Montage silure au vif : découvrez un montage efficace

Lors d’une pêche du silure au vif, l’eschage est une des opérations les plus déterminantes dans la réussite d’une session et dépend donc du montage silure au vif que vous utilisez. La violence des attaques provoquent souvent des loupés avant même de pouvoir ferrer. La manière d’escher un vif va conditionner son attractivité et sa durée de vie. Voici une méthode pratique qui permet d’atteindre des taux de réussite énormes tout en préservant la vivacité et la mobilité du vif.

La législation de pêche en France limite le nombre d’hameçons à deux par ligne. Avec l’émergence de la pêche du silure, les pêcheurs ont souvent considéré cela comme insuffisant pour escher de très gros vifs. On ne peut raisonnablement pas leur jeter la pierre car jusqu’alors, la taille des vifs usuellement utilisés n’impliquait pas d’utiliser plus de deux hameçons. La législation n’avait pas prévu qu’un jour, des pêcheurs opteraient pour des vifs de plus d’un kilo ! On a alors vu des pêcheurs de silures escher de gros vifs avec trois triples pour maximiser leur taux de réussite. Nous allons voir qu’avec seulement un hameçon simple et un triple, on peut confectionner un montage silure au vif efficace et ce, quelque soit la taille du vif.

 

Montage silure pour escher un vif
Le montage terminé

Des contraintes à respecter

Il est évident que l’utilisation de trois hameçons abîme fortement le vif. Plus il a de branches plantées dans sa chair, plus sa durée de vie et sa mobilité seront réduites. Or, pour attirer les silures, les vifs se doivent d’être frétillants et attractifs. Sans oublier que ces « guirlandes » d’hameçons causent des dommages à la gueule des silures piqués et rendent leur décrochage très difficile sans se blesser, tout comme l’est l’eschage d’un vif qui risque fortement de vous enfoncer un triple dans la main en remuant !

Il faut donc trouver un montage silure au vif efficace, sûr pour les vifs comme pour les silures, et surtout facile à mettre en œuvre pour éviter toute blessure. L’équation semble insoluble et pourtant, une solution existe. Et, cerise sur le gâteau, elle s’adapte à toutes les tailles de vifs !

Montage silure pour escher un vif
Fixation de l’hameçon simple par une boucle non nouée

 

Principes du montage silure au vif

Ce montage silure au vif se compose d’un hameçon simple à œillet dont la taille sera fonction de la largeur du dos du vif utilisé et d’un triple dont la taille sera proportionnelle à la taille du vif.

Le triple est fixé en bout de ligne par une boucle, ce qui permet de le changer sans refaire le montage. Le simple est également accroché par une boucle mais celle-ci n’est pas nouée. Cette astuce permet, en desserrant la boucle, d’ajuster la distance entre les deux hameçons pour s’adapter à la hauteur du vif utilisé. Enfin, pour aligner la tresse dans l’axe de la hampe de l’hameçon simple, on confectionne un nœud autour de celle-ci.

L’idée est de planter l’hameçon simple en-dessous de la nageoire dorsale en prenant soin de le piquer dans la chair du vif, entre les arrêtes. Le triple, quant à lui, sera laissé libre sous les nageoires ventrales. Afin de tenir les hameçons en place, on utilisera un élastique fin que l’on trouve partout dans le commerce.

Pour tenir l’élastique en place, il faut enfiler une perle en caoutchouc de gros diamètre (8 à 12mm) au-dessus de l’hameçon triple. On y placera l’élastique juste au-dessus, contre le ventre du poisson. Au niveau de l’hameçon simple, on pique un bout d’élastique carré sur la pointe, derrière l’ardillon (prendre de gros élastiques carrés que l’on découpe). Ce carré, utilisé comme un stop, aura une double fonction : empêcher à l’hameçon simple de sortir du dos du poisson et permettre le maintien de l’élastique entre les écailles du poisson et le stop.

 

Montage silure au vif
Elastique simple pour tenir le montage en place sur le vif

Les avantages de ce montage au vif pour la pêche du silure

Le premier avantage est sa simplicité de confection. Il n’offre aucun point de rupture sur le bas de ligne et n’affaiblit pas la résistance de la tresse. Les hameçons sont interchangeables sans avoir à refaire tout le montage. Aussi, il s’adapte à toutes les tailles de vifs : pour cela, il suffit de desserrer le nœud de la hampe de l’hameçon simple, écarter la boucle de l’œillet de l’hameçon simple, ajuster la longueur entre les deux hameçons et resserrer les nœuds.

Le vif n’est piqué qu’une fois, ce qui l’abîme moins et le laisse libre de ses mouvements. Le triple, laissé libre sous le vif, est de facto plus efficace que s’il était planté dans une nageoire. Lors de l’attaque, le silure aura de fortes chances de se piquer au triple volant même lorsque qu’il se contente de taper sur le vif avec sa gueule, comme c’est souvent le cas avec des poissons excités mais non mordeurs.

 

 

Montage silure pour escher un vif
Testé et approuvé !

Matériaux utilisés pour le montage silure au vif :

  • Tresse 90°°, 70kg de résistance
  • Perle en caoutchouc de 8 à 12mm
  • Hameçon simple tailles 4/0 à 10/0
  • Hameçon triple tailles 2/0 à 5/0
  • Élastiques simples et gros élastiques plats

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer
364 Partages
Partagez364
Tweetez
Email