvent être lancées sur une feuille de nénuphar. Cette dernière va donc vous servir de « caisse de résonnance ». En effet, c’est l’ensemble de la feuille qui va transmettre l’impact de la grenouille à son arrivée. Une fois dessus, faites trembler votre imitation, vous verrez alors le nénuphar propager des ondes encore plus facilement que votre grenouille toute seule ! Pour appeler les carnassiers, c’est très efficace !

Pêche des carnassiers à la grenouille en été
Une grenouille est toujours à sa place quand il y a des nénuphars.

Le ferrage

LE point difficile ici ! Plus facile à écrire qu’à faire. A la surprise de l’attaque en surface (un brochet qui explose en surface, c’est quelque chose !), il faut rajouter le fait de retarder le ferrage. Il faut en effet attendre de sentir le brochet sur la ligne… et tirer dans le sens inverse pour assurer la prise. Bref, rester concentré est impératif, et se préparer mentalement à la surprise –et beauté- de l’attaque également ! Très visuel, je vous disais !

Et la mouche ?

Voila une pêche des plus sportive ! Quoi de plus fun que de sortir un poisson de tels obstacles avec de si fins fleurets ? Privilégiez une soie WF9F ou 10F, voire FL (pointe légèrement plongeante). Un bon frein encore une fois est conseillé. Regardez du côté de JMC, Sage ou bien Galvan pour des modèles sérieux et selon le porte-monnaie… Il en va de même pour les cannes, il faut de la qualité ! Aboutez 1m50 de 45°/°° en fluorocarbon à votre soie et mettez y un bas de ligne acier ou titanium. Encore une fois une agrafe solide est de la partie.

Vous trouverez de nombreux modèles de streamer grenouille, généralement en poils de cervidés, car ces derniers flottent. Si vous voulez les monter vous-même, voici une bonne base de montage :

Un simple 6 ou 8/0 à longue hampe, une soie de montage kevlar, des lamelles de lapin pour les pattes (qui est extrêmement mobile !), et des poils de cervidés pour le corps. Prenez l’ensemble en coloris vert olive/jaune ou blanc pour le ventre, et vous aurez une très bonne imitation de batracien ! Un système anti-herbe avec du gros nylon et vous voila parés !

Conclusion

Attaquer les carnassiers à la grenouille est riche en émotion. Vous pourrez les attaquer là où ils se sentent protégés et en sécurité. L’effet de surprise est alors total. Tout autant que pour vous lors de l’attaque !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer