Noeud de potence SG Knot : dropshot, teaser et pêche en mer

Les nœuds de potence est un nœud de pêche des plus simples à réaliser et ils ont tous suffisamment résistants pour correctement convenir à leur usage. Le choix du nœud se fait plutôt par affinité. Nous vous proposons ainsi une nouvelle version qui pourra intéresser les amateurs de drop-shot, de teaser ou tout simplement les pêcheurs en mer. Ce nœud de potence est très simple à réaliser et assez résistant. Il peut être utilisé en toute confiance. Nous lui attribuons une note de 4/5.

Certaines pratiques nécessitent que le (ou les) bas de ligne ne soient pas raccordés en fin de ligne mais parfois légèrement en amont de la plombée. Les nœuds de potence sont donc parfaitement adaptés. Que ce soit pour fixer un bas de ligne ou un leurre (teaser), ils demeurent simples à réaliser et suffisamment résistants. Il est tout de même nécessaire que le corps de ligne soit au minimum 20% plus résistant que le bas de ligne afin de sécuriser parfaitement le montage. Certains nœuds permettent de réaliser une boucle ce qui rend le changement de bas de ligne aisé, en revanche, d’autres fixent directement le fil de la potence sur le corps de ligne. Dans tous les cas, leur hauteur n’est pas réglable dans la majorité des cas.

Notre sélection : Noeud de chaise | Noeud magique

Réalisation du noeud de potence SG Knot

Noeud de potence SG pour la pêche
A l’aide du corps de ligne, effectuons une demi-clé à l’endroit précis où l’on souhaite raccorder la potence.
Noeud de potence SG pour la pêche
Passons le bout du fil de potence à l’intérieur de la demi-clé. Le bout sera orienté vers la partie terminale du montage.
Noeud de potence SG pour la pêche
Avec le bout de fil de potence réalisons une première demi-clé en emprisonnant en même temps le corps de ligne.
Noeud de potence SG pour la pêche
Ensuite, effectuons une deuxième demi-clé qui doit passer dans la première et englober également le corps de ligne.
Noeud de potence SG pour la pêche
Après avoir humidifié l’ensemble nous pouvons effectuer le serrage ; potence en premier puis corps de ligne. Enfin coupons l’excedent.

Autres articles intéressants

Un commentaire

  1. Le problème avec ces nœuds de potence, lorsqu’ils sont réalisés avec des diamètres fins, 14, 16/100 , c’est la déchirure du fil de potence qui, comme nous souhaitons que la potence tende à s’éloigner du corps de ligne en position pêche, lors du combat avec le poisson, l’angle de direction de traction s’appuie sur le nœud lui-même et se trouve ainsi fragilisé, de même certains fluorocarbone glissent malgré la double clé. Ce n’est pas une critique, pour avoir essayé de nombreux systèmes, j’ai toujours un doute quelque soit la méthode. sI l’un de nos amis lecteurs possède une certitude, je veux bien la tester.
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer