Montages pour pêcher la carpe : adaptation de rigueur !

Adapter son montage carpe aux conditions de pêche est un véritable casse tête. Quel plomb, quel hameçon, quel bas de ligne choisir, sont autant de questions que l’on se pose lorsque l’on arrive au bord de l’eau.

 Les montages modernes de pêche de la carpe sont basés sur un principe simple: l’autoferrage. On peut le résumer en quelques phrases. Lorsqu’une carpe s’approche de l’esche et qu’elle s’en saisit, elle continue à nager avec l’appât et l’hameçon à l’intérieur de la bouche. Le bas de ligne se tend progressivement faisant ainsi pivoter l’hameçon, de façon à ce qu’il vienne se piquer légèrement dans la lèvre inférieure de la carpe. Quand le bas de ligne est tout à fait tendu, le poids du plomb fait pénétrer l’hameçon dans les chairs, et la carpe produit son départ. Et si la carpe produit son départ,  c’est que vous avez su correctement choisir votre montage. Nous allons voir ensemble dans les prochains chapitres comment choisir son montage en fonction des circonstances, afin de garantir l’action mécanique décrite ci-dessus.

Montage carpe
22 kg victime du stiff rig.

 Montage in line ou en dérivation ?

 Ils ont chacun leur avantages et leurs inconvénients. L’utilisation d’un clip plomb permet une adaptation rapide. Il permet de changer de plomb rapidement. Mais le réel avantage de ce montage est la tenue qu’il offre dans les pentes ou dans les forts courants. Il n’y a rien de mieux qu’un clip plomb et un plomb « pneu » assez lourd pour résister à la force du courant d’une rivière. Le montage in line offre quant à lui, le réel avantage de permettre un autoferrrage optimal. Le poisson est en contact direct avec le plomb quand le bas de ligne se tend.

Pour nous, ce qui compte vraiment, c’est la taille du plomb. Il ne faut pas hésiter à pêcher avec des plombs lourds. Ils ont de nombreux avantages dont le premier est de permettre un meilleur autoferrage. On imagine facilement qu’un plomb lourd (entre 200 et 300 grammes) permet une meilleure pénétration de l’hameçon dans la bouche du poisson. Ils permettent, aussi, de minimiser les risques de décrochage pendant le combat. Lorsqu’une carpe est piquée elle donne des coups de tête de gauche à droite pour se défaire de l’hameçon. Un plomb lourd permettra de limiter ce phénomène. Les plombs lourds sont tout indiqués pour la pêche en rivière ou pour la pêche à longue distance.

Montage carpe
Piégée avec un montage in line.

Les bas de ligne

Le bas de ligne est l’élément principal d’un montage. Long, court, souple, rigide sont autant de combinaisons possibles pour un bas de ligne efficace. La taille et la composition de celui-ci ne dépend pas du lieu de pêche mais surtout de l’activité des poissons que l’on cible. En clair, lorsque les carpes sont en activité, elles sont à la recherche de nourriture. Elles nagent vite, elles mangent beaucoup parfois de manière frénétique. Il arrive même fréquemment qu’il s’installe une compétition alimentaire au sein d’un banc de poissons. Les carpes se jettent alors littéralement sur les appâts. Dans ce cas de figure, il faut utiliser un bas de ligne long (entre 25 et 35 cm). La longueur du bas de ligne permet à l’esche et à l’hameçon de pénétrer profondément dans la bouche du poisson malgré son déplacement rapide.

La taille et la composition de celui-ci ne dépend pas du lieu de pêche mais surtout de l’activité des poissons que l’on cible.

A l’inverse si l’activité est faible, que les carpes se nourrissent peu et se déplacent peu, un bas de ligne long peut représenter un mauvais choix. La carpe arrivant doucement sur l’appât aura tout le temps d’aspirer et de recracher l’esche avant que le bas de ligne ne se tende. Elle recrachera l’esche avant de se piquer. On n’imagine pas le nombre de poissons qui aspirent et recrachent notre appât sans se piquer,  tout ça a cause d’une mauvaise adaptation de la longueur du bas de ligne. Lorsque l’activité est faible il faudra préférer un bas de ligne court (entre 10 et 15 cm). Ce type de bas de ligne, plus agressif, permet à un poisson qui nage lentement de se piquer quand même.

Court ?

Beaucoup de carpistes hésitent à pêcher avec des bas de lignes très court. Quand je dis court je parle de quelques centimètres. Lorsque les poissons sont tatillons ou surpêchés, raccourcir la taille des bas de ligne peut débloquer la situation. Nous pêchons régulièrement avec des bas de ligne de 7 ou 8 cm avec de bons résultats.

Montage carpe
Stiff rig de tailles différentes.

