Moulinet Mitchell 308 Pro

Mitchell a refait naître de ses cendres le légendaire Mitchell 300 l’année dernière. Pour continuer dans la lancée, cette année 2014 nous apporte à nouveaux quelques nouveautés déclinées de cette série mythique. Le Mitchell 308 Pro est l’une des déclinaisons du fameux moulinet Mitchell 300 Pro. Le 300 lui est équivalent à un taille 4000, le 308 a la taille d’un moulinet 2000 et on trouve également un  310, équivalent à un petit 500UL pour les pêches légères. Pour commencer le début de sa saison en traquant les truites, le 308 est la taille parfaite !

Que ce soit pour le 308 ou le 300, on retrouve 10 roulements et un ratio de 5.1/1 ce qui permet de récupérer respectivement 60cm et 64cm à chaque tour de manivelle. Côté poids, on se retrouve avec un moulinet de 254g en version 308 et 285g pour la version 300. Ce ne sont pas les moulinets les plus légers du marché, mais ils sont largement dans la moyenne sans que cela ne dérange en action de pêche. Son bâti en polymère lui assure une bonne résistance, plus élevée qu’avec le graphite, tout en étant plus léger que l’aluminium.

 

Test du moulinet Mitchell 308 Pro
Un moulinet très bien fini

Les atouts du Mitchell 308 Pro

Du côté des points positifs, on retrouve la forme du rotor spécifique. L’aspect visuel est très réussi de cette partie du moulinet, mais en plus elle est bien pratique. Fini les spires qui viennent se loger sous la bobine ! Autre point appréciable, la poignée en mousse rend l’utilisation très agréable, ce qui tranche des autres poignées trop dures en plastique rigide. Avec les 10 roulements et cette poignée souple, c’est un enroulement tout en douceur qui se fait, aidé par le nouveau système de pick-up. La poignée est également en aluminium, contrairement à beaucoup d’autres modèles, ce qui lui confère une impression de robustesse lorsque l’on a ce moulinet en main, même en taille 308. La version Pro est livrée avec une deuxième bobine supplémentaire, elle aussi en aluminium forgée, un bon point pour ceux qui aiment alterner entre la tresse et le nylon par exemple, en fonction des conditions de pêche. Le frein est constitué de fibres de carbone hybride ce qui confère endurance et grande précision. Le petit plus est le bruit qu’il procure, ce frein « chante » et sa mélodie est harmonieuse, de quoi accentuer le plaisir lors des combats !

 

Test du moulinet Mitchell 308 Pro
Manivelle en aluminium et poignée en mousse très confortable

Le bémol du moulinet Mitchell 308 Pro

Le petit bémol provient du pied du moulinet qui s’insère dans le porte-moulinet des cannes. Il a tendance à être un peu plus gros que sur un modèle traditionnel, ce qui fait qu’il ne rentre pas facilement dans les portes-moulinets, et parfois il ne rentre même pas du tout ! Alors avant de procéder à son achat, il est préférable de faire un test avec la canne qui est destinée à l’accueillir.

Avec un tarif inférieur à 70€, vous avez là un moulinet offrant un bon rapport/qualité prix.

 

Test du moulinet Mitchell 308 Pro
Le rotor est innovant et bien pratique

Caractéristiques du moulinet Mitchell 308 Pro :

• 10 roulements à billes et anti-retour instantané
• Pick-up innovant pour plus de puissance
• Bâti en polymère très résistant
• Manivelle en aluminium
• Bobine en aluminium anodisé
• Bobine supplémentaire en aluminium anodisé
• Frein en fibre de carbone hybride

caddie

lire-magazine-2

2 commentaires

  1. Très déçu par ce moulinet, j’en ai acheté un qui est repartit en retour direct car il forcait excessivement en moulinant. Je reçois le 2eme qui semble « normal ». Au bout d’à peine 1 an de pêche les roulement du guide fil sur le pick-up ont lâchés (rouillés…) et la bobine se met etrangement à forcer comme sur le premier modele que j’ai renvoyé. Très agréable quand il fonctionne mais très peu fiable et fragile.

  2. Je trouverai bizarre qu’une marque qui c’est forgé une image positive à faire la qualité se mette à faire exprès de faire de la m…… pendant que d’autres marques concurrentes elles seraient complètement à l’opposé et feraient du super bon taf, histoire de s’affaiblir en terme de ventes et finir par se mettre dans la difficulté……
    Je pense qu’il y a beaucoup de dézingage gratuit entre marques concurrentes via le net et que c’est trés dur de se faire un avis objectif à part par expérience personnelle , à l’usage, et en toute objectivité sur la façon dont on traite son matériel et ce qu’il subit à l’usage en condition de pêche………………

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer