Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Au Salagou la difficulté liée à la pression de pêche compense la grosse population de brochets

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait

Après avoir vu comment pêcher le brochet au big bait, continuons maintenant par le plus important :  les postes. Je ne vais pas vous mentir, ce sera ce paramètre qui doit occuper votre esprit et vous obséder ! En effet vous allez à force maitriser la méthode, le matériel et le leurre, mais maitriser les postes sans doute pas.

Les postes pour pêcher le brochet au big bait

Les bordures

Il y a un type de poste évident qui reste bon quasi toute l’année : les bordures, ici rien d’original. Elles seront d‘autant bonnes qu’elles plongeront assez vite avec au moins 2 mètres d’eau à 10 mètres du bord. J’ai remarqué que pour les falaises les brochets se font plus souvent prendre en longeant le fond plus qu’en surface, comme c’est le cas pour les bordures plus conventionnelles. Attention à un grand inconvénient des bordures : ce sont les secteurs les plus pêchés, donc si vous avez quelques confrères pêchant big bait il sera préférable de minimiser le temps passé sur les premiers mètres du bord car comme tout poste : plus la pression de pêche grandit, plus l’efficacité baisse.

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Un poste qui incite à pêcher les bordures.

Les haut fonds

Ici aussi c’est un classique. Je commence à l’aborder du plus loin, en passant juste en surface au dessus. Ensuite à vous de voir si vous souhaitez insister, dans ce cas vous pouvez relancer d’un autre angle, voire longer le fond de chaque côté du haut fond.

 

Les pointes

On peut aborder très vite une pointe, de la même façon qu’une bordure, sauf qu’au lieu de lancer contre le bord on effectuera un lancer contre le bord, puis un lancer côté large et ainsi de suite en avançant doucement jusqu’à passer la pointe. Pour pêcher une pointe en profondeur on peut aussi venir du large, faire 3 lancers successifs en approchant petit à petit : direction le bord, puis à gauche, puis à droite. Si vous commencez dans 20 mètres d’eau il vous faudra un leurre très plombé sinon ce sera interminable. Enfin vous pouvez aborder une pointe immergée comme si elle était émergée, c’est-à-dire la contourner et pêcher sa pente. Si vous sentez bien ce poste vous pouvez cumuler les approches et passez 1 h sur une pointe, ce qui n’est pas spécialement utile quand on cherche les poissons actifs en power fishing, mais certaines fois cela peut faire le poisson de la journée.

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
La question du matin : où pêcher ?

Les herbiers

On parle de grands herbiers, qui couvrent plusieurs lancers. Ici il n’y a pas spécialement de directions à viser en général, arrangez-vous pour l’aborder comme le vent et votre moteur vous arrange, puis vous pouvez lancer par exemple devant vous pour prospecter là où passera votre bateau, puis ensuite 2 fois une série de lancers gauche / droite par exemple. Il vous faudra surveiller l’eau libre entre le haut des herbiers et la surface, et des fois seuls des leurres sans aucun plomb pourront s’en sortir sans s’accrocher. Le Gps de votre sondeur s’avérera utile si vous souhaitez refaire un passage 50 mètres sur le côté de votre précédent passage pour prospecter parallèlement une autre partie de l’herbier.

 

En pélagique

« Pélagique » c’est-à-dire que vous prospectez l’eau, sans aucun poste à proximité. Il vous faudra là vraiment raisonner en secteur, par exemple une entrée de baie, un rétrécissement ou tout autre endroit qui vous plait. L’approche sera la même que pour pêcher un herbier, avec des lancers dans toutes les directions. Suivant la profondeur vous pourrez alterner les profondeurs voire pêcher contre le fond (dans ce cas là « pélagique » est un abus de langage car cela devrait concerner un poisson qui est loin du fond, mais la méthode est similaire).

 

Au sondeur

Pour débuter la journée, ou quand rien n’a fonctionné, ou quand vous sentez que c’est le moment, vous pouvez naviguer sondeur allumé et observer. Toutes les infos seront bonnes à prendre : par exemple que les échos de poissons fourrages sont dans telle profondeur pour trouver un poste (pointe, plateau etc.) pile à cette profondeur. Ou tout simplement pêcher les échos : soit les gros échos, ou les bancs de vifs, pour chaque cas vous arrêtez le moteur et lancez votre leurre à l’endroit présumé, cela ne fonctionnera pas souvent, mais vous n’oublierez jamais la fois où ce sera le cas !

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Tout à fait le genre de banc de vifs qui mérite un essai.
Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
115cm pris juste en lançant sur un banc de vif repéré au sondeur.

Enfin, quel que soit les postes que vous essaierez, forcément vous allez instituer des habitudes avec le risque de passer à côté de pas mal de possibilités. Vous devez profiter de l’avantage du big bait, il se voit de loin, pour instituer une routine à chaque journée : essayer au moins 1 heure par jour un endroit que vous n’avez jamais pêché de votre vie, même si cela semble le plus mauvais poste possible.

 

La touche

Je ne veux pas vous stresser… mais en quelques secondes vous pouvez perdre tous les efforts, temps, et argent dépensés si vous faites des erreurs ! Le principal problème sera de conserver une attention au top des heures et des jours durant sans action ni touche. Pas vraiment de solution, à part un mental en acier qui vous dira que le record sera à ce lancer, puis au prochain, puis au prochain… Trouvez aussi une position confortable sur le bateau qui vous laisse toute ampleur de ferrer facilement.

Le second problème sera de ferrer très fort, sans pour autant décrocher si vous encaissez un énorme rush la seconde suivante.

Dans les faits soyez toujours prêts : le brochet peut prendre le leurre dès que le leurre touche l’eau, tout comme 1 seconde avant de le retirer de l’eau dans vos pieds. Ensuite que ce soit un frôlement, une tape, un déplacement une seule sanction : un ferrage très dur de toute la canne, voire aussi en pivotant votre corps. Si vous ne devez garder qu’un conseil en tête c’est celui-ci, car les personnes que j’ai vu peiner à sortir des brochets ont toutes ce point commun : elles ferrent mollement. Rentrer un 3/0 dans une gueule sans aucune chair à 40 m de distance demande une force certaine. Soit vous avez le réflexe de mettre le pouce sur la bobine en ferrant pour tout bloquer, soit vous serrez le frein en avance, à vous de voir. Par contre après le ferrage soyez doux. En général le combat se passe sans trop d’obstacles, donc desserrez un peu le frein et laissez aller le brochet, il se fatiguera assez vite, tirer dessus n’apportera que chandelle ou décroche. Baissez la canne si vous le voyez venir en surface et vous échapperez à un coup de gueule qui expulsera l’hameçon. Ensuite amenez-le doucement dans l’épuisette assez grande, et c’est gagné !

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Tout le matériel à préparer quand le poisson est au calme dans le filet.
Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Laissez votre poisson dans l’épuisette le temps de tout préparer sur le bateau.

Soin du poisson

Il n’y a pas 50 façons de prendre soin de vos poissons trophées, si vous n’avez pas une grande épuisette, des longues pinces et un tapis de réception, vous abimerez vos prises. Mais même avec tout ça il faut bien les utiliser. Premièrement pêcher sans épuisette rallongera le combat donc fragilisera le poisson. Ensuite laissez le poisson dans l’épuisette le temps de préparer tout votre matériel : gants, appareil photo, pinces, tapis mouillé, mètre. Un vivier est dur et trop petit, autant éviter. Montez le brochet avec l’épuisette, et décrochez-le au plus vite, quitte à couper quelques mailles ou bas de ligne, ce n’est pas grave. Ensuite ne prenez jamais un gros poisson à une main, tout son poids le tassera, rappelons qu’il n’est pas fait pour supporter la gravité terrestre. N’hésitez pas à arroser le poisson, mouillez vous les mains et les avant bras, portez toute votre attention sur le poisson pour le maintenir quand il se débat, ne le soulevez jamais de toute votre hauteur pour ne pas risquer la chute, et restez plutôt à genoux. Faites des photos au plus vite et normalement en moins de 2 minutes il rejoint l’eau. Là maintenez le droit, et attendez qu’il reparte de lui-même sans mouvement de va et vient inutiles et traumatisants. Des fois cela peut être long, quelques minutes. Arrangez vous pour rester sur une profondeur raisonnable (entre 5 et 10 mètres) car s’il est très fatigué il peut se poser au fond directement. S’il flotte une solution peut être de le mettre verticalement tête en bas dans l’eau, et de le projeter au fond.

Où pêcher le brochet au leurre souple type big bait
Il faut faire attention pour que la remise à l’eau se fasse dans d’excellentes conditions.

Les résultats

Pêcher au big bait devra vous faire complètement réviser votre attitude face aux résultats. En effet on apprend en général à la pêche des carnassiers à essayer plusieurs méthodes durant la journée pour voir laquelle est la bonne ce jour, or au big bait en général vous n’aurez pas de touche, donc cette rassurance est impossible. Il faut partir confiant, en votre leurre, en votre méthode, et essayer les postes et secteurs sans vous décourager.

On peut diviser les eaux en deux : les « très peuplées » et les « normales ». Dans les « très peuplées » j’inclus des endroits tels que le lac d’Orient, le Salagou, le Grand large, les lacs landais. Ce sont souvent des endroits herbeux qui permettent aux brochets de se cacher de la pression de pêche, et donc de prospérer. Dans ces endroits pêcher big bait vous fera quand même obtenir pas mal de touches de poissons de 50/70 cm, et donc ce sera moins dur mentalement de persévérer. A contrario les très grands poissons seront plus rares, vos confrères pêcheurs et les petits brochets ne participeront pas à des conditions optimales de sélection.

Quant aux eaux « normales », cela correspond aux lacs de barrage du centre de la France notamment, aux lacs naturels, aux rivières aussi, où les brochets ne peuvent se cacher et finissent assez vite dans un vivier, ce qui réduit la population. Dans ces eaux pêcher big bait vous fera vivre beaucoup de journées à 1 touche, voire à zéro ! Par contre peu de pêcheurs forcément le feront, et peu de petits brochets vous gêneront, ainsi dans l’année en persévérant vous pourrez toucher un poisson de taille exceptionnelle que peu de pêcheurs toucheront ne serais ce qu’une fois dans leur vie… Chacun choisira, car en effet lancer 200 gr 1 semaine durant sans touche cela relève plus de la punition que du plaisir.

Vous voyez que contrairement à ce que l’on peut penser la technique est très facile, la maitrise du matériel aussi. Le plus dur sera de penser en « secteur » de pêche et non plus en poste, mais surtout il faudra se raisonner et oublier toutes les attentes et habitudes classiques des pêches normales au carnassier. Enfin ne prenez pas peur pour autant, il y a aussi une méthode ludique de pêcher swimbaits, quelques heures en été quand on sent bien tel ou tel secteur, avant de reprendre vos pêches normales.

 

Ne manquez plus rien ! Recevez chaque nouvel article paru sur 1max2peche directement sur votre email !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *