Comment pêcher la carpe en barrage au printemps : 4 règles pour dérouler

Les mois de mai et juin sont des mois très propices pour avoir de bons résultats en lac de barrage. Il est possible de prendre facilement du poisson, voir même de réaliser de véritables cartons ! Voyons ensemble quatre règles très simples pour réussir ses pêches de printemps en barrage.

 

N°1 : Privilégier les bordures et les zones peu profondes !

Le printemps étant maintenant bien installer, les secteurs les moins profonds des barrages se sont réchauffer, permettant ainsi à la végétation aquatique et toute la faune qui va avec de se développer. A cette période ces zones présentent une source de nourriture naturelle importante pour les poissons de toute espèce, il s’agit donc de la base dans la recherche du poisson, cela peut être une baie plus ou moins grande mais également n’importe quelle bordure, à condition que celle ci présente une zone plus ou moins plate sur quelques mètres. Ceci dépend donc également du niveau d’eau des barrages en début de saison, si l’hiver et le début du printemps se sont avérer secs et peu pluvieux, les bordures intéressantes se retrouveront à sec, en revanche si les pluies ont été importantes les mois précédents, les bordures seront bien inondées, la pêche de bordure sera alors une valeur sure pour les pêches de printemps.

Pêche à la carpe en barrage au printemps
Des herbiers, des cannes au spot le long des bordures, une pêche simple qui réussit !

N°2 : Pêcher la végétation aquatique

Les différents herbiers aquatiques sont une manne de nourriture naturelle abondante pour les carpes, de nombreux insectes aquatiques et autres petites bêtes qui font le délice des poissons y trouvent le gîte et le couvert. Que ce soit un vaste herbier qui envahis une baie ou un petit herbier isolé en bordure, il y a fort à parier que les carpes de passage sur le secteur viendront fouiller à l’intérieur ou à proximité, ce sont donc des zones de premier choix pour le placement des lignes. Quelque soit la taille de l’herbier, il faut prendre le temps de bien faire le tour afin de comprendre par où le poisson peut arriver mais surtout à quel endroit les carpes viendront se nourrir, car certaines zones en périphérie de l’herbier seront bien plus productives que d’autres, il est donc important de bien analyser le substrat qui entoure le massif d’herbe, les zones de vase et de sable seront bien plus intéressantes à pêcher, car elles abritent généralement plus de nourriture que les zones de cailloux. Sur certains lacs de barrage très escarpés les herbiers sont pratiquement inexistant, il faudra dans ce cas recherché toute forme de végétation, arbres inondés en raison du niveau d’eau, frondaisons qui baignent dans l’eau… Bref, tout ce qui pourra servir de refuge à la nourriture des carpes.

Pêche à la carpe en barrage au printemps
Quelque soit le type de barrage il faut pêcher à proximité de végétation inondées.

N°3 : Garder la main légère sur l’amorçage

Même si la saison est bien avancé, il ne faut pas perdre de vue que les poissons n’ont peut être pas encore frayé, nous allons donc partir dans l’idée que la fraye n’a pas encore eu lieu. Dans ce contexte, malgré une eau qui dépasse déjà les 15°C, les carpes ne sont pas forcément en pleine boulimie, dans ce cas mieux vaut rester raisonnable sur les ambitions d’amorçage, il est toujours temps d’en rajouter si le poisson montre des signes de frénésie alimentaire, en revanche il ne sera pas possible d’en enlever si le poisson mange peu et timidement. Il est donc préférable de pratiquer une pêche au spot avec quelques centaines de grammes maximum d’appâts sur chaque spot, afin de déterminer rapidement les zones sur lesquelles les poissons s’alimentent. L’hiver est maintenant loin derrière nous, les poissons bougent beaucoup, sans pour autant parcourir encore de grandes zones, si un spot est visité par les carpes régulièrement, le premier départ ne met rarement plus de 24h à intervenir. L’avantage de pratiquer une pêche au spot est que cela va permettre de pratiquer une pêche active, en déplaçant et en ajustant rapidement les cannes qui ne déroulent pas. En revanche si vous savez de source sure que les carpes ont déjà frayer sur le barrage où vous planifiez votre session, il sera préférable de prévoir une grande quantité d’appâts, car dans ce cas précis les carpes qui auront frayer auront besoin de reprendre des forces après leurs ébats. Dans tout les cas, que les poissons aient frayé ou non, il faut prévoir une bonne quantité d’appât, justement au cas où ! Le milieu et la fin du printemps sont des périodes très aléatoires, suivant la fraie, les conditions climatiques et les niveaux d’eau, il est possible de se retrouvé face à des poissons affamés, ou au contraire, complètement indifférent à nos appâts, c’est la raison première pour laquelle il est préférable de garder la main légère en début de pêche, quitte à s’adapter en fonction de l’activité du poisson.

 

N°4 : La pop-up, le joker à ne pas négliger

Comme décrit plus haut, au printemps les carpes peuvent s’alimenter avec entrain ou au contraire de façon aléatoire, encore une fois ce n’est qu’une fois en action de pêche que l’on pourra avoir une idée de l’activité alimentaire du poisson. Toujours dans l’esprit de pratiquer une pêche active afin d’essayer de prendre un maximum de touche, proposer un appât décoller permet d’inciter plus facilement les poissons à s’en saisir.

La pêche d’herbier en bordure avec une pop-up sur un amorçage léger m’a régulièrement très bien réussi en lac de barrage au printemps, il est possible de prendre beaucoup de poisson, tout en pêchant simple !

La couleur peut également avoir son importance, dans une eau claire des teintes violette et rose sont mieux perçues par les carpes, il ne faut donc pas hésiter à présenter au moins une canne ou deux avec une bouillette flottante dès le début de la pêche. Que ce soit en spot ou sur un amorçage plus conséquent, la pop-up reste un excellent joker puisqu’elle va permettre d’enregistrer des touches plus rapidement, et donc de pouvoir prendre plus de poisson par tranche de 24h.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer
Partagez
Tweetez
WhatsApp
Email