Souple ou rigide

Justement parlons un peu de la rigidité du bas de ligne. Tresse, fluorocarbone, nylon, sont autant de matériaux qu’il faut choisir en fonction de la situation. Dans certaines zones où il y a beaucoup de pêcheurs, les carpes apprennent à être de plus en plus méfiantes. Elles jouent, testent les différents appâts avant de les manger. Dans ce cas, une tresse souple offrira une présentation plus naturelle de l’esche trompant ainsi la vigilance des poissons. Le problème majeur des bas de lignes souples est qu’ils s’emmêlent facilement. En règle générale, nous conseillons un bas de ligne en nylon ou en fluoro pour les pêches du bord où l’on doit lancer la ligne. Les bas de ligne rigides (en nylon ou fluoro de gros diamètres) sont dans l’ensemble plus agressifs. Ils «propulsent», grâce à leur rigidité, l’hameçon au fond de la bouche du poisson quand celui-ci commence à l’aspirer.

Si vous ne savez pas quel genre de bas de ligne utiliser, certains montages combinent les avantages de la tresse souple et de la rigidité du fluoro. On les appelle les combilink. Une première partie est constituée d’un fluorocarbonne de 80 centièmes puis la seconde partie du bas de ligne sera en tresse pour permettre plus de mouvements à l’appât. Les deux parties sont reliées par un émerillon. Ces montages sont d’une efficacité redoutable. De plus ils conviennent parfaitement pour la pêche aux appâts flottant.

Après des années de test, nous sommes arrivés à la conclusion que le bas de ligne rigide est le plus polyvalent et surtout, le plus efficace. Nous utilisons ce bas de ligne dans 90 % de nos sessions.

Bas de ligne rigide

Nous vantons les mérites du bas de ligne rigide depuis des années, il est pour nous la meilleure alternative dans la majorité des cas. En plus du bas de ligne, nous faisons également un cheveu rigide, dans le même matériau que le bas de ligne. Nous avons  constaté que cela n’altère pas l’efficacité du montage et évite que le cheveu ne s’enroule autour de la hampe de l’hameçon.

Montage carpe
Bas de ligne souple vs bas de ligne rigide.

Les hameçons

Il existe, sur le marché, énormément de choix concernant la taille et la forme des hameçons. Le plus important est, bien sûr, de choisir des hameçons solides et efficaces. Il n’y a rien de pire que de perdre le poisson de ses rêves car l’hameçon s’est ouvert pendant le combat. Certains sont plus solides que d’autres. Ceux possédant une grande ouverture entre la hampe et la pointe sont souvent les plus fragiles. Ainsi, dans les zones où les poissons sont très combatifs, préférez plutôt des hameçons à petite ouverture et fort de fer.

Il n’y a rien de pire que de perdre le poisson de ses rêves car l’hameçon s’est ouvert pendant le combat.

Contrairement aux idées reçues, on ne choisit pas la taille de son hameçon en fonction de la taille des poissons que l’on recherche. Il est tout à fait possible de sortir un poisson de 30 kg avec un hameçon numéro 10 et une brème sur un numéro 1. D’ailleurs, on ne choisit pas non plus la taille de l’hameçon en fonction de la taille de l’appât. On peut très bien pêcher avec un grain de maïs sur un hameçon numéro 1. Le choix de la taille se fait en fonction de deux critères. Le premier est la nature des fonds que l’on veut pêcher. La composition des fonds où les poissons se nourrissent va déterminer la dureté de leurs lèvres et de leurs bouches. Dans un lac où le fond est très dur, très caillouteux, la bouche des carpes va être bien charnue et très dense. A l’inverse, les carpes qui mangent sur des fonds vaseux ont des bouches très molles. Il faut savoir que les petits hameçons se décrochent plus facilement des bouches molles. Si l’on pêche une rivière qui charrie beaucoup de sédiments, ou un lac très vaseux, il est préférable de choisir des hameçons de grande taille. J’entends par là des hameçons de taille 1 ou 2.  Si la nature des fonds de notre zone est plus dense, on peut se diriger vers des hameçons plus petits mais j’avoue avoir, dans tous les cas, une préférence pour les hameçons de grosse taille. Le deuxième critère influençant le choix de taille de l’hameçon est la vigilance des carpes que vous souhaitez traquer. Des hameçons de petites tailles sont moins repérables et sont plus adaptés à la pêche des poissons méfiants. Ils sont plus discrets, plus légers et moins visibles. Dans ce cas, à chacun de choisir le juste milieu entre un hameçon suffisamment discret mais également suffisamment solide.

Montage carpe
Typiquement le genre de carpe profilée qui peut ouvrir un hameçon.

En conclusion, je pense qu’il faut commencer par le début. La « science » des montages ne doit pas remplacer le travail de recherche et de localisation des carpes. Lorsque vous pêchez un grand lac ou un fleuve, c’est 100 fois plus important de savoir précisément où les poissons se nourrissent, que de savoir quel montage hi-tech il faut utiliser. Le choix du montage est selon nous une simple optimisation, et non ce qui détermine absolument le succès de la pêche.

Montage carpe
N’importe quel montage ne remplacera jamais l’observation.

Un commentaire

  1. BONJOUR
    Je trouve votre article très intéressant et logique MERCI
    Depuis trois ans je li le magasine régulièrement. Je pêche la carpe au feeder preston inovation avez vous des
    connaissance à ce sujet par exemple les différentes amorces appâts à utiliser en fonction des saisons
    cordialement
    Raymond

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer