Les nouveaux accessoires du carpiste à avoir au bord de l’eau

Le pêcheur de carpes est traditionnellement fan d’électronique. Les nouvelles technologies nous apportent toujours plus de solutions et nous sommes nombreux à y succomber. Voici quelques appareils géniaux qui changent vraiment la pêche ! C’est la version électronique des NAC, avant un prochain volet sur les accessoires mécaniques qui sont tout aussi indispensables…

Le GPS, indispensable pour le pêcheur en lac

Pouvoir enregistrer le point d’un haut fond prometteur, cela révolutionne la pêche en grand lac. Les pêches approximatives deviennent un lointain cauchemar pour ceux qui ont gouté au boitier GPS. Pour la plupart des carpistes, il s’agit souvent de dégoter un modèle abordable, compact et facile d’utilisation. Il sert essentiellement à la navigation et aux déposes de lignes. Le boitier GPS permet de se passer d’un échosondeur, pour gagner en poids, en volume et en « énergivore ». Certes, les échos actuels offrent une option GPS, mais ce GPS portatif offre une alternative bien plus simple. Logé dans votre poche, il vous aide à atteindre un spot précis de nuit, sur un secteur préalablement repéré (haut fond, tâche de graviers, obstacles). Le critère prépondérant pour arrêter son choix doit obligatoirement passer par une réflexion sur la précision : en effet, la plupart des produits ne peuvent garantir une précision correcte pour les besoins de la pêche (inférieure à 5m). 1 à 3 m est largement préférable pour localiser un spot. Son utilisation vous permet de garder en mémoire tout ce que vous voyez et ainsi de peaufiner une base de données construite sur des années pour quadriller toutes les cassures, les hauts fonds, les grands plateaux… C’est une expérience de court et de long terme qui donne une nouvelle dimension à la pêche de la carpe. L’enjeu sera de bien comprendre le degré de précision de votre appareil. Vous en trouverez des peu onéreux sur le bon coin. Faites donc faire des tests de précision au vendeur dans son jardin avant d’acheter ! Dans les bons GPS du marché, il y a eu notamment le mythique FISH FINDER H2O de LOWRANCE. Du côté de chez Garmin, Humminbird et Navicom, vous devriez trouver votre GPS à coup sûr.

Accessoire carpiste
Ultra intéressant pour le carpiste de grand lac, le GPS portable.

Chargeur solaire VOLTAIC

Depuis la fin de la commercialisation de la marque KeepSun, on est bien en peine de trouver un vendeur passionné qui s’adresse au marché de la carpe… Néanmoins, on a trouvé Voltaic. Afin de vendre son chargeur solaire pour ordinateur portable « Voltaic 10 Watt », le fabricant a eu l’intelligence de nous parler très concrètement des temps de charge et des performances. Car au final, c’est ce qui nous intéresse. Concrètement, la batterie fournie avec le chargeur solaire se charge complètement à partir de 12 heures de soleil direct ou de 6 heures du chargeur secteur. Au bord de l’eau, tablez sur 1,5 heure d’ensoleillement pour le rechargement d’un smartphone. La batterie pleine charge jusqu’à 7 smartphone ou 3,5 recharges d’une caméra DSLR, ou 1,7 recharge d’une tablette numérique 10″ ou bien encore 1 ordinateur. Voilà pour des notions claires. Ce kit chargeur solaire est un modèle nomade et assez léger puisqu’il pèse 1 kg. Il est composé de 3 panneaux solaires monocristallins pour un total cumulé de 11 W avec sa batterie Lithium 72 WH multi modes de rechargement. C’est un grand plus de pouvoir charger cette batterie de 3 manières possibles : depuis l’allume cigare, sur secteur, ou via l’énergie solaire des panneaux. Les sorties sont en USB de 12Volts et 19 Volts, avec une compatibilité PC et MAC. Ce qu’on apprécie, c’est le bon compromis dans la taille et la performance du produit. Même si cela reste un chargeur d’appoint, il est tout de même plus puissant que tous les mini chargeurs qui inondent le marché pour des performances médiocres. On pense notamment à tous ces chargeurs gadget de type « pocket » qui peinent à fournir 1 charge au smartphone. Les panneaux solaires sont des monocristallins de haute qualité, légers et bénéficiant d’une haute résistance aux chocs et aux UV. Ils sont reliés et fixés en série pour une dimension totale de 66 cm x 34 cm avec une épaisseur de 5 mm. La batterie fait 18.5 x 12.5 x 1.6 cm. Vous êtes couverts par 2 ans de garantie sur le panneau solaire et 1 an sur la batterie… de quoi prendre le soleil l’esprit tranquille. Idéal dans toutes vos sessions pour alimenter d’autres NAC !

Accessoire carpiste
Transformer l’énergie solaire, c’est un atout en session.

Chargeur universel RAVPOWER

Plus classique mais moins prise de tête, le chargeur « portable », celui qui est la plupart du temps bien chargé à bloc à la maison avant le départ à la pêche. Le RAV Power 26800mAh est présenté comme le plus puissant des chargeurs sur Amazon. La plupart des autres modèles ont une puissance de moins de 20 000 mAh. Ce qu’on peut en dire c’est qu’on a testé depuis 1 an et c’est plutôt performant. Cela charge un I-Phone 6 environ neuf ou dix fois. Avec sa technologie I-SMART, il détecte automatiquement et délivre un courant adapté à votre appareil. Le RAV Power se présente sous la forme d’un boitier en longueur avec 3 ports USB avec une sortie de 5,5 ampères combinés. Vous pouvez charger en même temps trois appareils. La technologie RAV POWER est assez intuitive. A part un bouton pour afficher la charge, il n’y a rien à faire. Branchez vos appareils et la charge commence automatiquement. La batterie intelligente en Lithium-Ion A+ accepte plus de 500 cycles de charge. Elle détecte et se protège contre les courts-circuits potentiels et les suralimentations. La batterie s’arrête automatiquement dans le cas d’un tel souci. En définitive, c’est un très bon chargeur, avec un très bon SAV -si besoin- et une garantie de 18 mois avec extension possible (voir selon le vendeur en ligne) même si on notera une globale intolérance aux chocs. Soyez précautionneux. Dédiez-lui une mallette ! Ne le jetez pas dans le carry all ! Enfin comme pour tous les modèles de chargeurs universels du marché, la puissance annoncée est un peu fallacieuse (en général 15% plus de la réalité), mais ça reste tout de même un modèle de très grande capacité.

Accessoire carpiste
Un chargeur puissant pour répondre à nos besoins croissants…

Chargeur : ne lésinez pas

Malgré la nature outdoor de son activité, le pêcheur a envie d’être toujours plus connecté aux autres. Les besoins grandissants des énergivores smartphones, caméras et autres tablettes se font ressentir. A chaque nac son chargeur adéquat. Mais une règle à retenir, oubliez les gadgets et choisissez des chargeurs parmi les plus puissants du marché. Il est inutile d’investir dans un chargeur pocket qui sera déchargé de moitié au moindre froid.

Accessoire carpiste

L’appli audacieuse BE ON SSIL

C’est la seule petite excentricité de cette liste de NAC, dans le sens où ce n’est pas un « appareil électrique ». Be On Ssil… est une géniale appli qui cartographie le fond. Mais d’abord ça veut dire quoi Be On Ssil ? Rien du tout, c’est juste une anagramme liée au nom de son développeur Raphael BELISSON. Belisson devenant BE ON SSIL ! J Il a mis tellement de cœur à l’ouvrage qu’il y a aussi mis de son nom ! C’est un projet fou qui commence à prendre de l’ampleur. S’il a fait grincer quelques dents au départ par le faible nombre de cartes disponibles, aujourd’hui l’offre s’étoffe. Le territoire français est loin d’être maillé mais il y a peut-être de petites perles à trouver à côté de chez vous. Le principe de paiement est le suivant : 1 euro le kilomètre de secteur. C’est-à-dire que pour connaître votre bief préféré de 20 kilomètres de linéaire, il vous en coûtera 20 euros. Et parfois bien moins car l’appli n’est pas avare de bouts de secteurs gratuits ou de tronçons à gagner en suivant la page facebook animée par Raphael. Pour finir, on a testé. Et il faut admettre que pour de petites sommes, on gagne des années et des années de sondage. On ouvre véritablement les yeux sur les secteurs cartographiés. C’est une authentique « claque » que de visionner un secteur qu’on pensait connaître sur le bout des doigts. Oui on connaissait bien quelques trous et hauts fonds, mais dans les très grandes lignes et dans aucun détail !

Accessoire carpiste
L’appli Be On Ssil nous dévoile le dessous des rivières !

Enceinte W-KING

Derrière ce nom de « W-KING IPX6 » se cachent des haut-parleurs au design de petite boite carrée. Avec sa poignée en forme de lanière, la prise en main est immédiatement très agréable. On a envie de le trimballer de partout. Et c’est le but ! En ville… comme à la pêche car ce boitier résistera aux pires sessions. Etanche à l’eau, à la poussière et antichoc il se logera dans votre carry all sans attention très particulière.   Sa technologie est moderne. C’est du « Bluetooth 4.0 ». Kesako ? Et bien en fait, l’enceinte peut se connecter à votre tablette ou smartphone en quelques secondes. Question autonomie, comptez 4 heures de charge pour bien remplir la batterie intégrée de 1500 mAh. Vous aurez ainsi 8 à 10 heures de temps d’écoute. Question plaisir, c’est le pied ! Un accessoire qui devrait fleurir dans un coin de toutes les bonnes Tackle box. Le partenaire idéal de vos longues sessions… car parfois… mieux vaut une bonne enceinte qu’un mauvais binôme ! La distance de transmission est de 10 mètres. Le produit a un encombrement de 9,6cm par 8,8cm par  5cm pour un poids de 267g. Il est doté d’un son vraiment excellent, clair et net. Et on ne sait pas comment la marque a fait pour condenser autant de puissance dans un si petit appareil car on peut vraiment « faire péter les watts !». Le mot de la fin : largement testé et approuvé en session ! Il accepte les cartes TF (comme celles du téléphone) pour jouer en boucle vos playlists. Pour une quarantaine d’euros, vous avez le son de votre salon à la pêche ! Sur le bateau ou du bord, c’est du bonheur !

Accessoire carpiste
W-King, une enceinte, pas indispensable, mais qui rend vite addict !

Lampe de Biwy intelligente PROWESS

Dans un monde toujours plus assisté par l’électronique, on ne rechigne pas à y voir clair en plein nuit pendant un départ. C’est un peu ce que vous propose cette lampe de biwy signée Prowess. Elle agit potentiellement comme une simple lampe à led avec de multiples réglages d’intensité lumineuse, mais elle se connecte aussi à vos détecteurs de touche et s’avère être un complément de votre centrale sans fil. Vous pouvez la disposer à un endroit stratégique pour vous aider à sortir du  biwy en courant lors de la touche. Elle s’allumera à chaque départ pendant la durée programmée. On peut configurer le mode, et obtenir une lumière fixe ou flashante d’une durée de 5 à 20 secondes. Non seulement elle peut éclairer votre chemin mais elle indique aussi la couleur du détecteur concerné. Finalement, c’est à vous de jouer et d’être inspiré pour le positionnement optimal de votre lampe. Que ce soit comme plafonnier du biwy grâce à son système aimanté ou comme lampe d’extérieur avec son crochet qui se fixe à n’importe quelle branche. Pour la trouver en ligne, son nom exact est « Biwy lamp and receiver ». A noter qu’elle est uniquement compatible avec les détecteurs Prowess.

Accessoire carpiste
Une lampe qui détecte vos touches en s’allumant à chaque départ !

Go Pro, la reine du POV

Toujours pas détrônée sur le marché des caméras embarquées, la Gro Pro commence à sentir un peu la concurrence. Tout le monde propose des petits modèles qui lui ressemblent. Avec souvent deux différences notoires : des batteries faiblardes et un coût plus bas. Go Pro, c’est un prix onéreux justifié par le leadership mondial d’une caméra géniale. On a eu la 2 la 3 la 4. On est déjà et toujours has been avec la Go Pro 5 qui vient de sortir et pour laquelle vous devrez débourser 430 euros pour la version black édition. Elle a quoi de spécial la Go Pro 5 ? Rien de révolutionnaire mais plein de petites choses en plus, et un nouveau look. Par exemple elle filme en 4K à 30 images/s et en 1080p à 120 images/s. Elle assure des plans jusqu’à 10 mètres sous l’eau sans aucun caisson étanche. Elle a enfin accentué le visionnage sur l’écran arrière et son aspect tactile. Les pêcheurs de carpes fixent en vidéo des relâches ou des mises à l’épuisette qui font des purs souvenirs. La Go Pro permet aussi de tester sa fonction timelapse de jour comme de nuit et de filmer ses combats avec un harnais de poitrine pour un angle parfait à donner au spectateur de votre vidéo. Les carpistes sont des contemplateurs, rois de l’image… et la go pro leur va si bien.

Accessoire carpiste
La célébrissime Go Pro, modèle Hero 5 Black.

Le voyant lumineux de B-TWIN

Ce petit objet est conçu à l’origine pour améliorer la visibilité des cyclistes sur la route. Il se nomme exactement Eclairage « VIOO CLIP 300 ». Vous trouvez cette mini lampe au rayon vélo de Décathlon.  Certains carpistes se l’approprient déjà ! En effet, il est très intéressant en matière de sécurité, notamment pour retrouver son campement. Qui n’est jamais parti à la hâte en bateau et ne s’est pas retrouvé dans une galère phénoménale pour revenir au campement ? Avec le VIOO Clip, vous réduisez les risques de vous perdre. Il se fixe partout ou presque, on l’a clipé sur le dos des level chair, sur les biwy, sur les petites tables de biwy. VIOO Clip peut vraiment se loger dans n’importe quel recoin d’un sac et vous accompagner de partout. La lumière émise est visible à 110 mètres, avec éclairage en rouge ou en blanc. Ensuite on peut régler le mode flash ou le mode continu. Lorsque l’on combat un poisson à 100 mètres de son point de départ, on retrouve son chemin en un coup d’œil. En mode continu, l’éclairage dure 4h30. En mode flash (par intermittence) il dure 9 heures. De quoi éclairer pendant une partie de la nuit… Rechargeable par câble micro USB, ce voyant à 9,90€ vous sauvera de certaines galères dans la brume ou en pleine nuit. A bientôt pour un deuxième volet de NAC qui sera consacré, cette fois, aux géniaux appareils « mécaniques ». Des petites perles qui sauvent la vie du carpiste vous le verrez !

Accessoire carpiste
Une petite lumière sécurisante pour retrouver votre poste dans l’épaisse brume matinale.

 

 

La pêche à l’aide des nouvelles technologies

L’avancée principale d’une application comme Be On Ssil réside dans le changement profond de notre rapport à l’eau. Avant, nous supposions, maintenant nous savons. La cartographie proposée est telle qu’on en vient à se demander si on n’a pas perdu notre temps depuis 10 ans en croyant connaître des secteurs. Et finalement on les analyse « au caillou près » en 15 minutes de navigation dans l’appli. Attention, c’est déroutant et ça peut rendre accro ! Pour le pêcheur de carpe, cette nouvelle technologie rime avec une détection des haut fonds et des secteurs clefs avec une rapidité incroyable. De quoi trouver des sources d’inspiration et une énorme envie d’aller à la pêche…

Accessoire carpiste
Bluffant plan de coupe d’une fosse, qui nous permet de totalement visualiser le fond et de le comprendre en 3D.
Accessoire carpiste
Les montagnes russes, décryptées par l’application Be On Ssil.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
41 Partages
Partagez41
Tweetez
Email