Pêche au coup : les origines de la pêche à l’anglaise !

L’utilisation du moulinet à la pêche à l’anglaise permet de chercher le poisson au large. Apparue vers les années 1960, cette variante de la pêche au coup permet de chercher les poissons à grande distance. Pêche au moulinet par excellence, le pêcheur, suivant la distance et la profondeur, modifie la plombée ou le waggler sans changer de ligne. Belles et légères les petites anglaises sont très séduisantes.

Lorsque ces cannes souples, légères et agréables au toucher furent présentées au grand public, les pionniers de l’époque avaient déjà compris tous les avantages que cette technique pouvait apporter à la pêche au coup. L’un de ces pionniers,  Daniel Maury, fut certainement « le » précurseur de cette pêche en France et même l’inventeur du nom : la pêche à l’anglaise (*).

* Les secrets du pêcheur à l’anglaise. Daniel Maury. Editions Bornemann

 

UNE TECHNIQUE ISSUE DU COUP PERMETTANT DE PÊCHER  AU LARGE

Cette désignation fut bien nommée puisque ce sont nos voisins d’Outre Manche qui ont mis au point cette technique. Les pêcheurs français adaptèrent cette pêche au moulinet aux spécificités de nos cours d’eau et dès le début des années 70 les fabricants emboîtèrent le pas à ces quelques pêcheurs d’avant-garde comme Fortuné Jaguelin et Guy Hébert qui furent de fervents partisans de «cette nouvelle pêche au coup». Petit à petit, la pêche à l’anglaise s’est développée, initialement dans le milieu de la compétition, avec une belle victoire française en Angleterre en 1976, puis ensuite, très rapidement vers les pêcheurs de loisirs.

Cet engouement s’explique notamment par le fait que les sensations que cette technique procure sont absolument inédites car la défense du poisson est directement communiquée au pêcheur par l’action de cette petite canne, légère, souple et tellement agréable à utiliser. De plus, elle permet d’atteindre le poisson là où il ne s’y attend pas !

Pêche à l'anglaise
La dimension des wagglers peut surprendre le pêcheur débutant.

Une sous-technique du moulinet

L’utilisation du moulinet permettant de pêcher différemment, d’autres sous-techniques furent aussitôt déclinées par ces précurseurs. Certes la pêche au waggler, mais aussi le stick, la bolognaise et le feeder. La difficulté principale des pêcheurs qui s’initient à la pêche à l’anglaise est d’oublier le principe de la ligne traditionnelle. En effet, lorsque l’on pêche au waggler, c’est lui qui entraîne la ligne et la plombée… tout le contraire de la pêche classique, puisque ce sont les plombs qui filent vers l’eau suivis par le flotteur. La conception de cette « logique mécanique » (le plus lourd entraîne le plus léger) explique que certains échouent dans cette technique et préfèrent la pêche à la bolognaise qui respecte la conception du coup traditionnel au «bouchon».

 

L’ANGLAISE EST PLUS LÉGÈRE QUE LA GRANDE CANNE

Le matériel pour la pêche à l’anglaise est plus léger mais demeure technique. Au lieu des grandes cannes lourdes à emmanchements qui limitent la pêche à une dizaine de mètres, l’anglaise procure des plaisirs évidents : celui d’atteindre du poisson avec une grande précision à 30 ou 40 mètres de la berge, et généralement des poissons plus gros que sous la bordure. La pêche à l’anglaise est donc particulièrement indiquée en plan d’eau ou rivière lente.  Dernier atout, le matériel est moins onéreux et moins encombrant que la pêche à la canne classique.
Aux charmes indubitables, souples, belles et légères, les petites anglaises vont vous séduire, c’est certain.

 

RÉSUMÉ

  • La pêche à l’anglaise est une technique créée par les pêcheurs d’Outre Manche.
  • Il s’agit d’une des pêches au moulinet apparue voici plus d’une quarantaine d’années.
  • Elle permet de prendre de beaux poissons sur des nylons fins à de longues distances.
  • Il est possible de modifier la plombée ou le waggler sans changer de ligne.

Un commentaire

  1. vous avez un très bon site tout y est bien expliqué les technique de pêche le chois des articles merci pour tout ses bon conseil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer