Patrice Lecot, une machine à pêcher

On ne présente plus Patrice Lecot, pêcheur régulier sur les plus grands enduros de la France entière, Patrice est très connu sur le circuit de la compétition. Il fait partie également du Team Big Carp depuis le début de cette société. Patrice ne donne jamais d’interview mais pour le magazine 1max2peche, ce dernier a répondu présent immédiatement et se livre corps et âme à la salve des questions qui suivent.

Bonjour Patrice, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

 Bonjour à tous. Je m’appelle Patrice Lecot, j’ai 55 ans et j’habite un petit village dans l’Essonne (région parisienne). Je suis marié avec Christelle, qui me suit assez régulièrement sur les salons.

 patrice-lecot-big-carp-01

Je crois que tu as un parcours assez atypique, peux-tu nous en dire un peu plus ? Depuis combien d’années pêches-tu notre cyprin favori ?

J’ai pris ma première carpe à l’âge de 8 ans. A cette époque, je découvrais la pêche de notre cyprin favori avec mon père et mon grand-père. Je l’ai ensuite pêché toute mon adolescence jusqu’à ce que commence la vie active où j’ai dû arrêter. Effectivement, mon premier travail ne me permettait pas de pêcher régulièrement. Ensuite, j’ai repris une activité pêche juste avant que les techniques de pêche moderne de la Carpe arrivent en France.

 

Comment as-tu découvert la pêche de la carpe?

J’ai appris à pêcher avec mon grand-père sur une petite rivière. C’est bien grâce à lui que j’ai compris les vertus de la patience de la pêche à la carpe et c’est aussi à cette occasion que j’ai découvert la pêche en rivière. A cette époque, on pêchait la carpe au pain et à la pomme de terre. C’est avec ce dernier appât que j’ai pris ma première carpe ! Un poisson de 5 kg qui était à cette époque, et pour moi, un gros poisson. Bien sûr, nous n’avions pas le matériel de maintenant. Je pêchais à ce moment-là avec une canne en bambou plus lourde que moi, monté sur un moulinet à mouche et une tresse grosse comme du câble à vélo.

 patrice-lecot-big-carp-02

Pêches-tu d’autres poissons que Dame Carpe ?

 J’ai pratiqué la pêche au coup pendant quelques années. En fin de saison, il m’arrive d’aller pêcher le carnassier. Mais la pêche pour qui je consacre toute ma passion et qui me fascine, c’est Dame Carpe. Même en hiver, souvent les poissons sont moins stressés car il y a moins de pression de pêche.

 

 Quelle(s) pêche(s) préfères tu et pourquoi ?

 La pêche que je préfère est celle de mes débuts : la pêche en rivière ainsi que les grands Lacs.  Dans ces différents endroits, je me retrouve en pleine nature, avec la difficulté de pêche, et aussi de prendre des poissons sauvages avec souvent des combats magnifiques, sur des carpes qui sont de vraies torpilles, qui laisseront toutes leur énergie avant de se rendre et de monter dans l’épuisette.

 

Quels sont tes records personnels ?

 Mes records en France sont : Une commune de plus de 28 kg, une miroir de plus de 26 kg et un amour blanc de 22 kg.

 

Quels sont tes terrains de jeux favoris ?

 Mes terrains de jeu favori ont souvent été les enduros. J’ai participé et je participe encore à de nombreux concours. C’est ma passion de me mettre toujours au défi. J’adore la compétitivité avec d’autres personnes qui ont aussi cet esprit de gagnant. Les participants sont souvent les mêmes personnes et sont plus des amis que des adversaires. Mais malheureusement, cet esprit se perd.

 

Pêches-tu dans d’autres pays ?

Oui j’ai eu la chance de pouvoir participer à quelques enduros en Belgique et de pouvoir pêcher avec John en Italie ou était réuni le Team Big Carp Français et Italien.

 

Depuis combien d’années pêches-tu pour Big Carp et pourquoi ?

Je n’ose pas te répondre ! Je vais pratiquement vieillir de 20 ans ! La société Big Carp, à cette époque, venait de naître depuis très peu de temps. John avait besoin de personnes pour représenter la marque en France. Par l’intermédiaire de notre ami en commun, Serge, il me proposa de rentrer dans l’équipe, car en ce temps-là on ne parlait pas de Team. J’ai accepté sans hésiter. J’avais rencontré John avec qui j’avais pas mal discuté sur la première journée porte ouverte du magasin “Concept pêche”. Ce magasin a été le premier à distribuer les produits Big Carp en France. John m’avait vraiment plu sur ses explications de stratégies de pêche, mais aussi sur la conception et la qualité de ses produits. C’est tout simplement comme ça que nous sommes devenus amis, avec la même passion de vouloir faire avancer en permanence la société, surtout d’avoir nos clients comme des amis.

 patrice-lecot-big-carp-03

Dans la gamme de produits Big Carp, as-tu un produit fétiche ?

Effectivement certains produits me tiennent à cœur dans la gamme. Le premier est le Biomix Selfish qui est un passe partout en toute saison et qui me suit partout. Le deuxième est le parfum Fruit Bomb qui a révélé John et le Méga Salmon, des valeurs sûres! Je ne pars jamais en session ou en enduro sans avoir ces produits avec moi. Quant aux cannes, ma préférée est la Mirage ULR, c’est une canne qui est polyvalente et qui s’adapte à toutes les pêches en rivière, en étang, en lac et en long range (Longue distance).

 Sur une année, combien de temps passes-tu à la pêche, enduro compris ?

 Pour ma femme beaucoup trop ! Pour moi pas assez ! Mais je dirais environ 80 nuits au bord de l’eau sur une année.

Tu préfères pêcher seul ou accompagné ?

Je pêche souvent seul, car mes pêches sont souvent basées sur des pêches rapides. Mais quand je pars en session, je pars avec un ami qui partage la même passion que moi.

 patrice-lecot-big-carp-04

Comment abordes-tu une nouvelle destination de pêche ?

Je la prépare souvent longtemps à l’avance en me renseignant et en récupérant le plus d’informations possible sur les fonds, sur les zones préférentielles de pêche etc, etc… En arrivant sur place, je quadrille intensément la zone de pêche pendant des heures, tout en observant si des poissons bougent plus à certains endroits que d’autres. Je passe ensuite l’échosondeur pour me donner une idée des fonds et des obstacles et non pour y trouver les poissons, car très souvent la tenue des poissons n’est pas celle de leur alimentation. Si le bateau n’est pas autorisé, j’utilise une canne avec un marqueur sondeur pour trouver mes spots de pêche. Je ne poserais jamais une canne sans au préalable sonder minutieusement.

 

Préfères-tu les amorçages à long terme ou les produits instantanés ?

 Je ne pratique pas l’amorçage à long terme. Les produits qui m’accompagnent me permette de faire répondre les poissons à très court terme et parfois instantanément.

 

Boost tu tes esches et avec quel produit ?

Non pas tout le temps. Mais ceux que j’utilise le plus souvent sont le BHA ou le Super Food. Ils me permettent de napper la bouillette avant de lancer. Ceci me permettra d’apporter à mon approche une zone d’attraction et un signal de nourriture très fort.

patrice-lecot-big-carp-05

 

Un petit mot pour les lecteurs d’1max2peche ?

La pêche à la carpe est une passion ! Alors partageons-là tous ensemble, avec Dame Nature à qui nous devons beaucoup. Respectons là !!! Et bonne pêche à tous…

Merci Patrice pour cette interview. Bonne pêche l’ami et à très vite…  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page